iciHaïti - Centre d’Art : Atelier de gravure, il reste quelques places pour s’inscrire

iciHaïti - CONATEL : Enregistrement de l’identité de tout acheteur de cartes SIM

iciHaïti - Patrimoine : Victime de trafiquants, des centaines de pièces archéologiques de retour au pays

iciHaïti - Politique : Développement de la gouvernance électronique au pays

iciHaïti - Insécurité : KRIFA condamne l'insouciance de l’État


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - FLASH : Taux de malnutrition aigüe globale en Haïti en hausse de 33%

Haïti - Environnement : Lancement du processus de vulgarisation de la PNCC

Haïti - Tourisme : Le Président Moïse remet 10 scooters de mer au Club Jet Ski Haïti

Haïti - Éducation : Jour «J», début des épreuves du Bac permanent pour 16,107 candidats (Horaires)


+ de nouvelles



Haïti - Actualité : Zapping...
01/12/2019 10:15:12

Haïti - Actualité : Zapping...
Arrestation du Chef de Gang Serge Prejuste :
Vendredi Serge Prejuste, l’un des chefs de gang qui opérait dans la localité de Savien (Artibonite) avant due terroriser la population dans son nouveau territoire à Bombardopolis (Nord-Ouest), a été arrêté par la Police Nationale d’Haïti (PNH).

Message de Moïse aux bandits :
« Les bandits ne sont pas plus forts que l’État. Nous allons prendre des décisions. Je mets en garde ceux qui prêchent la violence. La violence entraîne la violence. Nous ne répondrons pas à la violence politique par la violence politique. Cependant, ceux qui empêchent la population de vaquer à ses occupations, l’État les mettra hors d’état de nuire. De quelque façon que ce soit [...] L’État doit s’ériger en un plus grand démon pour rétablir l’ordre, » a déclaré Jovenel Moïse.

Le Gouvernement invite en Haïti la CIDH :
Le Chancelier Bocchit Edmond a annoncé « le Gouvernement haïtien a invité la Commission Interaméricaine des Droits de l'Homme (CIDH) à effectuer une visite en Haïti à la mi-décembre. Au nom de la République d’Haiti, je renouvelle la détermination et la volonté d’Haïti de maintenir les valeurs et principes des Droits humains. »

Vers la reconstruction du Phare de Pointe-à-Baguette :
Une délégation du Service Maritime et de Navigation D’Haïti (SEMANAH) s’est rendu à Pointe-à-Baguette dans l'Arrondissement de Jacmel pour les études de faisabilité en vue de la reconstruction du phare détruit il y a plusieurs décennies.

Message de sympathie :
« Doyen du Tribunal Civil de Petit-Goâve présente toutes ses sympathies à la famille du Commissaire du Gouvernement, Me. Fourgy Pierre, aux collègues du Parquet de Petit-Goâve, à tous les Magistrats de la juridiction et également à ses amis terriblement affectés par le départ inattendu de ce travailleur de justice. Que la terre lui soit légère.» Lire aussi : https://www.haitilibre.com/article-29398-haiti-actualite-zapping.html

Tijuana : des centaines d’haïtiens dans les usines d’assemblage :
Près de 300 haïtiens travaillent dans des usines d’assemblages à Tijuana (Basse-Californie, Mexique) a informé René Paredes Vallescar, Secrétaire de l'Association des « maquilas » de la zone côtière.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Eagleview
Posté le 02/12/2019 09:06:06
Le problème de gangs a commencé lorsqu'Aristide a eu le pouvoir en 1991. Pour se maintenir au pouvoir, il a formé des gangs pour éliminer ceux qui voyaient en lui un danger pour la nation haitienne. [hors sujet] Pour éliminer les gangs, on doit avoir un parlement qui fonctionne. Mais Hélas les parlementaires sont des chefs de gangs ou payent et travaillent avec des gangs. On a aussi besoin d'un Departement de Justice, un corps policier, un ministre de l'interieur qui fonctionnent bien. Sans cela, les gangs vont continuer de proliférer dans le pays.
Jaguar
Posté le 01/12/2019 20:26:15
Quand on arrete les chefs de gangs c'est bien, mais l'on doit savoir que ces chefs ont leurs numero Un pour prendre la releve, et ces numero un sont le plus souvent plus dangereux encore qu'eux, il ne faut pas oublier que ces gangs peuvent avoir des racines profondent, et ils ne perdent pas de temps pour se regenerer: A cet effet, dans cette situation, il faut aune loi speciale qui autorise la peine de ce que l'on sait ou l'equivalence, et peut etre cela nous permettrait de defaire ces bandits progressivement jusqu'a ce qu'il n'y en ait plus...
doubletranchant
Posté le 01/12/2019 11:14:09
La situation d'Haiti est si complexe que je me demande comment nous allons trouver une solution pour que la vie reprenne normalement. Les haitiens ailleurs veulent retourner chez-eux; ils sont fatigues essayant de s'adapter a une situation qui n'est pas la leur. Pendant ce temps, les politiciens corrumpus prennent le pays en otage. Nous sommes fatigués. "Selman, la mize pa jam dire san tan"
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n