iciHaïti - AMH : Vague d'enlèvements de médecins en Haïti

iciHaïti - Securité : Les activités diplomatiques des Bahamas vont reprendre en Haïti

iciHaïti - Licence : 11 Clubs sur 18 de la D1 obtiennent leur licence (Liste)

iciHaïti - Football : Formation sur l’art du «Coaching»

iciHaïti - Mondial U-20 Chili 2025 : «J-5» nos Grenadiers en phase finale de préparation


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Qualif. Mondial U-20 Chili 2025 : Liste finale des 21 joueurs sélectionnés

Haïti - Politique : Démenti du Conseiller Présidentiel Leslie Voltaire

Haïti - FLASH : Un 2e contingent Kenyan est arrivé en Haïti

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Le GPR perd sa majorité au profit du RPC...
14/09/2011 10:55:59

Haïti - Politique : Le GPR perd sa majorité au profit du RPC...
Le Député Fritz Chéry, Président du Regroupement des Parlementaires pour le Changement (RPC), a annoncé au début de cette semaine, que le Groupe des Parlementaires pour le Renouveau (GPR), n’est plus majoritaire à la Chambre basse. Dans ce nouveau bloc politique (RPC), 59 Députés, qui s’identifient comme la « majorité fonctionnelle », cohabitent aux côté des Députés pour le progrès et la démocratie (PDP), d’Ansanm nou fò ainsi que d'une douzaine de députés qui ont fait défection du GPR.

Bien que le RPC ne soit pas, pour le moment, inscrit au bureau de la Chambre basse, il représente une force capable d’influencer les débats. « Ce qui nous intéresse, c’est la bonne marche du pays », a fait savoir le Député Chéry, qui s’est refusé à dévoiler la position du nouveau RPC sur la ratification du Premier Ministre désigné, le Dr. Garry Conille.

Le Député Danton Léger, Président du bloc Ansanm nou fò, a tenu a préciser que « ce nouveau regroupement n’est pas Présidentiel », mais qu’il constitue une majorité fonctionnelle, qui aura pour tâche, de rendre plus efficace la Chambre basse et d’assurer le quorum permettant au pays de se doter de nouvelles lois.

Pour sa part, Alexis Tolbert, le Président du GPR, contredit les déclarations du Député Chéry, et affirme que le GPR est toujours le groupe parlementaire majoritaire à la Chambre basse.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


dantor
Posté le 14/09/2011 18:17:12
Pourquoi ces subdivisions, GRP, RPC, les coalitions devraient être fait entre les partis politiques hors des Chambres, est ce qu'ils sont indépendants? Ils peuvent décider sans l'avis de leurs partis.
Puyol
Posté le 14/09/2011 18:13:49
@Maitre Beause -- j'ai compris assez bien ta défense envers les partis politiques en Haiti. Mais, ce que je voulais dire. les dits partis politiques ne travaillent jamais au profit d'Haiti ceci est tellement vrai qu'aucun parmi eux n'arrive à gourverner Haiti un jour même. Pour bien comprendre un parti politique ne peut pas être hors de son pays déjà perdu sa définition comme parti politique, et il devient une ONG.
Maitre Beause
Posté le 14/09/2011 13:03:45
@puyol-- Je ne suis pas du tout d'accord avec toi mon frère. Le RDNP est un parti politique assez structuré et organisé. Depuis les années 80, voir même avant, ce parti comptait des branches régionales un peu partout à travers le monde, au Venezuela, aux Antilles françaises, en France, aux États-Unis, en Guyane. En Haïti, compte tenu du fait que les partis politiques n'ont pas une forte tradition dans leur implantation, il y comptait moins de militants. La politique a toujours été pendant très longtemps la chasse gardée d'une certaine catégorie de personnes. Ceci explique cela, le pays a connu une trop longue période de dictature, ce qui a quelque peu inhibé toutes les velléités d'organisation des partis politiques. Cependant, un quart de siècle après, les partis politiques ont encore du mal à s'implanter réellement. Là se pose une question de conviction des chefs de partis. Aux dernières élections, la candidate du RDNP, a eu toutes les peines du monde à se faire représenter dans toutes les circonscriptions du pays. L’engagement des jeunes au sein des partis politiques en Haiti, n'est pas encore très ancrée dans leur réalité. Cependant, aux dernières élections nous avons pu remarquer un grand sursaut en ce sens. Souhaitons vivement que cela s'amplifie, car sans partis politiques, sans engagement des citoyens la démocratie a du souci à se faire.
Guy
Posté le 14/09/2011 12:23:15
Implosion, récuperation c'est ça la politique haitienne depuis belle lurette. Me Tolbert Alexis, Les Lambert et ses pairs Inite/GPR sont des caméléons. Maudite soit votre langue maitre Tolbert, la majorité Inite/GPR l'avait usurpée temporairement grâce a Ti Gaillot, le vol a un prix, monsieur le Député il ne reste plus rien à revendiquer.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n