iciHaïti - Santé : 60 infirmières formées en urgences obstétricales

iciHaïti - Insécurité : Le Ministre Vincent demande d’utiliser la force et des méthodes musclées

iciHaïti - PNH : Arrestation d’un violeur d’une fillette de 11 ans

iciHaïti - Politique : Le Premier Ministre Jouthe célèbre les femmes rurales

iciHaïti - Espagne : Le nouvel Ambassadeur d’Haïti a remis ses Lettres de Créances au Roi Felipe VI


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien 24 octobre 2020

Haïti - FLASH : Jovenel Moïse veut une nouvelle Constitution avant les élections

Haïti - Politique : Le MHAVE cherche une solution pour les haïtiens vivant au Chili

Haïti - FLASH : Les Prix des carburants revus à la baisse (OFFICIEL)


+ de nouvelles



Haïti - Politique : La saga de l’amendement de la constitution se poursuit...
20/05/2011 15:19:08

Haïti - Politique : La saga de l’amendement de la constitution se poursuit...
L’imbroglio politico-juridique concernant la promulgation d’une version altérée en partie, de la constitution, continue de faire des vagues au Parlement. Au début de cette semaine, des parlementaires ont appelé à l’ouverture d’une enquête afin d’expliquer pourquoi le texte publié dans le journal officiel « Le Moniteur » est différent de celui envoyé à l’Exécutif ?

En effet, de nombreuses « erreurs » figurent dans la version des amendements, publiée le 13 mai 2011 dans le journal officiel « Le Moniteur ». Entre autres, plusieurs articles non votés par les Députés et Sénateurs relatives à la durée du mandat des élus auraient été insérés dans cette version, alors que les parlementaires avaient choisi a la dernière minute, de revenir sur le vote concernant la prolongation du mandat des députés de 4 à 5 ans et sur la prorogation de deux ans du mandat des sénateurs qui doit bientôt arriver à terme.

Le Sénateur Mélius Hyppolite (Nord-Ouest), deuxième secrétaire du Sénat, a confié que sa signature avait « disparue » mystérieusement en bas du texte amendé « Je cherche une explication à ça, sur le texte que j'ai signé qui est sorti du Parlement, il y a mon nom comme Deuxième Secrétaire, et comme le Sénateur Pierre Franky Exius, qui est le Premier Secrétaire dans le Sénat, avait eu une urgence [...] Il m'avait mandaté pour que je signe pour lui. Dans le document publié dans Le Moniteur j'ai été saisi de voir que mon nom n'est pas là, ma signature n'est pas là... »




Pour sa part, Edouard Paultre, Coordonnateur du Conseil National des Acteurs Non-Étatiques (CONHANE) crois qu'il y a eu manipulation « il y a eu manipulation, on parle des minutes, qui sont des minutes du vote de l'amendement, qui sont porté disparues, qui se sont envolé... l'on peut penser à des manœuvres de M. Préval avant de partir, pour laisser ce problème entre les mains du nouveau gouvernement »

Quant au Sénateur Riché (Grand-Anse), il voit dans le texte publié « un piège contre le nouveau Président de la République Michel Martelly. »

Le Président Martelly, qui reste concentré sur ses priorités [relogement des sinistrés et l’éducation gratuite], dit ne pas comprendre comment le texte promulgué peut-être différent de l’amendement constitutionnel approuvé par les deux Chambres du Parlement. Le Président Martelly réclame que les erreurs volontairement commises par l’équipe sortante, soient rapidement corrigées. « Ce texte a été publié sous leur Gouvernement, qu’ils s’arrangent pour rectifier le tir » a déclaré vigoureusement le Chef de l’État, faisait référence sans la nommer, à la plateforme INITE de son prédécesseur, René Préval dont il précise « ne pas vouloir hériter les méfaits. »

DERNIÉRE MINUTE :
Nous venons d’apprendre que le Président Michel Martelly, et les deux Présidents des chambres, Saurel Jacinthe et Rodoplhe Joazile auraient convenu qu'il s'agissaient d'erreurs matérielles pouvant être corrigées par une nouvelle production du même numéro du journal officiel. Des spécialistes assurent que ces types de corrections ont déjà eu lieu dans le passé. Cependant, nous n’avons pas pu obtenir confirmation, par une autre source, de cette information, aussi nous vous conseillons de prendre cette dernière information avec la réserve d’usage.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Kool Groove
Posté le 21/05/2011 10:31:03
@MPassionnementAyitienne -- Je suis avec toi.... mais l'idée que quelqu'un a eu le culot de poser un tel acte me répugne au paroxisme. Cette main invisible donne l'impression que le pays serait la propriété privée de son père. Mété toutt vagabon yo anba kod!
Kool Groove
Posté le 21/05/2011 10:24:50
C'est simple.... avant de s'acheminer vers le Moniteur, le document a été signé par le Président de la République (en l'ocurrence Préval). Préval aurait donc signé sans se rendre compte de ce qu'il signait (c'est possible, vu que la présence de Bacchus peut produire cet effet), ou bien Préval lui-même aurait falsifié le document, dans le but d'induire le pays dans ces crises sempiternelles. Un tel acte mérite une investigation d'emblée, mais j'ai l'impression que les instances étatiques qui devaient oeuvrer là-dessus s'en foutent pas mal puisque on est en Haiti, bastion de l'informel, de la médiocrité, de l'incompétence et de la corruption.
MPassionnementAyitienne
Posté le 21/05/2011 09:02:36
«Bouyi vidé» qui donne déjà des problèmes. Pourquoi ne pas reprendre «Têt Fret» en profondeur, prenant le temps de bien faire les choses, cette tentative d'amendement bancale, truffée de fautes au niveau du suivi des procédures, faite dans la précipitation, héritée d'un Président du Passé ke bonjou-li pat la vérité? Pourquoi accepter un cadeau empoisonné source probable de problèmes dans le futur? Je vois d'un très mauvais œil l'amendement stipulant qu'un Premier Ministre remplace le Président en cas de vacance Présidentielle, si le Premier Ministre est de l’opposition majoritaire au Parlement bonjour les menaces/dangers, il ne faut pas tenter le diable. Annulons cette tentative d'amendement à problème et recommençons à zéro le processus d'amendement de la Constitution de 1987 avec cette fois un respect stricte des procédures et des personnes s'y connaissant en Constitution pour y travailler en toute sérénité sans bride sou cou de façon patriote, non partisane. Cinq ans de patience n'est pas la fin du monde pour s'assurer que la Loi Mère d'Haïti permette le bon fonctionnement de l’Etat et de consolider la jeune Démocratie Haïtienne encore si fragile comme nous l'avons constater ces dernières semaines. La Diaspora, la double nationalité peut bien attendre 5 ans, qu'est-ce 5 ans dans la vie d'un Peuple? 5 an sa-a pral pasé en 2 temps 3 mouvements. You ti patience pour Haïti, pour une Nouvelle Haïti avec une Constitution Solide et Efficace pour une Haïti Démocrate et Forte.
jaguar
Posté le 21/05/2011 08:32:31
Pour ma part, il 's'agit bien d'un manque de respect de la Patrie de faire ces genres de choses quand on falsifie ce qui est constitutionnel, car la constitution devrait être intouchable. C'est un document sacré car elle est la mère de nos lois. Après correction de ce document important, il faut le garder précieusement, il faut espérer surtout que nos compatriotes grandissent en se libérant de ces attitudes turpides...
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n