iciHaïti - Covid-19 : Membres de la cellule de communication de gestion de crise

iciHaïti - DGI : Atténuation des impacts négatifs du Covid-19 pour les agents économiques

iciHaïti - Tourisme : Visioconférence autour du projet PAST

iciHaïti - Léogâne : Des camionneurs bloquent la Nationale #2

iciHaïti - Social : Nombreux avantages Digicel durant l’épidémie de Covid-19


+ de nouvelles


Haïti - FLASH : 3 nouveaux cas, Haïti en Phase 2 de l’épidémie

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 6 avril 2020

Haïti - Covid-19 : Les écoles et universités privées vont être aidées financièrement par l’État

Haïti - Covid-19 : Le secteur agricole a besoin de mesures particulières


+ de nouvelles



Haïti - Agriculture : 457,000 euros d’aide pour des familles victimes de la sécheresse
13/03/2020 10:34:01

Haïti - Agriculture : 457,000 euros d’aide pour des familles victimes de la sécheresse
La Belgique a débloqué 457,000 euros en faveur de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) afin de venir en aide aux populations vulnérables en Haïti, victimes d’une grave sécheresse provoquée par le phénomène climatique El Niño entre 2018 et le premier semestre 2019.

En plus de cette sécheresse, les tensions sociopolitiques, l’insécurité, la disponibilité, l’accès limité en nourriture, la baisse des revenus et la hausse des prix des denrées alimentaires ont exacerbé la vulnérabilité de la population dont 3,7 millions de personnes vivent aujourd’hui en insécurité alimentaire aiguë sévère https://www.haitilibre.com/article-29815-haiti-humanitaire-3-75-millions-d-haitiens-en-situation-d-insecurite-alimentaire-grave.html

La Belgique a décidé d’apporter son aide à Haïti en accordant 457,000 euros au Fonds spécial pour les activités d'urgence afin d’améliorer les moyens de subsistances de 7,500 ménages soit 37,500 personnes.

À cette fin, la FAO distribuera des semences maraichères, des boutures/éclats de souche et des matériels aratoires. Les bénéficiaires suivront également des formations sur l’éducation nutritionnelle, les techniques maraichères, l’entretien des parcelles fourragères mais aussi sur la conservation du fourrage. L’objectif est de donner d’une part des moyens financiers et matériels aux victimes de la sécheresse et d’autre part de les former aux techniques agricoles.

Au moyen de ces formations, la FAO espère à l’avenir garantir l’autonomie et la résilience de ces populations vulnérables. Sur le court et le long terme les moyens d’existence de ces populations devraient donc sensiblement s’améliorer.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-30129-haiti-agriculture-la-recolte-de-haricot-pourrait-etre-reduite-en-raison-d-un-deficit-hydrique.html
https://www.haitilibre.com/article-29972-haiti-agriculture-76-millions-de-dollars-d-assistance-agricole-d-urgence-de-la-fao.html
https://www.icihaiti.com/article-29874-icihaiti-social-l-insecurite-alimentaire-persiste-dans-tout-le-pays.html
https://www.haitilibre.com/article-29849-haiti-flash-4-1-millions-d-haitiens-seront-en-insecurite-alimentaire-entre-mars-et-juin-2020.html
https://www.haitilibre.com/article-29815-haiti-humanitaire-3-75-millions-d-haitiens-en-situation-d-insecurite-alimentaire-grave.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


clavreul
Posté le 19/03/2020 12:31:36
Ce fonds d'urgence est très utile afin de valoriser les terres. En effet partout où il y a de l'eau, petites rivières, lacs collinaires, il sera possible de réaliser des cultures maraîchères toute l'année. Cependant, bien souvent une petite motopompe est nécessaire pour irriguer un carreau de culture. Actuellement, en Haïti,le Programme National des Lacs Collinaires à réalisé plus de 200 lacs. Toutefois souvent par manque de financement et d'équipement peu de foyers ont eu accès à un moyen d'irrigation et ces réserves d'eau sont souvent sous exploitées. Dans le cadre de ce fonds, il serait nécessaire de promouvoir auprès des familles vulnérables l'accès à des dispositifs d'irrigation sous la forme de crédit-vente afin de leur permettre de valoriser leurs terres. En ce qui concerne l'amélioration de l'élevage par l'introduction de plantes ou arbres fourragers, il est déjà possible de s'appuyer sur le Leucaena leucocéphala (Délin) celui-ci n'est pas ou très peu utilisé par les éleveurs. Cet arbre à croissance rapide est un légumineux très présent en même envahissant en Haïti. Il serait une source d'alimentation pour les bovins et les caprins (les feuilles peuvent assurer jusqu'à 50% de la ration alimentaire de ceux-ci.Cet arbre doit être coupé à 2 m du sol et repousse très rapidement. Ainsi coupé il fournit une grande quantité d'un fourrage de qualité et en même temps limite la floraison, la production de graines et stoppe son envahissement.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n