iciHaïti - RD : 953 haïtiens déportés en 4 jours

iciHaïti - Sud-Sud : La révolution numérique au service des pays émergents

iciHaïti - Crise : Des individus enlèvent une partie du tablier du pont de la ville de Léogâne

iciHaïti - Lakou Kajou : Un programme éducatif en créole pour les jeunes enfants haïtiens

iciHaïti - Culture : 16ème édition du Festival 4 Chemins


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Politique : Jovenel Moïse réitère sa volonté de remplacer le système en place

Haïti - Social : Vives réactions sur le viol collectif à la Prison des Gonaïves

Haïti - Crise : Une délégation américaine attendue en Haïti

Haïti - FLASH : Delta Airlines va cesser définitivement de desservir Haïti


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : «Le pouvoir c’est le peuple...» dixit Jovenel Moïse
16/10/2019 09:24:02

Haïti - FLASH : «Le pouvoir c’est le peuple...» dixit Jovenel Moïse
Mardi midi 15 octobre dans les jardins du Palais National, le Président Jovenel Moïse en conférence de presse a écarté toute possibilité de démissionner et appelé une nouvelle fois au dialogue, rendant le système responsable de la situation actuelle du pays expliquant « Le système se régénère uniquement dans la transition […] ll serait irresponsable de ma part si je devais aujourd’hui signer la lettre de ma démission et laisser le système se régénérer… »

Pour ceux qui estiment qu’il n’a pas de légitimité pour diriger le pays, Moïse leur rappelle qu’il détient un mandat constitutionnel. Précisant « La légitimité d'un Président se trouve d'un seul côté, il n’y en a pas plusieurs c’est dans les élections, je veux que cela soit clair […] »

Concernant sa démission, il a affirmé qu’il écoutait le peuple et la rue rappelant « Le Pouvoir c'est le Peuple [via les élections] ! Les personnes qui m’écoutent, qui me regardent, c'est à eux que je vais la remettre [via d'autres élections à la fin de son mandat] […] La Constitution est claire. La population m’a voté lors des dernières élections. La Constitution précise quand je dois quitter le pouvoir et comment le faire. Le pouvoir appartient au peuple et le peuple m’a donné le pouvoir […] »

« Je dis à la population qui manifeste dans les rues que j’entends sa voix. Quand vous avez pris la décision de me voter comme Président, vous vous attendiez à des changements dans votre vie. Je comprends qu’aujourd’hui les choses ne sont pas faciles, pour ne pas dire plus difficile. Vous m’avez voté pour venir faire la guerre contre le système […] »

Il a expliqué que la situation actuelle du pays était le résultat de certaines décisions qu’il avait prises contre le système en place, dénonçant ce qu’il appelle les « héritiers du système » mécontents contre lui, parce qu’il a résilié des contrats publics-privés « injuste et inégalitaire » les privants de plusieurs dizaines de millions de dollars et qui se liguent aujourd’hui contre lui, derrière les manifestations, sans citer de nom pour ne pas créer plus de tension ajoutant « […] suivez mon regard et vous comprendrez de qui je parle… »

Il affirme qu’il est conscient que les attentes de la population ne sont pas satisfaites et que les contestations sont bien réelles, expliquant que pour réaliser ses promesses, il doit avoir l’appui du Parlement, rappelant que ce dernier avait renvoyé le Gouvernement Céant alors qu’il avait plusieurs projets avec les bailleurs internationaux pour des milliards de dollars qui sont depuis bloqués. Il a souligné également que depuis 8 mois Haïti n’avait pas de Gouvernement, pointant du doigt des élus au Parlement qui ont tout fait pour empêcher la mise en place d’un nouveau Gouvernement « Il y a des mécontentements, mon rôle c’est de parler avec la population qui est mon seul patron. À présent, je vais lui parler souvent… »

Tout en estimant que la situation du pays n’est pas aussi désespérée qu’elle parait, le Chef de l’État qui prône un changement radical du système, a réaffirmé que c’est seulement dans le dialogue avec tous les secteurs qu’on peut changer le système et trouver une solution à la crise.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


DHL
Posté le 17/10/2019 14:30:58
Mes très chers compatriotes ,ne vous laissez pas emporter par les mots et le fanatisme, vous avez vu dans quel état se trouve notre pays et la situation devient de plus en plus désespérer. Le pays plonge dans l 'abime, la population crève de faim et le capitaine n'est pas en mesure de redresser la situation. Il n'a qu'un seul désir; que boucler son mandat, même si le pays est réduit en cendres. Il veut seulement satisfaire ses besoins personnels. Il oublie que tôt ou tard il sera jugé pour tous les maux qu'il a fait subir a la population et avoir trahi le pays.
Homme du sud-est
Posté le 17/10/2019 05:20:10
Il est fils du peuple et a eu de bonnes intentions mais ses détracteurs l'en empêchent. Il aurait pû etre un grand président mais avec ses obsédés du pouvoir... no way
L'observateur
Posté le 16/10/2019 15:33:08
Les gens sont désespérés et pensent qu'en changeant le président la situation va s'améliorer. Malheureusement, les membres de l'opposition ne sont pas honnêtes et attendent leur tour pour se remplir les poches sur le dos des pauvres gens. Cela démontre que, jusqu'a présent, les haitiens ne peuvent et ne veulent pas travailler ensemble au développement du pays. Tous sont égoïstes et ne pensent qu'a eux. Haiti qui souffre tellement. Qui pourra être assez fort pour renverser les oligarchies, engager les réformes nécessaires et rassembler les personnes de bonne volonté autour d'un projet de société réaliste ?
Lesas
Posté le 16/10/2019 14:49:59
Le Président a peut être raison, mais pas tout a fait. En politique il ne faut pas être naïf et trop passif. Mr Jovenel savait déjà comment est le système, donc il était déja avisé avec ce a qui il a ou il aura a faire. C'est ce même système qui a financé sa campagne lors des élections. Autrement dit des ententes ont été faites pour quand il sera à la tête du pouvoir. Maintenant c'était à lui de voir comment négocier pour gerer le systeme afin d'eviter trop de dérives et ceci au détriment du peuple. Regarde en sa présence, on est en train de faire du marchandage avec le poste du premier ministre, il ne voit rien ou il est stupide. Donc, il faut admettre que Mr Moïse a fait pas mal de gaffes. L' opposition peut ne pas être innocente également, mais au moins on peut les utiliser pour essayer de déchiffrer ce qui se cache vraiment derrière ce système.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n