Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Covid-19 : Liste des 75 Centres de vaccination et horaires par département (Mise à jour 20 sept. 2021)

iciHaïti - RD : Haïti «génère un danger pour la région et en particulier pour la RD»

iciHaïti - Santé : Bilan du Centre Ambulancier National (août 2021)

iciHaïti - Sécurité : Arrestations de 3 présumés criminels

iciHaïti - Pestel : Vers la fermeture prochaine de hôpital mobile mexicain


+ de nouvelles


Haïti - USA : La démocrate Nancy Pelosi, à la défense des haïtiens bloqués à la frontière mexicaine

Haïti - Crise migratoire : Le Gouvernement appelle à la solidarité avec nos compatriotes en difficulté

Haïti - 263e Dessalines : Hommage au Père de la Nation, (discours du P.M.)

Haïti - FLASH : 45 à 60 vols de d'expulsion d’haïtiens attendus à Port-au-Prince

Haïti - Actualité : Zapping...


+ de nouvelles



Haïti - Insécurité : Déferlement de violence à Desdunes
23/08/2011 10:36:44

Haïti - Insécurité : Déferlement de violence à Desdunes
Hier, lundi, dans la commune de Desdunes, Lesly Leroy, un agent III [6ème promotion], a ouvert le feu sur un homme qui lui résistait, lors d’une tentative d’arrestation, a indiqué Frantz Lerebours, Commissaire et Porte-parole de la Police Nationale d’Haïti (PNH).

La victime, Jean Robert Racine 34 ans, a été transporté d’urgence à l'hôpital Saint Nicolas (Saint-Marc), puis transféré à l'hôpital général de Port-au-Prince pour y recevoir les soins appropriés. Frantz Lerebours a démenti les rumeurs qui laissaient entendre que le blessé était décédé.

Suite à cette arrestation qui a mal tourné, la population en colère, a incendié le commissariat. Des individus non identifiés, ont brulé toutes les archives et fait sortir les détenus qui étaient en garde à vue, avant de se rendre à la maison de la mère du policier et incendier sa maison.

Devant cette situation d’émeute, des agents de l’Unité départementale de maintien d’ordre (UDMO) ont dû être déployés pour mettre un terme à la flambée de violence populaire. Frantz Lerebours, a annoncé le renforcement de la présence policière mais la situation reste grande dans la commune. Les responsables de la Police ont lancé un appel au calme à la population.

Craignant pour sa vie, l’agent Lesly Leroy a été placé en lieu sûr a indiqué le Commissaire Lerebours.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


1804
Posté le 23/08/2011 12:39:57
La police nous protége mais qui nous protége contre la police hein Mr le Président, réagissez pour leur rapeler aux policiers leurs missions premiers c'est de rassurer et de protéger, pas de tirer sur les citoyens... Je suis révolté
Antonio
Posté le 23/08/2011 12:33:19
Je condanme la réaction de la population mais y en a marre de bavure policière en Haiti... Pourquoi le policier lui a tiré dessus alors que j'en suis sûr, le policier aurai pu prendre son identité puis le convoquer plus tard aux commissariat, afin de lui faire une assignation en justice pour refus d'obéir a un représentant de l'État puis pour outrage envers un agent de force de l'ordre mais cet [modération] lui a tiré dessus comme un [modération]... et oui voilà ce qui arrive aux cowboys.... Que dit le Président dans cette affire ? Si ma mémoire est bonne : il avait bien dit aux policiers de faire respecter l'ordre comme il se doit, mais avec des gants de velours... Attention aux tontons makouts attention.
pipo
Posté le 23/08/2011 11:37:23
Desdunes est un endroit que je ne visiterai pas.
erzulie
Posté le 23/08/2011 11:27:26
Un pays sans système judiciaire, tout le monde est au-dessus de la loi... Qui sème le vent récolte la tempête. Nos dirigeants élus depuis ces 25 dernières années, ne font que soulever l'indignation du peuple, zéro protection civile, pas d'armée, nos frontières sont libres, l'espace aérien non surveillé, [modération], la population n'a aucune protection civile, elle mise les dirigeants dont la Minustah pour les protéger et garder le pouvoir. Tolérance zéro pas de coup d'État.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n