iciHaïti - Politique : James Monazard nouveau Ministre du Commerce et aussi du Tourisme

iciHaïti - Diaspora : Journée de solidarité pour une meilleure intégration des compatriotes à Curaçao

iciHaïti - Politique : Le P.M. rencontre les familles des trois policiers de l’UTAG tués

iciHaïti - Diaspora : Journée Internationale des Envois de Fonds

iciHaïti - Canada : Exposition spéciale «Ouvre un Livre, Découvre un Pays»


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - USA : 3 sénateurs demandent d’accélérer le processus d’adoption légale d’enfants haïtens orphelins

Haïti - FLASH : Pour la première fois, Haïti devient le pays le moins pacifique de la région (2023)

Haïti - FLASH : Les enfants haïtiens victimes de violence, un rapport effrayant de l’ONU

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : L’heure est grave, 19,000 haïtiens touchés par la famine, 4,7 millions en insécurité alimentaire
13/12/2022 07:58:54

Haïti - FLASH : L’heure est grave, 19,000 haïtiens touchés par la famine, 4,7 millions en insécurité alimentaire
Selon le dernier rapport de la Coordination Nationale de la Sécurité Alimentaire (CNSA), il y a environ 4,7 millions de personnes se trouvent dans une situation d’insécurité alimentaire, ce qui représente près de la moitié de la population d’Haïti.

Au cours de la période allant de septembre 2022 à février 2023, 19,000 personnes sont classées en phase 5 de l’IPC (famine/ crise humanitaire https://www.haitilibre.com/article-37997-haiti-crise-plus-de-18-de-la-population-a-risque-de-malnutrition-tres-elevee.html )

18% de la population analysée (environ 1,8 millions de personnes) sont classés en phase 4 de l’IPC (Urgence humanitaire)

29% (environ 2.9 millions de personnes) en phase 3 (Crise alimentaire et moyens d’existence aiguë)

Pour la période projetée, allant de mars à juin 2023, pour laquelle aucune assistance alimentaire humanitaire n’a été confirmées, les personnes en Phase 5 sont confirmées. 17% de la population analysée (environ 1,65 million de personnes) seront en phase 4 de l’IPC, 30% (environ 3 millions de personnes) en phase 3 de l’IPC, dans le besoin d’une action urgente pour la période de projection.

La CNSA classifie par zone de priorité les villes touchées par l’insécurité alimentaire dans le but d’orienter les acteurs humanitaires vers les cas les plus urgents.

Zones de priorité 1 :
Il s’agit de zones classées en situation d’urgence ayant plus de 50% de la population en phase 3 ou plus selon le cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire. Quelques villes concernées: Haut-Plateau ; Cité-Soleil ; Grand-Anse (rural) ; Anse à Veau ; Miragoâne ; Petite Rivière des Nippes ; Arnaud ; Petit Trou des Nippes ; Ennery ; Gros-Morne ; Marmelade ; Saint-Michel de l’Attalaye ; La Tortue ; Anse-à-Foleur ; Chansolme ; Port-de-Paix ; Saint-Louis du Nord ; La Gonave ; Arniquet, Chardonnières, Coteaux, Ile à Vache, Les Anglais, Port à Piment, Port Salut, Roche à Bateau, Saint-Jean du Sud, Tiburon …

Zones de priorité 2 :
Il s’agit de zones classées en situation d’urgence ayant moins de 50% de la population en phase 3 ou plus. Les zones concernées sont les quartiers les plus démunis de Port-au-Prince et de Croix-des-Bouquets ; Belle-Anse ; Grand-Gosier, Thiotte …

Les ménages de ces zones ont subi une perte extrême des avoirs relatifs aux moyens de subsistance notamment au niveau de la consommation alimentaire à court terme, ce qui augmente le taux de malnutrition aiguë.

En termes de support, moins de 700,000 personnes représentant 7% de la population analysée ont pu bénéficier d’une assistance alimentaire d’urgence sous forme de ration ou de transfert monétaire.

Téléchargez le rapport : https://www.haitilibre.com/docs/IPC_Haiti_Acute_Food_Insecurity_22Sept_23Jun_Snapshot_French%20(1).pdf

Facteurs déterminants de l’insécurité alimentaire :
Violence des gangs armés :
limitant la circulation des marchandises et des personnes

Choc économique :
décélération du PIB et Inflation soutenue

Faible production agricole :
due à une plu- viométrie inférieure à la normale et la décapitalisation des ménages

Séisme du 14 août 2021 :
relèvement toujours en cours des populations affectées par le séisme de magnitude 7,2 dans la péninsule sud

Recommandations du CNSA :

1 - Interventions d’urgence pour toucher les ménages dans les zones classées en phase 4 de l’IPC ainsi que ceux en situation de catastrophe (phase 5) ;

2 - Appui aux moyens d’existence pour accompagner les populations affectées afin de reconstruire et de développer leurs moyens d’existence en leur offrant des intrants agricoles et des crédits ;

3 - Articulation entre l’urgence et le développement dans le but d’avoir des effets plus durables lors des interventions humanitaires pendant cette situation de crise.

En somme, ces 4,7 Millions de personnes ont un grand besoin d’assistance humanitaire. Toutes les couches sociales de la population Haïtienne peuvent apporter leur contribution notamment le secteur privé des affaires et la société civile. En ce sens, l’AGERCA encourage la coordination avec les partenaires nationaux dans l’objectif de faire des interventions et continuer à supporter au fur et à mesure ces personnes affectées tout en mettant en évidence les impacts à long terme.

Échelle IPC (Integrated food security Phase Classification) :

Phase 1 :
Accès à une alimentation généralement adéquate et stable avec un risque modéré à faible de tomber graduellement dans des phases supérieures ;

Phase 2 : Insécurité alimentaire modérée / limité
Accès limité à une alimentation adéquate avec un risque élevé et récurrent de tomber graduellement dans la Phase 3, 4 ou 5 (en raison de la probabilité d’évènements adverses et d’une grande vulnérabilité) ;

Phase 3 : Crise alimentaire et des moyens d’existence aiguë
Insuffisance aiguë et critique de l’accès à l’alimentation assortie d’une malnutrition grave et inhabituelle et un épuisement accéléré des avoirs relatifs aux moyens d’existence qui, si la situation se maintient, va faire tomber la population dans la Phase 4 ou 5 et/ou va probablement se traduire par une pauvreté chronique ;

Phase 4 : Urgence humanitaire
Insuffisance grave de l’accès à l’alimentation assortie d’une mortalité excessive, une malnutrition très élevée et en progression et un épuisement irréversible des avoirs relatifs aux moyens d’existence ;

Phase 5 : Famine / Crise humanitaire
Grave perturbation sociale assortie d’un manque total d’accès à l’alimentation et/ou d’autres besoins de base dans laquelle la famine généralisée, la mort et le déplacement sont incontestables.

HL/ S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n