iciHaïti - Covid-19 : Détérioration attendue de la situation de la sécurité alimentaire

iciHaïti - Environnement : «Nos solutions sont dans la nature»

iciHaïti - Politique : Visioconférence entre Jovenel Moïse et Danilo Medina

iciHaïti - OIM : Formation sur la gestion des cas de migrants vulnérables face au Covid-19

iciHaïti - Covid-19 : 20,000 masques pour les associations culturelles


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 24 mai 2020

Haïti - Abus sexuel : Le journal «The Guardian» récidive, la Fédération de Football dénonce

Haïti - Petit-Goâve : Arrestation de 18 membres du Foyer Spirituel des Consciences Unies

Haïti - FLASH : 53 nouveaux cas et 136 cas suspects en 24 heures


+ de nouvelles



Haïti - Culture : Le film «Croix des Bouquet» vise le Festival de Canne 2012
11/07/2011 14:02:21

Haïti - Culture : Le film «Croix des Bouquet» vise le Festival de Canne 2012
Commencé plus tôt cette année, le tournage du film « Croix des Bouquets » sous la direction de la réalisatrice et comédienne d’origine haïtienne, Marie-Ange Barbancourt, mettra en vedettes : Bruny Surin, Jacquy Bidjeck, Céline France, Ralph Leroy et bien d’autres talents. Malgré le retard pris dans le tournage de son film, Marie-Ange Barbancourt garde espoir de terminer en février 2012 afin d’inscrire « Croix des Bouquets » à l’évaluation des longs métrages pour le Festival de Cannes.

Le film « Croix des Bouquets » raconte l’histoire de Mia La Groue (Marie-Ange Barbancourt), dont l’assassinat de sa mère l’oblige à retourner en Haïti pour éviter d’être spoliée de son héritage par des individus sans scrupules auxquels s’est alliée une de ses sœurs. Il en résulte une métaphore de la société toute entière, édifiée sur le mensonge et prisonnière d’une indépendance ratée... Au moment de l’annonce du tournage, Marie-Ange avait reconnu des similitudes entre le film et sa propre vie, mais elle a surtout voulu donner un électrochoc à son pays d’origine. « Il est temps que l’on pose un regard juste sur la société haïtienne en oubliant le politiquement correct » avait-elle affirmé.

À l’heure actuelle, l’équipe a pratiquement terminée le tournage des scènes intérieures les plus difficiles. Des scènes de kidnapping et de tortures ont été tournées dans des locaux désaffectés de l’hôpital Louis-H. Lafontaine à Montréal. Le tournage de plusieurs scènes extérieures devrait commencer d’ici la fin du mois. Pour des raisons de sécurité, la réalisatrice a écarté la possibilité de tourner les extérieurs en Haïti. Initialement, ces scènes devaient être réalisées à Cuba, finalement, c’est en République dominicaine que le tournage aura lieu « Les paysages se ressemblent beaucoup », a expliqué la réalisatrice.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Désolé il n'est plus possible de réagir à cet article


Edouard
Posté le 11/07/2011 16:01:20
Sécurité? Est ce qu'on parle de Tripoli ou de l'Irak? Il me semble tout le monde rentre en Haïti, elle veut donner un électrochoc... mais elle juge que Cuba serait mieux pour tourner, comme plusieurs, elle veut juste utiliser le quotidien haïtien pour faire de l'argent.
Kool Groove
Posté le 11/07/2011 14:19:58
«Pour des raisons de sécurité, la réalisatrice a écarté la possibilité de tourner les extérieurs en Haïti.» Ça, c'est plutot stupide et ne fait qu'alimenter les mauvaises impressions de la presse étrangère à l'égard d'Haiti. Si la dame a si peu de respect et tant de méfiance pour Haiti, qu'elle puise son inspiration ailleurs! Autrement, on peut la considérer comme part des vautours et des prédateurs habituels.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n