iciHaïti - CONATEL : Journée Mondiale des Télécommunications et de la Société de l'Information

iciHaïti - Football : Deux rencontres amicales en haute altitude, pour nos Grenadières

iciHaïti - CNDS D1 Playoffs : Le tempête FC s’incline [2-0] devant le Real Hop

iciHaïti - Diaspora : Un doctorat honorifique de l'Université Concordia pour Fabienne Colas

iciHaïti - Cap-Haïtien : Note au personnel du bureau de la douane fermé par des bandits


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Politique : Commémoration du 221e de la création de notre drapeau national

Haïti - FLASH : Pus de 80 candidats au poste de P.M.

Haïti - FLASH : Calendrier de reprise des vols de Sunrise Airways selon les destinations

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Justice : Gaillot Dorsinvil «désobéissance envers l’autorité»
26/05/2011 10:20:24

Haïti - Justice : Gaillot Dorsinvil «désobéissance envers l’autorité»
Pierre Louis Opont, le Directeur Général du Conseil Électoral Provisoire (CEP), Jean Thélève Pierre Toussaint, Vice-président du conseil, ainsi que 2 conseillers électoraux, Ginette Chérubin et Laurette Croyance ont répondu mercredi, a « l’invitation » du Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince autour des allégations de fraudes et de corruption dont l’institution électorale fait l’objet. En dehors des conseillers absents sans explication, [seul le conseiller Jacques Belzin a justifié son absence pour des raisons de santé], le grand absent de cette convocation était celle de Gaillot Dorsinvil, le Président du CEP.

Des absences qui ont provoqué une vive réaction du Commissaire du Gouvernement, Me Haricidas Auguste qui a déclaré avec fermeté « On va faire en sorte que les autres conseillers puissent se présenter dans les prochaines 48 heures » laissant entendre, qu’une nouvelle absence, entrainerait les mesures prévues par la loi pour faire comparaître les personnes concernées, qualifiant ce comportement de « désobéissance envers l’autorité »

Me Haricidas Auguste, a fait savoir aux intéressés que c’est à la demande de la Commission Sénatoriale d’enquête sur les fraudes alléguées au sein du CEP, que les mesures de mise à disposition avaient été prises [interdiction de sortie du territoire]. Lors de ces auditions, le Commissaire du Gouvernement a tenter d’obtenir des précisions sur les fondements légaux qui avaient permis de nommer un Bureau de Contentieux Électoral National (BCEN) Spécial, en plus de questions relatives aux allégations de corruptions et de fraudes au sein du CEP.
 
Me Auguste Aristidas a déclaré vouloir interroger particulièrement M. Gaillot Dorsinvil le Président du CEP sur la création d’un tribunal électoral spécial, après la publication des résultats définitifs du second tour des élections. «... nous voulons qu’il nous dise où il a trouver ces provisions légales pour créer un BCEN spécial alors que la constitution dit qu'il n'y a pas de tribunal qui puissent être créer dans le pays, sans loi de référence »

Suite à cette audition, Pierre Louis Opont, a rappelé qu’il avait appris par voie de presse son interdiction de quitter le territoire « je voulais rencontrer le Commissaire pour protester contre cette mesure que j'estime arbitraire compte tenu de la liberté de circulation, qui est garantie à tout citoyen [...] je suis très satisfait de ma rencontre avec le commissaire. » Me Stanley Gaston, son avocat, dénonce également la décision du Parquet de priver son client de son droit de libre circulation et informe que des démarches seront bientôt entreprises pour porter le Parquet à lever cette interdiction.

Plaidant en faveur du respect des procédures légales dans le cadre de cette affaire, Pierre Espérance, Directeur exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) a dénoncé ce qu’il qualifie d’acte arbitraire. « il faut que les autorités de la justice respectent les procédures [...] les convocations de la façon dont elles ont été faites, ne sont pas conforme [...] il faut que le Parquet obtienne une autorisation, car les membres du CEP, ne peuvent pas être convoqué de cette façon [...] nous demandons au Commissaire du Gouvernement de se ressaisir [...] et d’attendre que la Commission d’enquête parlementaire finisse son travail. »

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-3017-haiti-justice-les-membres-du-cep-interdits-de-quitter-le-territoire.html
https://www.haitilibre.com/article-3023-haiti-justice-pierre-louis-opont-convoque-au-parquet-ce-mercredi.html
https://www.haitilibre.com/article-2987-haiti-usa-revocations-des-visas-de-responsables-soupconnes-de-fraudes-electorales.html
https://www.haitilibre.com/article-2979-haiti-politique-la-commission-parlementaire-sur-les-fraudes-electorales-a-commence-son-travail.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Kool Groove
Posté le 26/05/2011 18:11:11
@zopovin a dit : « Les Procedures en Haiti ne sont pas toujours respectées » -- Quelqu'un sur ce forum l'a si bien traduit l'autre jou r: «En Haiti, les Lwas sont beaucoup plus respectés que les Lois.» It's true.
eltoro
Posté le 26/05/2011 14:38:31
Je doute fort que ces messieurs aient agi pour leur propre compte sans l'aval de l'Exécutif. J'ose croire qu'on ira jusqu'au bout pour trouver le ou les commanditaires.
zopovin
Posté le 26/05/2011 13:24:57
Les Procedures en Haiti ne sont pas toujours respectées. Le système Judicial doit être remanié pour que la Justice fonctionne dans son intégralité. Tous les acteurs sont des gens qui ne sont pas toujours intègre.
paretakmoune
Posté le 26/05/2011 13:05:11
Je n'ai pas encore entendu de convocation pour Préval. Est-il au-dessus de la loi?
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n