iciHaïti - Covid-19 : La population négligente

iciHaïti - Social : Lancement du Projet pilote «Jardin garde manger de l’abondance»

iciHaïti - Football : Deux de nos Grenadières ont laissé le pays pour la France

iciHaïti - Sécurité routière : 28 accidents, 11 morts dont 6 en motos

iciHaïti - Jacmel : Vers la réhabilitation du Centre de Formation de Tuff


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 15 juillet 2020

Haïti - Politique : 13 diplomates haïtiens rappelés à Port-au-Prince

Haïti - Justice : Menaces sur les initiateurs de «Car Wash Party»

Haïti - FLASH : Les règles d’immigration sur le point de changer au Québec


+ de nouvelles



Haïti - Environnement : Appel à déclarer «l’état d’urgence écologique»
07/06/2020 11:07:03

Haïti - Environnement : Appel à déclarer «l’état d’urgence écologique»
Le Mouvement d'appui pour le Développement des Collectivités Territoriales Haïtiennes (MADECTH), Écovert-Haïti, l’Agence de promotion pour le Développement Intégré (APRODI), le Mouvement d’Appui à la paysannerie (MAP), Association zantray pour le développement national (AZADN), Asosyasyon peyizan kwochi (ASPEK) attirent l’attention des autorités publics, des organisations de la Société Civile, des ONG internationales sur les dangers qui pèsent sur la biodiversité en Haïti qui menace notre avenir.

En Haïti, malgré la création du Ministère de l’Environnement (1995), trois ans après la signature de la convention de Rio sur la diversité biologique, comme organe chargée de la protection de biodiversité et le développement durable, les écosystèmes d’Haïti continuent à s’effondrer. Après 27 ans d'engagement autour de la diversité biologique, l’État haïtien n’est pas en mesure de faire appliquer ni la Convention internationale sur la diversité biologique ni le décret du 26 janvier 2006 portant sur la gestion de l’environnement et la régulation de la conduite des citoyens pour un développement durable

Ces associations écologiques soulignent « […] si rien n'est fait pour la sauvegarde des écosystèmes, en 2036, il n'y aura plus de forêts » rappelant que sur les 27,750 km2 de territoire, il y a déjà plus que 85 km2 de forêts. Elles appellent à des actions pour reconsidérer les espaces déclarés, rappelant que selon la loi du 3 février 1926, l’articles 3, stipule que nos forêts sont inaliénables, citant en exemple la dégradation de la forêt des Pins, le Parc Macaya, le Parc La Visite et le morne Lory (morne du Cap), une montagne se trouvant en contrefort de la ville du Cap-Haïtien qui en dépit de son statut de forêt nationale réservée, par arrêté du 15 Mars 1947 sont l’objet depuis plusieurs années de squatters et d’une urbanisation illégale.

Ces associations soulignent que la biodiversité marine est également très affectée par la destruction des mangroves et la pollution au niveau des côtes. Elles expliquent que dans certaines régions du pays des tortues de mer, des lamantins font l’objet de surpêche estimant que « […] toutes les aires protégées du pays ne sont plus sous le contrôle des autorités étatiques et font l’objet l’exploitation. »

Elles soulignent que devant l’importance de la biodiversité et les multiples services rendu à l’homme « ce déséquilibre écologique observé en Haïti menace sérieusement l’avenir de des haïtiens »

Ce regroupement d’organisations dénonce aussi la destruction des mangroves au niveau des côtes et le déboisement et la disparition des espèces, soulignant « Quand une espèce est morte, cela créé un déséquilibre au niveau de l’écosystème et c'est l'avenir de l'homme qui est menacé »..

Ces associations écologiques mettent en garde devant un désastre annoncé et demandent aux autorités étatiques de déclarer l'état d'urgence écologique sur toute l’étendue du territoire national.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Anel
Posté le 08/06/2020 11:56:37
Nous n'avons aucun problème s'il y a un plan . Présentez-le et nous l'analysons ensemble .
ewe
Posté le 07/06/2020 18:06:10
Combien de demandes d'état d'urgence faut-il pour que l'État haïtien prenne ses responsabilités. Le ''document de Damien'' (1988), cri d'alarme lancé par près de 100 spécialistes haïtiens a été ignoré. Aussi, le Plan national pour l'environnement (1999), auquel j'ai collaboré, est resté lettre morte. Peu de gens ignorent qu'il en existe un.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n