iciHaïti - CONATEL : Journée Mondiale des Télécommunications et de la Société de l'Information

iciHaïti - Football : Deux rencontres amicales en haute altitude, pour nos Grenadières

iciHaïti - CNDS D1 Playoffs : Le tempête FC s’incline [2-0] devant le Real Hop

iciHaïti - Diaspora : Un doctorat honorifique de l'Université Concordia pour Fabienne Colas

iciHaïti - Cap-Haïtien : Note au personnel du bureau de la douane fermé par des bandits


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Politique : Commémoration du 221e de la création de notre drapeau national

Haïti - FLASH : Pus de 80 candidats au poste de P.M.

Haïti - FLASH : Calendrier de reprise des vols de Sunrise Airways selon les destinations

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Le P.M. demande aux pays de la CELAC de participer à une force d’intervention en Haïti
25/01/2023 08:35:56

Haïti - FLASH : Le P.M. demande aux pays de la CELAC de participer à une force d’intervention en Haïti
Mardi 24 janvier 2023, à Buenos Aires (Argentine). lors de son intervention au VIIe sommet des Chefs d’État et de gouvernement de la Communaute des États de l’Amérique Latine et des Caraïbes (CELAC), le Premier Ministre ai.i Ariel Henry a appelé les pays membres à participer à une force d’intervention en Haïti contre le crime organisé

Extrait de l’intervention du Premier Ministre Henty :

« […] Monsieur le Président,
Qu’il me soit permis de saisir l’opportunité qui m’est offerte de m’adresser à cette assemblée, pour informer les honorables dirigeants des pays frères de la CELAC sur l’évolution de la situation de mon pays. Comme vous le savez tous, Haïti traverse une période de turbulence politique et de difficulté économique et sociale, aggravée par un climat d’insécurité alimenté par des groupes criminels armés. Leur comportement perturbe considérablement la vie des paisibles citoyens et les efforts de mon gouvernement pour remettre en marche les institutions démocratiques.

Pour faire face à cette situation, mon gouvernement a adressé à la communauté internationale un demande que le Secrétaire Général des Nations Unies a traduit parfaitement dans les options présentées dans sa lettre du 8 septembre 2022 envoyée au Président du Conseil de Sécurité (S/2022/747), en vue d’encourager les États qui le peuvent à participer à une force multinationale spécialisée sollicitée par Haïti pour aider les forces de sécurité haïtiennes à lutter contre la prolifération du crime organisé, le trafic illicite d’armes et de munitions, et à éradiquer les gangs qui ont pris le pays en otage.

J’encourage les pays de la CELAC qui le peuvent, surtout ceux qui connaissent déjà le terrain, à nous apporter leur concours. Il ne s’agit pas pour nous refaire ce qui a échoué dans le passé et de recommencer avec les formules onusiennes qui ont consisté à venir faire le travail à la place des haïtiens. La nouvelle approche que nous privilégions est différente. Cette fois-ci nous demandons un accompagnement robuste de la part des pays frères pour appuyer les efforts des forces de sécurités locales. Nous avons besoins de matériels, d’équipements et de formations pour nos forces de l’ordre.

En ce moment même le Conseil de Sécurité des Nations Unies débat de la question haïtienne. Hier encore le Secrétaire Général a réitéré son appel pressant aux états membres pour leur faire comprendre l’urgence qu’il y a à agir rapidement pour accompagner les solutions choisies par les acteurs haïtiens https://www.haitilibre.com/article-38686-haiti-securite-il-faut-de-toute-urgence-deployer-une-force-armee-specialisee-internationale-dixit-guterres.html […] »


Au XIIe Sommet, le CELAC dans une déclaration écrit « […] nous encourageons les pays membres qui le peuvent, à étudier les options présentées par le Secrétaire Général des Nations Unies dans sa lettre du 8 septembre 2022 adressée au Président du Conseil de Sécurité (S/2022/747), en vue de participer à la force multinationale spécialisée sollicitée par Haïti pour aider les forces de sécurité haïtiennes à lutter contre la prolifération du crime organisé et le trafic illicite d’armes et de munitions, éradiquer les gangs qui ont pris le pays en otage, empêchent la libre circulation des personnes et des biens, limitent l’accès des personnes vulnérables à l’aide humanitaire et aux soins de santé et handicapent les préparatifs pour l’organisation des élections libres, transparentes et inclusives. »

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Rey
Posté le 25/01/2023 20:09:33
Haiti est le pays de tous les haitiens, se trouvent dans des situations terribles. Quand on parle de securité il est absolument important d'avoir des forces militaires internationales sur le territoire pour nous aider seulement. Ceux qui supportent les gangs sont contre l'intervention militaire internationale.
Grandin Labastie III
Posté le 25/01/2023 14:18:21
Cette famille politique est la seule chose qui sache dire. C'est une intervention militaire depuis trois décennies. Sans honnêteté, sans pudeur et sans honte. Nourrissant les gangs pour justifier leur maintien au pouvoir. Depuis qu'ils sont au pouvoir, les conditions sont réunies pour être occupés, ils demandent à occuper le pays, s'il vous plait venez nous occuper... Quel dommage d'avoir autant de traîtres chez nous.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n