iciHaïti - Dajabón : Afflux important d’haïtiens au marché binational

iciHaïti - Tabarre : L'hôpital St. Luc, 60,000 patients par an

iciHaïti - Économie : Le FMI prêt à reprendre la négociation avec Haïti mais...

iciHaïti - Humanitaire : L’ONU envisage une distribution d’aide par hélicoptère

iciHaïti - Santé : La Population invitée à se soumettre à des tests de dépistage du diabète


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - AVIS : Offre spéciale de l’OAVCT pour le renouvellement de police d’Assurance

Haïti - Social : 340 haïtiens déportés des Bahamas

Haïti - Turks & Caicos : Sunrise Airways annonce 4 vols hebdomadaires Haïti - Providenciales

Haïti - FLASH : Autobus attaqué et passagers dévalisés


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Le Gouvernement condamne et accuse radio Zenith d’incitation à la lutte armée
07/11/2019 09:31:28

Haïti - FLASH : Le Gouvernement condamne et accuse radio Zenith d’incitation à la lutte armée
Le Gouvernement condamne avec la plus grande fermeté la nouvelle tendance dans le pays où des civils lourdement armés s’attaquent à des patrouilles de la Police Nationale d’Haïti (PNH).

Dans l’après-midi du mardi 5 novembre 2019 au Carrefour Marassa, plusieurs agents de différentes unités de la PNH, venus en aide à des employés du Ministère des Travaux Publics, du Service de Gestion de Résidus Solides et du Centre National des Équipements qui s’activaient à débloquer et à dégager les rues de la zone métropolitaine des barricades, ont été l’objet d’une attaque à l’arme lourde par des individus non identifiés, positionnés sur les toitures des maisons environnantes.

Dans un communiqué le Gouvernement précise « Cet incident scandaleux, à plus d’un titre, est à signaler et à condamner pour deux raison :

La première est la prolifération de gangs armés qui profitent des revendications populaires et de la situation actuelle pour se constituer en milices. Leur objectif est de contrôler des quartiers entiers, en chassant les habitants de leur demeure, en rançonnant les citoyens et en s’attaquant aux forces de la police avec des armes d’assaut.

La seconde raison, comme dans le cas de l’incident de mardi est l’incitation à la violence et à la lutte armée prônée largement par Radio Zénith qui a ouvertement pris fait et cause pour les bandits en leur indiquant, par la voie des ondes, l’emplacement des agents de la police, tout en suggérant le sort à réserver à ces derniers. Cette attitude est indigne d’une station de radio responsable et quels que soient les motifs évoqués elle doit être condamnée.

Le Gouvernement invite les Associations de Presse, les responsables des droits humains à sortir de leur réserve pour mettre en examen en toute objectivité, le comportement incendiaire affiché par Radio Zenith dans la crise actuelle et pour condamner cette pratique délinquante qui n’a rien à voir avec une presse responsable. »


Rappelons que Radio Télé Zenith (RTZ) est la propriété de l’homme d’affaire Rony Colin également Maire de Croix-des-Bouquets.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Direct2019
Posté le 09/11/2019 03:45:24
L’une des choses insupportables du gouvernement Jovenel est la tolérance. Si c’était « ZOT » qui était président, ce petit vagabond (Colin) de rue n’oserait même pas à réfléchir sur ces déclarations incendiaires voire les faire. M. le président, siw pa ka dirije peyi a , al fe saw konn fe, dezole
Tineglakay
Posté le 07/11/2019 14:27:08
Le CONATEL devrait déjà leur enlever licences et fréquences à toutes ces stations qui prêchent la violence et incitent les groupes rivaux à la guerre civile... Par ailleurs, les organismes et organisations dits de "Droits Humains" (et quels droits!) seraient-ils simplement des structures d'opposition aux Gouvernements? ou de vraies instances de défense des droits de tous et de chacun? Pourquoi sont-ils muets devant le droit des enfants à l'éducation et de celui de tous à la libre circulation? S'ils ne peuvent pas défendre ce minimum et se battre pour le forcer, l'obtenir et le garantir, qu'ils se taisent et s'effacent à tout jamais, laissant le champ libre aux forces de l'ordre de faire ce qui relève de leur mission: protéger les vies et les biens! et ce, contre tous ceux justement qui menacent les vies et les biens. La Police ne tire jamais sur des anges! Non plus sur ceux qui crient leurs revendications dans les formes que de droit. Il est temps qu'on finisse avec tant d'hypocrisie dans ce pays. A chacun ses responsabilités!... Si le Gouvernement enlève licence et fréquences à une station de radio qui incite ouvertement à la violence armée, c'est de droit! La démocratie a ses limites: c'est loin d'être une machine sans lumière et sans freins qu'on laisse ou qu'on doit laisser écraser tout sur son passage. Non! Non! Et non!
pipo
Posté le 07/11/2019 09:42:08
La phase de condamnation est déjà passée. La justice doit leur donner une amende, révoquer ou suspendre leur licence, les traduire en justice pour association de malfaiteurs...
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n