iciHaïti - AVIS : Restriction des dépenses de Noël dans l’administration publique

iciHaïti - FLASH : Le Gouvernement indien offre 15 bourses d’études, inscriptions ouvertes

iciHaïti - AVIS : Aucun haut fonctionnaire ne peut quitter le pays sans l’autorisation du P.M.

iciHaïti - Social : Jouez et découvrez l'esprit de Noël avec Digicel

iciHaïti - Éducation : 53% des écoles fonctionnent, taux par département


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Choléra : Bulletin quotidien #58

Haïti - Éducation : Le livre numérique unique, un réel changement dans la manière d'enseigner

Haïti - Caricom-Cuba : Le Président de Cuba prône une solution pacifique à la crise en Haïti

Haïti - TPS : Déclaration du Sénateur démocrate Edward J. Markey


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : La tension monte des 2 côtés de la frontière à Dajabón
24/11/2022 09:10:39

Haïti - FLASH : La tension monte des 2 côtés de la frontière à Dajabón
Mercredi 23 novembre 2022 à Dajabón, des dizaines de commerçants dominicains ont bloqué l’accès du commerce frontalier entre Haïti et la République Dominicaine pour empêcher le départ de marchandises du territoire dominicain vers la Nation voisine.

À l'entrée des différents carrefours, les commerçants ont disposé leurs camions en travers des rues menant à la frontière, pour empêcher tout type d’accès. Ils refusant de céder au prétendu chantage que les haïtiens tentent d'exercer depuis lundi, lorsqu’ils ont fermé la porte du côté haïtien de la frontière.

« Nous interdisons le passage des marchandises par camions ou autre vers Haïti car c'est un chantage auquel nous sommes habitués », a déclaré fermement Abigail Bueno, Présidente de l'Association des marchands de Dajabón.

Rappelons que depuis lundi les commerçants et résidents à la frontière haïtiano-dominicaine, côté haïtien, ont commencé une vague de protestations en raison de l'existence de prétendus mauvais traitements subit par leurs compatriotes par la Direction Générale des Migrations (DGM) au moment d'être rapatriés en Haïti.

Parmi les mesures prises par les haïtiens, figure la fermeture de leur côté commercial de la frontière, menaçant de maintenir la porte fermé pendant trois mois s’il le faut, pour obtenir l'arrêt des rapatriements et que une garanti un meilleur traitement aux personnes rapatriées… Bloquant les activités commerciales du marché binational de Dajabón faute d’acheteurs… https://www.haitilibre.com/article-38204-haiti-rep-dominicane-6-492-haitiens-en-situation-migratoire-irreguliere-rapatries-en-une-semaine.html

Les commerçants dominicains du marché de Dajabón, ont decidé de faire voir aux haïtiens qu'ils ne céderont pas non plus « En tant que commerçants, nous ne demandons pas que la porte soit ouverte, mais plutôt que la souveraineté nationale soit respectée. Nous ne sommes pas affamés comme ils le pensent. S’ils veulent fermer leur porte pendant 3 mois, nous allons fermer la notre pendant un an parce que c'est assez du chantage qu'à chaque fois qu'il y a un marché ont force à le fermer pour faire pression », a expliqué Welintong Payano, l'un des commerçants dominicain.

Le Corps spécialisé pour la sécurité des frontières terrestres (Cesfront) a demandé aux camionneurs d'ouvrir les route, expliquant que bien qu'ils les soutiennent, cela pourrait engendrer un autre type de situation qui nuirait à un niveau supérieur.

Cependant, les commerçants présents se sont défendus en déclarant qu'ils resteront sur leurs positions jusqu'à ce que le chantage des haïtiens cesse. Ils se sont présentés comme des auxiliaires des intérêts gouvernementaux du rapatriement. De même, ils ont confirmé qu'ils maintenaient un acces ouvert pour le passage des forces militaires nationales, et qu'ils n'empêchaient pas les haïtiens en situation légale d'entrer dans le pays.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-38204-haiti-rep-dominicane-6-492-haitiens-en-situation-migratoire-irreguliere-rapatries-en-une-semaine.html

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Jaguar
Posté le 24/11/2022 14:01:31
Je crois que la seule facon d'etablir la paix,serai la fermeture de toutes nos frontieres avec ces voisins fous de racisme et d'Haitianophobie: Plus de rapports commerciaux, plus de rapport diplomatique, plus question d'avoir nos citoyens a leurs universites, et nous n'avons qu'a faire nos achats ailleurs en attendant de pouvoir relancer notre agriculture et notre elevage, et construire au moins 4 universites dans notre pays, nous permettant de ne plus reconnaitre leurs diplomes. Il est temps pour nous de nous faire respecter en tant que nation et non en tant que moins que rien: Faisons-le, et c'est le plus grand cadeau que nous ferions a nos ancetres.
Agrippa
Posté le 24/11/2022 13:19:15
Cette situation est vraiment préoccupante. Mais tout le monde sait que si le service d'immigration de la RD faisait ses expulsions dans le respect de la personne humaine, ce conflit n'aurait pas eu lieu.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n