iciHaïti - AVIS : Restriction des dépenses de Noël dans l’administration publique

iciHaïti - FLASH : Le Gouvernement indien offre 15 bourses d’études, inscriptions ouvertes

iciHaïti - AVIS : Aucun haut fonctionnaire ne peut quitter le pays sans l’autorisation du P.M.

iciHaïti - Social : Jouez et découvrez l'esprit de Noël avec Digicel

iciHaïti - Éducation : 53% des écoles fonctionnent, taux par département


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Choléra : Bulletin quotidien #58

Haïti - Éducation : Le livre numérique unique, un réel changement dans la manière d'enseigner

Haïti - Caricom-Cuba : Le Président de Cuba prône une solution pacifique à la crise en Haïti

Haïti - TPS : Déclaration du Sénateur démocrate Edward J. Markey


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Les haïtiens expulsés massivement de la République Dominicaine
11/11/2022 08:42:27

Haïti - FLASH : Les haïtiens expulsés massivement de la République Dominicaine
Les équipes de la Direction Générale des Migrations (DGM) composées d'inspecteurs, d'agents de la DGM avec le soutien des militaires, de la Police Nationale en coordination avec le Ministère public des Provinces concernées, ont reconduite à la frontière 60,204 haïtiens entre le 1er août et le 31 octobre 2022 lors d’opérations de contrôle de statut migratoire au niveau national et de détection et d’interceptions dans la zone frontalière.

Août : 19,441 haïtiens
Septembre : 18,107 haïtiens
Octobre : 22,656 haïtiens

Informations publiées par le Porte-parole de la Présidence dominicaine Homer Figueroa qui a souligné que ces opérations ont été réalisées dans le cadre de « […] la ligne établie par le Président Luis Abinader pour respecter la loi et expulser, rapatrier ou refuser l’entrée dans le pays à tous ceux qui ne remplissent pas les conditions migratoire fixées par la loi. »

Dans le même temps Filippo Grandi le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés a appelé les États de la région et au-delà, à suspendre les renvois forcés des haïtiens vers leur pays en raison de la situation de violence, sanitaire et alimentaire qui prévaut en Haïti

Suite à la déclaration du Gouvernement dominicain du rapatriement de plus de 60,000 haïtien en 3 mois, Volker Türk, Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, a publié une déclaration dans laquelle il demande spécifiquement à la République Dominicaine d’arrêter les déportations en raison de la « crise humanitaire » à laquelle ce pays est confronté soulignant qu’Haïti ne réunit pas à ce jour les conditions de sécurité adéquates pour un retour « sûr, digne et durable » des migrants, compte tenu de la « violence armée incessante et des violations systématiques des droits de l’homme. »

Réagissant a la déclaration de Volker Türk, le Président de la République Dominicaine Luis Abinader a déclaré aux médias en élevant le ton, que les déclarations du Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme appelant la République Dominicaine à arrêter les déportations d’Haïtiens vers leur pays d’origine étaient inacceptables rappelant que « La politique migratoire de chaque pays relève de la compétence de chaque Gouvernement, ce qui rend ces déclarations inacceptables et irresponsables ». Tout en rejetant la déclaration de Türk, le Président Abinader a rappelé « […] la République dominicaine est le pays qui a le plus souffert économiquement (de la migration illégale des haïtiens sur son territoire) et qui a été le plus solidaire avec Haïti que tout autres pays au monde » donc qu’on ne pouvait pas « demander plus à la République Dominicaine » concluant que son pays va non seulement « multiplier les opérations de contrôle migratoire » mais aussi « augmenter les déportations » et ce à partir de la semaine prochaine.

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Rey
Posté le 11/11/2022 10:32:34
Nous devons avoir une conscience de Cela, les causes de chaos des gangs, violences politiques, la vie dure nous menent a recherche d'un autre pays pour vivre, mais etant donner que la République dominicaine est le frere marassa de Haiti et plus paisible et calme nous nous rendons en terre dominicaine pour differentes causes et nous oublions que c'est un autre pays comme les USA, nous devons avoir d'un Visa et. pour se rendre en terre voisine et d'une résidence pour y vivre et travailler [hors sujet]
Pipo
Posté le 11/11/2022 09:07:23
Et pendant ce temps les politiciens haïtiens ne veulent qu’accéder au pouvoir, la police national est débordée et n'a aucun plan sécuritaire, la justice est moribonde et vendue, et pour finir le pays est économiquement bloqué. Nous assistons a la fin du pays.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n