Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Fort-Liberté : Réaménagement du Poste de Transfusion Sanguine

iciHaïti - PNH : Visites aux policiers blessés

iciHaïti - Sécurité : 4 trafiquants de drogues arrêtés

iciHaïti - PNH : Échanges de tirs avec dangereux criminel en cavale

iciHaïti - Insécurité : Une religieuse italienne tuée par balles


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #829

Haïti - Religion : Hommage du Pape François à sœur Luisa, morte en martyre en Haïti (Vidéo)

Haïti - Santiago : La DGM démantèle un gang de trafiquants de passeport et de visas haïtiens

Haïti - Social : Fête de Notre-Dame du Perpétuel Secours, message de réflexion de Lesly Condé


+ de nouvelles



Haïti - FLASH RD : Ultimatum de 90 jours pour les travailleurs haïtiens
21/10/2021 08:29:51

Haïti - FLASH RD : Ultimatum de 90 jours pour les travailleurs haïtiens
Enrique García le Directeur Général des Migrations (DGM) a déclaré lors d’une entrevue diffusée Telesistema Canal 11 le 10 octobre dernier « la présence des haïtiens sans papiers [en situation migratoire irrégulière] en République Dominicaine doit être régularisée et empêcher leur entrée illégale, car nous ne pouvons pas perdre notre pays ».

Enrique García a ordonné aux entrepreneurs agricoles ou à tous les secteur qui utilisent le travail de migrants en situation irrégulière de régulariser leur situation, car une fois le délai de 90 jours accordé par le Conseil national des migrations expiré, ils seront rapatriés en Haïti

Pour illustrer le degré préoccupant de la situation, il a expliqué qu’aujourd'hui 10% des crimes commis sur le territoire dominicain sont perpétrés par des immigrants haïtiens.

Il assure qu'au rythme où vont les choses avec les haïtiens qui participent à des activités criminelles, le pays sera non seulement envahi pacifiquement, mais il y aura une forte hausse de la criminalité,

« Ce qui vous reste quand vous avez un voisin que vous ne pouvez plus supporter, c’est de protéger votre maison, vos biens et votre famille, et c'est ce que le Président Luis Abinader a prévu de faire avec le projet de frontière » expliquant que ce projet n'est pas une simple clôture, ou un mur, c'est un projet de protection de la frontière.

Il a dit que le problème haïtien doit être attaqué à différents points, y compris en gardant la frontière, affirmant que rien n'est fait avec la Migration qui rapatrie les haïtiens en situation régulière et qui entrent à nouveau. « Éradiquer le problème à 100% nous n'allons pas atteindre ce pourcentage, mais si nous l'éliminons à 60 ou 70%, nous sommes déjà en train de gagner. »

Il a également soulevé le cas ceux qui emploient des illégaux, leur louent une maison ou les transportent dans des véhicules, et qui assurent être dans la loi ce qui est faux.

Enrique García a reconnu qu'à l'heure actuelle le nombre d'haïtiens en République Dominicaine est inconnu, rappelant qu’il y a 6 ou 7 ans un recensement avait été réalisé qui indiquait le nombre de 500 000, « mais c'est en dessous de la réalité »

Il a reconnu qu'« il y a des endroits comme Hoyo de Friusa à Bávaro, qui sont des communautés totalement haïtienne informant qu’une opération massive de rapatriation est en préparation avec l'armée et la police car la migration ne peut pas entrer seule, ou avec cinq ou six policiers ou gardes.

Enrique García a réitéré sa volonté de renforcer les contrôles et d’augmenter les expulsions de tous les étrangers qui ne sont pas régularisés sur le territoire dominicain.

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n