iciHaïti - RD : 953 haïtiens déportés en 4 jours

iciHaïti - Sud-Sud : La révolution numérique au service des pays émergents

iciHaïti - Crise : Des individus enlèvent une partie du tablier du pont de la ville de Léogâne

iciHaïti - Lakou Kajou : Un programme éducatif en créole pour les jeunes enfants haïtiens

iciHaïti - Culture : 16ème édition du Festival 4 Chemins


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Politique : Jovenel Moïse réitère sa volonté de remplacer le système en place

Haïti - Social : Vives réactions sur le viol collectif à la Prison des Gonaïves

Haïti - Crise : Une délégation américaine attendue en Haïti

Haïti - FLASH : Delta Airlines va cesser définitivement de desservir Haïti


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Très imposante manifestation carnavalesque antigouvernementale
14/10/2019 08:52:54

Haïti - FLASH : Très imposante manifestation carnavalesque antigouvernementale
Dimanche plusieurs milliers de personnes répondant à l’appel d’un collectif d’artistes, dont le rappeur Izolan et le chanteur King Kino, vêtu t-shirt blanc pour la plupart à la demande des organisateurs, ont défilé pacifiquement à Port-au-Prince pour réclamer la démission du Président Moïse.

La foule très impressionnante, composée majoritairement de jeunes, d’adultes et même d’enfants, a défilé sans incident dans dans une atmosphère de fête typique du carnaval.

Juchés sur un char musical, les artistes (Izolan, Mathias,Ti Djo Zenny, Funny entre autres…) se sont succédé pendant des heures pour chanter et lancer des slogans hostiles contre le Président Moïse et le pouvoir en place.

Les manifestants ont défilé sous une présence policière très discrète tout le long du parcours : Champ-de-Mars, Lalue, Nazon, Carrefour Aéroport, autoroute de Delmas, Pétion-ville, Bourdon, Champs-de-Mars.

Selon plusieurs observateurs, il s’agissait de la mobilisation la plus imposante depuis le début du mouvement antigouvernemental, les artistes étant visiblement plus mobilisateur que l’opposition.

Le collectif d’artistes annonce une marche chaque semaine, jusqu’à ce que le Chef d’État quitte le Palais National…

Par ailleurs, samedi à Carrefour, une foule répondant à l’appel de l’opposition, beaucoup moins pacifique et carnavalesque, a pris le béton, érigé des barricades de pneus enflammés le long du parcours pour réclamer le départ du Président Jovenel Moïse tout en dénonçant le chômage, l’insécurité et la corruption…

Les banques, les commerces et les stations d’essence sont restés fermés. Un manifestant a été blessé par balle. Une manifestation qui a étonné plus d’un résident de Carrefour, une commune réputée généralement calme.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-28983-haiti-flash-vague-de-violence-le-sang-coule-a-saint-marc.html
https://www.haitilibre.com/article-28982-haiti-flash-residence-du-president-la-police-tient-en-echec-les-manifestants.html

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Sasaye
Posté le 14/10/2019 18:36:47
Il est malheureux que Haïti-libre ait choisi de dégrader cette imposante manifestation antigouvernementale en CARNAVAL. On est sur le bord d'une explosion politico-sociale qui n'épargnera personne. Notez bien que cette manifestation est bien classée dans l'opposition contre le gouvernement et le système vicié et pourri qui le guide. Les artistes ont exprimé leur opposition et le ras-le-bol qui les animent.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n