Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Justice : Revue «La Magistrature» appel a contribution

iciHaïti - Religion : Le Cardinal Chibly Langlois ouvre le Synode (2021- 2023)

iciHaïti - Insécurité : Le Président Abinader avertit les dominicains de ne pas se rendre en Haïti

iciHaïti - Social : L’Ambassade d’Haïti inquiète des déportations en RD

iciHaïti - Taux de change : Note de démenti de la Primature


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #584

Haïti - Éducation : Actions en vue de d’améliorer la gouvernance des écoles dans le département de l’Ouest

Haïti - État de Droit : Notre pays très mal classé au niveau Mondial et Régional

Haïti - FLASH : Faute de carburant, la vie des patients est menacée dans les hôpitaux


+ de nouvelles



Haïti - Justice : La Commission Sénatoriale d'enquête poursuit ses auditions
31/05/2011 12:45:36

Haïti - Justice : La Commission Sénatoriale d'enquête poursuit ses auditions
Après la comparution vendredi dernier, des conseillers électoraux, Laurette Croyance et Ribel Pierre, la Commission Sénatoriale d'enquête sur la corruption et les fraudes a poursuivi ses auditions lundi avec Ginette Cherubin.

En sortant de cette audition, la conseillère démissionnaire a déclaré aux journalistes : « Nous avons beaucoup parlé de ma position que j'avais rendu publique, où j’expliquais clairement pourquoi j'avais démissionné du CEP [Conseil Électoral Provisoire] https://www.haitilibre.com/article-2811-haiti-politique-ginette-cherubin-demissionne.html , j'avais trouvé qu'il y avait un manque d'équité, que les choses se sont faites dans la précipitation et j'avais également cité des cas en exemples. »

Précisant qu'elle n’avait pas participé au niveau du Bureau de Contentieux Électoral National (BCEN) et qu'elle avait refusé de siéger au niveau du BCEN Spécial, l’ex-conseillère a expliqué qu'elle avait suivi plusieurs assises où des avocats étaient venu avec des preuves sous forme de duplicata «... lorsqu’un avocat présente un duplicata qui montre, par exemple, le contraire de ce qui est publié sur le site du CEP, pour moi il [le BCEN] aurait du aller au Centre de Tabulation des votes [CTV] pour vérifier... Il y a eu des cas comme ça, malgré ces preuves [...] elles n'ont pas été vérifiées au CTV et les jugements ont été rendus, c'est ça que j’appelle un manque d'équité... »

« Nous avons aussi abordé la question d'interdiction de départ, parce que par rapport à des Conventions, comme la Convention Interaméricaine des Droit de l'Homme, tous les citoyens ont droit à leur liberté de mouvement. Ils [les Sénateurs] n'étaient pas supposé demander une telle décision et je l'ai répété plusieurs fois [...] j'ai dis que je serais toujours présente pour me mettre au service de la justice, si la justice avait besoin de moi, je suis venue librement, maintenant j'ai une interdiction de départ, je regrette cette décision. »

Le Sénateur Youri Latortue qui préside la Commission à fait savoir que les auditions se poursuivront cette semaine «... avec l’audition des avocats qui ont siégé au niveau du BCEN, puis avec des candidats qui ont répondu à notre appel à témoignage. Nous avons encore des gens à entendre cette semaine, nous attendons et espérons que Mr Gaillot Dorsinvil et Mr Belzin auront le temps de venir, pour que la Commission les entendent, avant que notre délai arrive à terme »

Répondant à la question d’un journaliste sur ce qui va se passer, si Gaillot Dorsinvil, le Président du CEP refusait de se présenter devant la commission, Youri Latortue à répondu :

« de toute façon, nous avons reçu beaucoup de déclarations à propos du Président du CEP et d'autre conseillers, s’il ne se présente pas, la Commission, va quand même conclure en fonction de ce qu'elle a reçu [...] Sa présence était importante pour nous mais également pour lui [...] nous avons reçu beaucoup de déclarations qui ne vont pas tout le temps dans le sens de Mr Dorsinvil... je pense qu'il devrait venir pour faire l'équilibre. Nous pouvons seulement inviter les personnes, nous ne pouvons pas les forcer. »

Parallèlement, Jean Thélève Pierre Toussaint, Vice-président du CEP, a invité lundi les conseillers à tout faire pour laver les accusations de fraudes et de corruptions électorales portées contre eux « Il y a des choses avilissantes qui se disent sur des conseillers électoraux, il est du devoir de ceux qui estiment être victimes d'accusations gratuites, de prendre position publiquement contre les faits qu’on leur reproche » soulignant qu’il avait la conscience tranquille, n’ayant été mêlé a aucun acte de corruption ou de fraude électorale...

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-3046-haiti-politique-des-conseillers-electoraux-devant-la-commission-d-enquete-senatoriale.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


wgmul
Posté le 31/05/2011 13:53:47
je ne sais pas si c'est la première fois que cela se passe en haiti, en tout cas chapeau, je pense et je l'espère de tout coeur, que le Gouvernement de Mr.Martelly va nous debarasser de cette gangrène de fraude et de corruption qui nous font marcher tête baissée, que se soit à l'intérieur ou à l'extérieur du pays. je me permets de répéter au Président Martelly : que nul n'est au dessus de la loi! Si tu fais des bêtises la jistis ap vèvi avèw. Il ne faut pas que la justice oublie les Consuls et les Ambassadeurs.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n