Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - PNH en action : Arrestation de «Yòyò», un redoutable bandit

iciHaïti - Sécurité : La PNH déjoue une tentative d'enlèvement

iciHaïti - AVIS : L'Hôpital Bernard Mevs ferme ses portes

iciHaïti - Tourisme : Ajout de nouveaux cursus à l’École Hôtelière d’Haïti

iciHaïti - RD : Santé dans les communes frontalières avec le Rép. Dominicaine


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #791

Haïti - Éducation : Évaluations officielles avec examen oral des étudiants finissants des ENIJE

Haïti - Insécurité : La PNH promet plus de sécurité aux autobus à destination ou en provenance de la Rép. Dominicaine

Haïti - FLASH : Des haïtiens illégaux attaquent le personnel de l’immigration dominicaine


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Résidence ou non du Dr Conille ? Mirlande Manigat explique...
08/09/2011 10:07:19

Haïti - Politique : Résidence ou non du Dr Conille ? Mirlande Manigat explique...
La question de résidence de Dr. Garry Conille, troisième Premier Ministre désigné, par le Chef de l’État fait débat. Mirlande Manigat explique ce qui pourrait être considéré comme résidence et ce qui ne peut pas l’être. N’ayant pas connaissance des pièces présentées par le candidat, Mirlande Manigat ne prétend pas apporter une réponse catégorique sur le sujet, mais son intervention devrait apporter quelques éléments pertinents sur la question de résidence tant controversée.

«...Le Dr. Conille, je ne le connait absolument pas, je ne peux pas dire non plus que le nom de son père m'est plus familier que le sien propre. En ce qui concerne le respect des conditions énumérées à l'article 157, concernant la résidence, j'ai entendu avec beaucoup d'intérêt des déclarations faites par-ci par-là. Le statut de fonctionnaire international, ce n'est pas celui d'un diplomate, non plus le statut d'un Haïtien qui représente Haïti dans une organisation internationale. Éric Pierre par exemple, par deux fois avait été pressenti pour être Premier Ministre, il représentait Haïti à la Banque Interaméricaine de Développement [BID], donc il bénéficiait de ce qu'on appelle l'extraterritorialité dont bénéficie les diplomates. Le diplomate par définition, ne vis pas en Haïti, il représente son pays et bénéficie de l'extraterritorialité. Tandis que des haïtiens qui travaillent dans des organisations internationales, NON, ils n'ont pas le statut de diplomate et ne bénéficient pas de l'extraterritorialité.

Maintenant, il faudrait voir le dossier [du Dr Conille] au complet pour savoir si oui ou non son dossier répond aux exigences de l'article 157. Je peux simplement intervenir sur ce point précis, j'ai entendu parler des conventions de Vienne de 1962; les conventions de Vienne concernent la vie diplomatique et consulaire, pas le cas d'un fonctionnaire des Nations Unis, ou de la Banque Interaméricaine ou de l'UNESCO qui travaille pour l'UNESCO, pour la Banque Interaméricaine, pour l'ONU mais ne représente pas Haïti. Vous voyez, c'est ça la petite différence. J'ai entendu dire aussi, que d'après une résolution des Nations Unis que je connais, que lorsqu'il remplit une feuille pour sa nomination, on lui demande quel est son lieu de résidence... Est-ce qu'il a mit Haïti avec une adresse ? Je ne sais pas, il faudrait donc voir s'il a mis Haïti et une adresse en Haïti et que cette adresse est permanente. Comment évalue t-on la permanence d'une adresse ? Par l’impôt locatif s’il est propriétaire. Si j'ai une adresse en Haïti, j'ai une maison en Haïti, je paie un impôt locatif à la DGI chaque année, voilà une preuve. Donc, il faut voir quels sont les documents qu'il va présenter, pour l'instant je ne peux intervenir que sur le plan du principe, à savoir qu'un fonctionnaire international, n'a pas le statut d'un diplomate donc il ne bénéficie pas de l'extraterritorialité [...]

...on peut présumer sinon qu'il [Dr. Conille] est le choix de M. Clinton, qu'il a l'approbation de M. Clinton. Ce qu'on peut dire aussi, c'est que ça va poser un problème au niveau de la CIRH, [...] il va se trouver que ce Premier Ministre haïtien soit aussi un collaborateur très proche de M. Clinton... donc il sera peut-être un M. Clinton bis [...] on a des présomptions...

Le fait qu'il est fait une carrière internationale n'est pas cela qui pourrait le frapper d'une sorte d'incapacité juridique ou politique, il y a les circonstances, le contexte général dans lequel cette nomination a été effectuée [qu'il faut considérer]... »


Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-3754-haiti-politique-debats-passionnes-autour-de-la-candidature-de-garry-conille.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Maitre Beausé
Posté le 09/09/2011 08:36:26
J'ai souligné à plusieurs reprises que la Constitution Haïtienne nécessitait un bon et gros toilettage. Cependant, personne ne veut y toucher ou du moins durant les années Lavalas. Cette Constitution a été rédigée pour pallier un retour éventuel à toutes tendances ou tentations dictatoriales. N'empêche que ceux qui se sont succédés au pouvoir depuis deux décennies, ne sont pas non plus des démocrates, loin s'en faut. Je les qualifie au mieux, comme des pouvoirs qui permettent à la presse, au peuple de pouvoir dire certaines choses parce qu'ils n'avaient pas d'autre choix. Mais quand quelqu'un est vraiment tenace on le fait taire définitivement. Yo voyé-l nan péyi san chapo. Cette Constitution est détournée allègrement selon les intérêts des uns ou des autres. Pour ratifier le nouveau Premier Ministre, force est de constater que le débat se situe au niveau de la Constitution. Cependant, il est fort probable ou du moins, il y a de fortes chances, que Mr Conille soit ratifié car l'enjeu de sa nomination dépasse de loin le cadre des intérêts nationaux. Ceux qui d'ordinaire crient très fort aux loups, seront les premiers à entrer dans les rangs. Suivez mon regard. Pour finir, je dirai que la petite mise au point de Mirlande Manigat n'est pas absurde du tout, mais elle oublie une simple chose : Ce pays qui porte le non d'Haiti n'est pas maitre de son destin et cela depuis fort longtemps.
Jacky
Posté le 09/09/2011 08:22:51
Et si on arrêtait avec ces enfantillages de cours d'école pour enfin pouvoir faire avancer le pays. Très bonnes analyses @eltoro et @franky" Bravo pour votre clairvoyance ... Si seulement tous les haitiens pouvaient penser comme vous! Bien vu @henryjeanbaptiste, tu as raison! Et comme d'habitude @Kool Groove, parle bien et juste. Bravo
rouroute
Posté le 09/09/2011 06:14:36
Madame Mirlande Manigat j'applaudi votre intervention mais sans solution disons 5 années ça passe vite car c'est écrit dans la bible vous serez la prochaine présidente d'Haiti avec son excellence l'honorable Jean Bertrand Aristide comme Premier Ministre sans discussion...
Telusme
Posté le 09/09/2011 01:06:44
je vous salue Madame Mirlande Manigat, je vous dis merci pour votre approche théorique faite sur la résidence de Garry Conille, en passant elle était mal venue aux yeux des fanatiques de la Présidence cependant, nous vous souhaitons la bienvenue en tant qu'expert en la matière. Ne vous inquietez pas Madame, un jour ensemble nous chanterons les funérailles de la médiocrité dans notre pays.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n