Téléchargez le Calendrier scolaire remanié janvier à août 2023 (officiel)





iciHaïti - Arbitrage international : Vers la 1ère séance de tests physiques pour les arbitres officiels FIFA d’Haïti

iciHaïti - IMPORTANT : Demandes de visa pour le Brésil

iciHaïti - AVIS Diaspora : Calendrier des Consulats mobiles (Floride)

iciHaïti - U-17 : Nos Grenadiers U-17 victorieux [2-1] lors de leur 2e test-match

iciHaïti - Vrai et Faux : Précisions sur la journée de troubles aux Gonaïves


+ de nouvelles


Haïti - Politique : Le Ministère de l’intérieur se penche sur le fonctionnement des mairies

Haïti - PNH en action : Opération «Tornade 1» premier bilan positif

Haïti - FLASH USA : Aide financière et plus, pour les haïtiens acceptés dans le nouveau Programme de séjour conditionnel

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diplomatie : L’Ambassadeur d’Haïti réitère à l’OEA sa demande d’intervention d’une force étrangères


+ de nouvelles



Haïti - Humanitaire : 1,3 millions d’haïtiens vont entrer en situation d’urgence alimentaire (IPC 4)
31/03/2022 10:03:03

Haïti - Humanitaire : 1,3 millions d’haïtiens vont entrer en situation d’urgence alimentaire (IPC 4)
Alors que l'instabilité politique est persistante, l'inflation croissante et les catastrophes récurrentes, les niveaux de la faim augmentent sans cesse en Haïti, alerte le Programme Alimentaire Mondial de l’ONU (PAM).

La population d'Haïti souffre de niveaux très élevés d'insécurité alimentaire et de malnutrition. Selon estimations les plus récentes du Cadre intégré de classification de la phase humanitaire et de la sécurité alimentaire (IPC), quelque 4,5 millions d'Haïtiens (45 % de la population) devraient souffrir de la faim. Parmi eux, plus de 1,3 million seront probablement en situation d'urgence (Phase 4* sur 5** de l’échelle IPC Échelle IPC (Integrated food security Phase Classification ) entre mars et juin 2022. Indique Pierre Honnorat, Représentant du PAM en Haïti.

Ce nombre devrait passer à 4,6 millions d'ici juin 2022 en raison d'un accès réduit aux denrées alimentaires de base alors que les revenus restent faibles et que les prix sont en hausse. Selon la Coordination Nationale de la Sécurité Alimentaire (CNSA), le coût mensuel du panier alimentaire minimum de base (riz, farine de blé, maïs, haricots, sucre et huile végétale) est passé de 20 dollars à 30 dollars. En deux ans, le prix du pain a été multiplié par cinq.

Pour certaines familles haïtiennes, la crise économique actuelle est caractérisée par un affaiblissement de la Gourde par rapport au dollar américain, une inflation élevée https://www.haitilibre.com/article-36179-haiti-economie-inflation-annuelle-24.html et une hausse des prix du carburant au cours des mois précédents https://www.haitilibre.com/article-35425-haiti-flash-les-prix-des-carburants-vont-exploser-a-la-pompe-officiel.html ce qui réduit le pouvoir d'achat de nombreux ménages vulnérables, rendant inabordables des produits de base comme la nourriture.

De surenchère, la crise ukrainienne risque bientôt d’aggraver la sécurité alimentaire haïtienne. Avec des prix alimentaires mondiaux qui n'ont jamais été aussi élevés, le PAM estime que la guerre ukrainienne continuera probablement à avoir un impact négatif sur le pouvoir d'achat dans un pays fortement dépendant des importations. https://www.haitilibre.com/article-36211-haiti-flash-message-a-la-nation-du-premier-ministre-henry-video.html

Face à cette urgence humanitaire, le PAM espère venir en aide à 1,7 million de personnes cette année. En 2021, le PAM a fourni de l’aide, y compris des rations alimentaires à emporter, à 1,3 million d’Haïtiens.

Parallèlement à ses interventions d'urgence, le PAM renforce la résilience des Haïtiens, la protection sociale nationale et les systèmes alimentaires, par le biais d’activités génératrices de revenus. Ces activités communautaires comprennent la réhabilitation des routes, la conservation des sols et de l'eau, les canaux d'irrigation. Ils sont accompagnés d'activités complémentaires visant à renforcer la production alimentaire locale, les pratiques agricoles, la nutrition et à réduire les inégalités entre les genres.

Ces interventions visent à renforcer la résilience économique des ménages vulnérables par la création d'actifs et à lutter contre l'insécurité alimentaire par la diversification des sources de revenus.

Note Échelle IPC :

* Phase 4 : Urgence humanitaire
Insuffisance grave de l’accès à l’alimentation assortie d’une mortalité excessive, une malnutrition très élevée et en progression et un épuisement irréversible des avoirs relatifs aux moyens d’existence ;

** Phase 5 : Famine / Crise humanitaire
Grave perturbation sociale assortie d’un manque total d’accès à l’alimentation et/ou d’autres besoins de base dans laquelle la famine généralisée, la mort et le déplacement sont incontestables.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2023
Haitilibre.com -n