Téléchargez le Calendrier scolaire remanié janvier à août 2023 (officiel)





iciHaïti - Insécurité : Un chauffeur de la Brigade médicale cubaine enlevé

iciHaïti - Pérou : Un autobus tombe dans un ravin, 8 haïtiens tués

iciHaïti - PNH : Funérailles des trois policiers tués à Métivier

iciHaïti - PNH : Réunion d’urgence du CSPN

iciHaïti - Invitation : Conférence débat sur la situation d’insécurité du pays


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Choléra : Bulletin quotidien #106

Haïti - Indice corruption 2022 : Haïti 171e au monde ex aequo avec la Corée du Nord

Haïti - Mois de l'Histoire des noirs : Message de réflexion de Lesly Condé

Haïti - FLASH : Assassinat de Moïse, 4 suspects détenus en Haïti transférés aux USA


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Il est peu probable que le Brésil fournisse une assistance militaire à Haïti
28/11/2022 09:41:05

Haïti - Politique : Il est peu probable que le Brésil fournisse une assistance militaire à Haïti
\Il est peu probable que le nouveau Gouvernement brésilien de Lula da Silva (qui prendra ses fonctions le 1er janvier 2023) fournisse une assistance militaire à Haïti pour affronter les gangs malgré les appels de l’ONU à une force d’intervention armée internationale.

« Toute participation brésilienne serait difficile, globalement dans une force multinationale » a déclaré Celso Amorim, conseiller en politique étrangère du Président Lula da Silva (deux fois Ministre des affaires étrangère (1993 - 1994 et 2003-2010) et Ministre de la défense (2011 -2014)

Amorim a rappelé que la participation militaire du Brésil à la MINUSTAH (2004 à 2017), avait été très impopulaire dans le pays et avait apporté beaucoup de problèmes en interne.

Selon un responsable brésilien qui a demandé l’anonymat, ces dernières semaines, l'Ambassade des États-Unis aurait fait des contacts informels pour demander si le Brésil serait disposé à participer à une force de d’intervention militaire armée. Pour sa part il estime la participation du Brésil à une telle force « peu probable ».

Le Président brésilien sortant Jair Bolsonaro, n'a fait aucun commentaire sur une éventuelle participation à une opération militaire en Haïti.

Rappelons que le Conseil de Sécurité n’a toujours pas voté de résolution autorisant l’utilisation d’une force d'intervention armée pour lutter contre les gangs en Haïti se heurtant aux réticence de la Chine et de la Russie.

Vignette photo : Celso Amorim

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-37994-haiti-securite-usa-et-canada-toujours-en-discussion-sur-une-mission-militaire.html
https://www.haitilibre.com/article-37937-haiti-flash-le-conseil-de-securite-votera-aujourd-hui-sur-la-resolution-imposant-des-sanctions.html
TB/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2023
Haitilibre.com -n