Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - AVIS : Cours de «Photographie critique» en ligne, inscriptions ouvertes

iciHaïti - FLASH : Premier Salon de la transparence et de l’intégrité

iciHaïti - Sécurité : 2 passeurs de drogue (mules) arrêtés à l’Aéroport International

iciHaïti - GARR : 819 femmes dont 169 enceintes et 117 fillettes rapatriées de RD en novembre

iciHaïti - Hebdo-Route : 33 accidents et au moins 85 victimes


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #628

Haïti - Agriculture : Lancement du projet pour la Résilience et l’Avancement du Secteur Agricole d’Haïti

Haïti - Justice : Assassinat du Président, Message de Martine Moïse (Vidéo)

Haïti - FLASH : Les prix des carburants vont exploser à la pompe (officiel)


+ de nouvelles



Haïti - Éducation : Il ne s’agit pas d’une taxe mais d’un surplus tarifaire...
20/05/2011 10:21:57

Haïti - Éducation : Il ne s’agit pas d’une taxe mais d’un surplus tarifaire...
Le Président de la République, Michel Joseph Martelly, se rendra ce vendredi 20 mai 2011 aux Coteaux dans le département du Sud pour participer à l’inauguration de l’Ecole Nationale St-François. Le projet de construction de cet établissement scolaire a été initié par l’OIM et financé par l’USAID.

Selon une enquête menée par l’équipe du Président Martelly, environ 230 mille enfants n’ont pas accès à une salle de classe dans le grand Sud. Seulement 8% du budget de l’Etat haïtien est alloué à l’éducation pour tout le pays.

Cette visite du Chef de l’État s’inscrit dans le cadre du lancement officiel du Fonds National pour l’Education (FNE) qui permettra à plus de 500 mille enfants haïtiens d’avoir accès à l’éducation. Le Fonds National pour l’Education sera effectif dès le 15 juin prochain et sera alimenté grâce à une contribution prélevée sur chaque minute d’appels internationaux entrants. En effet, un tarif minimal de 23 cents sera appliqué à chaque minute de communication entrante et cinq cents seront déduits de ce tarif minimal et déposés dans le FNE. Il ne s’agit pas d’une taxe mais d’un surplus tarifaire accepté volontiers par les quatre opérateurs locaux (Digicel, Voila, Haitel, Natcom).

Le Président de la République réaffirme sa ferme détermination à rendre l’Education obligatoire et gratuite durant son mandat et entend mobiliser toutes les ressources disponibles en vue d’atteindre ses objectifs.

S’il est vrai que les opérateurs téléphoniques sont unanimes pour l'établissement du FNE afin de soutenir le projet du gouvernement Martelly, ces opérateurs se montrent, par contre, divisés sur l’éventuelle imposition d'un prix plancher par le Conseil National des Télécommunication (CONATEL).

Pour la Natcom, qui s’apprête a entrer sur le marché, l’idée même d’un prix plancher est pénalisante « Nos stratégies pour offrir de meilleurs prix lors de notre introduction seront impossibles, si le CONATEL oblige tous les opérateurs à pratiquer les mêmes prix », dénonce le Directeur Dénéral adjoint de la Natcom, Yves Armand « Nous sommes pour le FNE, pour l'introduction de la taxe de 5 centimes US par minute sur les appels internationaux entrants, mais nous sommes contre les prix planchers [...] nous sommes pour la libre concurrence, contre la fixation des prix. Depuis 13 ans que les compagnies de télécommunications existent, cela n'a jamais été fait. Pourquoi l'introduire maintenant ? »

Le Président Martelly, avec sa soif de changement rapide, semble confondre « vitesse et précipitation... » Des réunions avec le CONATEL ont eu lieu avant même d’avoir prêté serment au sujet de ces nouveaux tarifs, alors que le nouveau gouvernement n’était pas en place, la loi sur la création de cette taxe n'est pas encore votée et ce projet n’a pas de cadre légal actuellement... Lorsque le Président déclare « Il ne s’agit pas d’une taxe mais d’un surplus tarifaire » il devrait se rappeler qu’un une taxe reste une taxe, quelque soit la façon de la présenter, pour le consommateur local et de la diaspora.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-2981-haiti-telecommunication-le-president-martelly-soutient-les-technologies-de-l-information.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


kall
Posté le 13/08/2012 13:50:38
Bonjour a tous, sur les transfert d'agent je crois le gouvernement haïtien, dit on doit enlevé 1.50 dollars. J'ai envoyé 385.19 dollars et ils ont pris 2.19 dollars ! Je crois qu'il y a des magoulles dans Western Union à Thomassin, ça me parait louche
rey
Posté le 20/05/2011 21:17:05
Quand il s,agit d'une petite taxe pour aider les enfants Haitiens, je pense que ce n'est rien. Ici aux États Unis les diasporas haitiens et haitiennes paient taxes chaque seconde ,chaque minute et chaque jour au gourvernement Américain. je pense que nous pouvons contribuer et payer une taxes pour reconstruire notre pays. Si le gourvernement Haitien et le gourvernement des autres pays tels que USA , le Canada, la France etc etc pourraient accepter de collecter un petit pourcentage de taxe sur chaque Haitien et Haitienne qui travaillent dans leurs pays, pour nous aider a la reconstruction de notre pays, ce serait merveilleux .
Carly
Posté le 20/05/2011 18:54:54
Dans le cadre de former les enfants d'Haiti de la part de M. Le Président Joseph Michel Martelly, je pense que ce sera vraiment un premier atout de fonds et par là, notre jeunesse pourra améliorer ses lacunes de mieux en mieux. Merci... TET KALE... LOL...
didi
Posté le 20/05/2011 17:10:53
Merci @Aimable pour vos commmentaires. Pour moi c'est par la lutte contre la corruption que le Président devrait commencer pour trouver de l'argent pour renflouer son FNE (Fonds National pour l'Education) et non taxer des secteurs comme la communication, la borlette,... Sinon imposer des taxes ça et là, risque de pénaliser une population déjà assez éprouvée comme l'a si bien fait son prédécesseur.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n