Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - PNH : Arrestation d’Edner Désir pour faux kidnapping

iciHaïti - Japon : Aide post-séisme de 1,41 million de dollars

iciHaïti - PNH : 2 braqueurs assassins tués

iciHaïti - Insécurité : Le Ministre de la Culture condamne les actes de terreur au Village de Noailles

iciHaïti - Île-à-Vache : 2 Jamaïcains arrêtés pour trafic de stupéfiants


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #575

Haïti - ONU : Le mandat du BINUH renouvelé mais réduit par la Chine

Haïti - FLASH : Le secteur du transport en commun annonce un arrêt de travail illimité

Haïti - Politique : Intervention du Premier Ministre Henry à l’ONU


+ de nouvelles



Haïti - Télécommunication : La Digicel dément vouloir bloquer la Natcom
27/08/2011 10:51:23

Haïti - Télécommunication : La Digicel dément vouloir bloquer la Natcom
Après l’audition des responsables de la compagnie Voilà, jeudi dernier, la Commission sénatoriale des travaux publics, transports et communications, présidée par le Sénateur Jean William Jeanty (Nippes) a auditionnée les responsables du Conseil National des Télécommunications (Conatel) et de la compagnie téléphonique Digicel, qui d’après la Natcom lui refuserait l’interconnexion.

Jean Jaunasse Elysée, Directeur Général du Conatel, a rappelé que l’État dans ses contrats avec les opérateurs assure à ces derniers l’interconnexion entre les différents opérateurs. L’Etat est là pour s’assurer que les clauses soient respectées « L’Etat doit s’engager à garantir l’interconnexion toutes les fois que nécessaire » d’autres part il souligne que « l’aspect commercial » peut être aussi la cause de retard dans ce processus.

Maarten Boute, Président Directeur Général de la Digicel, dément les allégations de la Natcom, expliquant le que si l’interconnexion n’était pas encore effective, cela était dû à des différents techniques dû au bypass (1) et à quelques désaccords commerciaux. Il affirme que sa compagnie ne bloque pas l’interconnexion avec la Natcom, comme cette dernière le soutien.

Il a évoqué avant tout, des problèmes techniques, imputable à la taille du réseau Digicel et celle de Natcom et des différentes technologies utilisées par les deux entreprises. Autre point important selon le dirigeant de la Digicel est le problème du bypass dont un important volume a été détecté récemment. Il soutien que ce volume aurait pour cause un lien d'interconnexion avec la Natcom et que cela a forcé l’arrêt des travaux en cours, le 5 août dernier. Ce problème ayant forcé la compagnie téléphonique Digicel, à acquérir de nouveaux équipements technologiques sophistiqués et couteux, pour contrôler ce problème avec la Natcom, équipements qui devraient arriver dans les prochaines semaines...

Concernant les différents commerciaux entre les deux compagnies, le PDG de la Digicel a expliqué négocier de bonne foi « comme dans toute négociation commerciale, il y a certains désaccords sur lesquels il reste à s'entendre » sans fournir de détails sur la nature de ces différents...

Toutes les compagnies en Haïti sont interconnectées [?], précise l’ancien Directeur de la Téléco qui assure travailler sur le dossier de l’interconnexion de Natcom et de Digicel.

Une déclaration contredite mercredi dernier, par Allen C.Bayard Directeur Exécutif de AccessHaiti SA « Aujourd'hui, Digicel est l'opérateur dominant et il refuse, en contradiction avec la loi, l'interconnexion avec Natcom, AccessHaiti SA et d'autres opérateurs [...] C'est un problème que l'État doit résoudre », appelant à plus de professionnalisme dans la lutte contre le bypass. « Tous les opérateurs savaient que le bypass serait inévitable à cause de l'imposition par l'Etat haïtien d'un prix de plancher sur la minute de l'appel international à 23 centimes. Cela élimine toute compétition, alors que nous sommes censés être un pays ouvert », a déploré le dirigeant d’AccessHaiti, rappelant l’époque où les compagnies pouvaient vendre librement les appels internationaux vers leurs réseaux au prix qui leur convenait: 15, 17 ou 18 centimes.

« Les opérateurs, à l'exception de Digicel, ont protesté contre cette mesure du président Michel Joseph Martelly qui a décidé de prélever 5 centimes sur chaque minute d'appel en provenance de l'étranger pour financer le Fonds national pour l'éducation [...] Le prix plancher protège la Digicel au détriment de Voilà, Natcom et des autres opérateurs. »

(1)Le bypass (bypassing) téléphonique comme le refiling, le cramming, le slamming et autre technologie, constitue une fraude téléphonique qui s'approprie un pourcentage important des recettes des opérateurs et lèse les intérêts de l'Etat (moins de taxes). Le bypass consiste à faire transiter des appels internationaux via un réseau local avant d'atteindre le destinataire final. Cette pratique permet de contourner les routes légales pour acheminer du trafic téléphonique. En résumé des appels téléphoniques peuvent être terminé en Haiti sans passer par les réseaux internationaux de Voila, Digicel, Natcom et Haitel qui sont les opérateurs officiels. L'objectif pour les individus qui fournissent le bypass étant de faire de l'argent en assimilant ces appels internationaux entrants au trafic téléphonique local en profitant de la différence de tarification.

Les opérateurs qui desservent la population haïtienne se plaignent souvent à la Conatel de cette pratique préjudiciable à leurs investissements. De nombreuses lignes suspectes ont été suspendues par les opérateurs, pour tenter de freiner cette pratique. Malheureusement, l'absence d'un cadre réglementaire adéquat, constitue une entrave à toute réponse judiciaire appropriée sur le territoire national pour protéger les intérêts des opérateurs téléphoniques et des fournisseurs d'accès à Internet autorisés à exploiter le VoIP.


Lire aussi :
ttp://www.haitilibre.com/article-3669-haiti-telecommunication-voila-coopere-avec-la-natcom.html
https://www.haitilibre.com/article-3661-haiti-telecommunication-digicel-refuserait-l-interconnexion-a-la-natcom.html

BF/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


DJ Greg
Posté le 18/09/2011 13:51:43
je penses que NATCOM n'étant pas une grande compagnie n'est pas encore prête pour se lancer sur le marché.
tetechargee
Posté le 28/08/2011 04:00:38
Le bypass est très répandu à l'étranger et ne fait à ma connaissance l'objet d'aucune poursuite. En interdisant ce procédé et en augmentant les coûts des appels d'environ 30% ne sommes-nous pas en train de nous enfoncer davantage dans une situation d'exception nous mettant une fois de plus à l'écart des technologies et des marchés modernes? Rappel: dans les années 90 l'Etat haitien semblerait avoir freiné massivement, par crainte d'une augmentation accélérée du chomage, la modernisation des stuctures informatiques dans le pays. L'Inde avait décidé autrement et toute l'économie de ce pays en a profité.
leo
Posté le 27/08/2011 14:53:32
La démocratie n´est pas seulement au niveau politique mais aussi sur toutes les couches de la société. Donc, il est juste d´avoir la libre concurrence. Les autres pays chaque compagnie à sa limite de service.
sonson
Posté le 27/08/2011 14:19:27
Bien dit, @Maksim, J'ai absolument rien à ajouter.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n