iciHaïti - Nécrologie : Assassinat Commissaire Divisionnaire Harington RIGAUD, Condoléances de la PNH

iciHaïti - Culture : Le créole haïtien langue officielle sur le territoire avec le français

iciHaïti - PNH : Deux ravisseurs arrêtés, des armes et des munitions saisies

iciHaïti - Assainissement : Nettoyage de rues pour améliorer la circulation

iciHaïti - Nécrologie : Gérard Chenet nous a quitté à l’âge de 95 ans


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Choléra : Bulletin quotidien #51

Haïti - Politique : Il est peu probable que le Brésil fournisse une assistance militaire à Haïti

Haïti - Justice : 422 groupes de défense demandent à Biden l’arrêt des expulsions vers Haïti et une nouvelle désignation du TPS

Haïti - FLASH : Réouverture de la frontière et reprise du marché binational


+ de nouvelles



Haïti - Social : Le déménagement des déplacés du Stade Sylvio Cator a commencé
16/07/2011 12:53:52

Haïti - Social : Le déménagement des déplacés du Stade Sylvio Cator a commencé
Tel qu’annoncé, la mairie de Port-au-Prince, dans le cadre d’une démarche concertée avec la présidence, pour un retour volontaire des personnes déplacées dans leurs anciens quartiers, a commencé vendredi 15 juillet, au déménagement d’un peu plus de 400 familles, qui s'étaient installés dans le stationnement aux abords du stade Sylvio Cator. Plusieurs jours seront nécessaires au déménagement de la totalité des familles.

Pierre-Richard Duplan, conseiller à la présidence, a indiqué que le gouvernement versait 250 $US (10,000 gourdes) à chaque famille pour qu'elles quittent les lieux. Le maire de la capitale, Jean Yves Jason a confirmé que la mairie disposait d’un budget de 6 million de gourdes à cette fin.

Des travaux urgents de réhabilitation du stade national Sylvio Cator, y compris l’incorporation de pylônes d’éclairage de haute tension, doivent être réalisé avant le 4 août 2011, date prévue pour une rencontre de la ligue des champions de la Concacaf. En cas de non respect des aménagements prévus, la FIFA (la Fédération Internationale de Football Association) pourrait appliquer des sanctions pouvant aller jusqu’à la suspension de la participation d’Haïti dans des compétitions internationales de football.


« Notre intention n’est pas d’expulser les gens, mais de les protéger [...] tout en respectant leurs droits » a déclaré le Maire Jason, soulignant les risques auxquels s’exposeraient les déplacés durant la période de travaux. De plus, le Maire, s’est montré très critique sur une lettre reçue d’Amnesty International contenant une série de recommandations en faveur du respect des droits des réfugiés. Il déplore que cette instance s’oppose à chaque fois, à des démarches visant à favoriser un retour à la normalité et à la vie. Il affirme que les recommandations formulées : dont un préavis aux personnes concernées, leur identification, l’obtention de leur consentement avant et pendant les opérations ont tous été respectés.

En dépit des garanties données par le maire, certains sinistrés se sont dit insatisfaits de la méthode utilisée par le Maire pour réaliser cette opération. Au-delà des 250 dollars d’indemnisation par famille, les déplacés demandent des assurances sur les nouveaux espaces de relogement proposé, sécurité, assainissement du site, accès à l’eau potable, à l’eau courante, à l’électricité publique et autres services requis....

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-3370-haiti-social-evacuation-vendredi-des-deplaces-du-camp-sylvio-cator.html

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


sakkonnen
Posté le 18/07/2011 10:41:46
Mesanmi fok nou ka kosyan de eta peyi nou an. Avan 12 janvye se pa nan stad la nou te rete, il faut avoir cette sagesse de donner au moins une chance a ce pays yon sèl stad nou genyen on ne peut le laisser a la dérive d'aujourd'hui. Je pense que vous les habitants du stade vous devez vous meme prendre conscience et vider les lieux et ainsi vous serez connus comme des Héros de ce pays.
Jojo
Posté le 17/07/2011 15:20:29
Les gens qui son encore sous les tentes, ce sont des gens qui n'ont jamais eu de maison et ne payaient même pas un loyer. Ce sont des dépendants qui s'attendent a ce qu'on s'occupent d'eux. Il faut déplacer ces tentes vers la province et netoyer la capitale. On a assez de ces gens qui peuvent s'adonner a l'agriculture, mais préfèrent grossir le nombre des mendiants dans les grandes villes.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n