iciHaïti - Covid-19 : Détérioration attendue de la situation de la sécurité alimentaire

iciHaïti - Environnement : «Nos solutions sont dans la nature»

iciHaïti - Politique : Visioconférence entre Jovenel Moïse et Danilo Medina

iciHaïti - OIM : Formation sur la gestion des cas de migrants vulnérables face au Covid-19

iciHaïti - Covid-19 : 20,000 masques pour les associations culturelles


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 24 mai 2020

Haïti - Abus sexuel : Le journal «The Guardian» récidive, la Fédération de Football dénonce

Haïti - Petit-Goâve : Arrestation de 18 membres du Foyer Spirituel des Consciences Unies

Haïti - FLASH : 53 nouveaux cas et 136 cas suspects en 24 heures


+ de nouvelles



Haïti - Reconstruction : Importants travaux de curage à Léogâne
09/07/2011 13:23:01

Haïti - Reconstruction : Importants travaux de curage à Léogâne
Depuis leur déploiement en Haïti, les compagnies de génie militaire coréenne et japonaise effectuent d’importants travaux de réhabilitation à Léogâne. Parmi ceux-ci, la démolition et l’enlèvement des débris de bâtiments détruits, la réparation de routes, le curage de rivières et tout dernièrement la construction d’une buanderie au Sanatorium de Sigueneau.

À Léogâne, les compagnies japonaises et coréennes ont effectuées le curage d’au moins quatre rivières de la région des Palmes, allant de Léogane à Petit-Goâve [rivières Momance et Rouyonne, rivière Cormier à Léogâne, et une quatrième rivière à Petit-Goâve]. Des rivières qui, lorsqu’elles sont en crue, envahissent les communautés et les routes, détruisant maisons et plantations, bloquant parfois la circulation sur l’unique route [Nationale # 2], reliant le département de l’Ouest à ceux du Sud, du Sud-Est, des Nippes et de la Grand’Anse.

« Quand la rivière Rouyonne déborde, c’est presque toute la ville de Léogane qui est inondée et il est impossible, même pour les gros camions, d’emprunter l’entrée ou la sortie sud de la Cité Anacaona », fait remarquer un chauffeur de transport public assurant le trajet Léogane / Carrefour Dufort et Grand Goâve, deux localités situées respectivement à quelque quatre et sept kilomètres au sud de Léogâne ».

« C’est surtout le petit pont (situé à l’entrée sud) qui posait problème. Son niveau n’est pas suffisamment élevé. A la moindre averse, les alluvions s’y accumulent et l’eau nous envahit »
, fait remarquer un riverain qui explique avoir dû abandonner sa maison située à une dizaine de mètres du pont.

Le curage des rivières, explique le capitaine Sun Chal Hwan, en charge des travaux, est « un travail de longue durée. Cela ne se fait pas sur une période déterminée. A chaque fois que le niveau de sédiments augmente, nous intervenons pour éviter d’éventuels dégâts ». Les travaux ne se résument pas non plus au curage des lits des rivières. Ils incluent, dans certains cas, l’adoption de mesures susceptibles d’empêcher des débordements au moment des averses. « Il nous arrive de construire des murs secs en certains endroits », souligne l’ingénieur Sun Chal Hwan qui cite en exemple le cas de la rivière Rouyonne où « nous avons dû refaire près de 200 mètres de murs. »

HL/ HaïtiLibre / Minustah

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


franky
Posté le 09/07/2011 22:13:24
@Pipo -- C'est quoi la solution? Les habitants doivent avoir une autre alternative pour la cuisson des aliments. Un pays sans loi où les invividus sont laissés à eux-même vont continuer à dévaster le sol en faisant brûler les arbres pour les transformer en charbon. La démocratie haitienne se résume à faire ce qu'on veut et quand on peut.
eltoro
Posté le 09/07/2011 15:40:23
...deux pays qui aident Haiti généreusement sans tambour ni trompette. Ils interviennent au pays dans plusieurs secteurs. Je pense qu'il est important de les remercier quand on connait les problèmes que vivent en particulier le Japon qui peine à se remettre d'un tremblement de terre dévastateur. L'aide ne doit pas seulement être appréciée quand elle provienne du Vénézuela ou de Cuba.
pipo
Posté le 09/07/2011 13:59:41
La sédimentation des rivières est le résultat du marché du charbon. Un sac de charbon rapporte quelques dollars mais l'effet néfaste coûte des milliers et des millions de dollars. Imaginez vous 1 cm de sol qui s'en va par année si l'on considère la superficie du pays équivaut a 53,500 tonnes de sédiments. Tout cela pour un sac de charbon.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n