iciHaïti - «Terminator 1» : Tournée d’inspection surprise du du Commandant Normil

iciHaïti - Sécurité : Un ancien Commissaire de police criblé de balles

iciHaïti - Éducation : Fructueuse réunion avec le nouveau représentant de l’UNICEF

iciHaïti - Sécurité : Plan National de Gestion des Risques de désastre (2019-2030)

iciHaïti - Guyane : Mort de deux citoyens haïtiens


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien 25 septembre 2020

Haïti - Économie : Une grande Première au pays

Haïti - Social : Note de sympathies du Ministre de l’Économie

Haïti - ONU : Moïse réclame une aide internationale adaptée aux besoins d’Haïti


+ de nouvelles



Haïti - Sécurité : Projet d’arrêté remobilisant la composante militaire de la force publique
29/09/2011 13:48:23

Haïti - Sécurité : Projet d’arrêté remobilisant la composante militaire de la force publique
En page 19 d’un document de présentation de 22 pages (projet), produit par la Commission de défense et de sécurité nationale du Cabinet Présidentiel, intitulé « Politique de défense et de sécurité nationale - Les Grands axes », daté d’août 2011, https://www.haitilibre.com/article-3898-haiti-securite-tous-les-details-sur-le-projet-de-la-nouvelle-force-nationale.html on trouve un projet d’arrêté gouvernemental visant à la remobilisation de la composante militaire de la force publique.

ARRÊTÉ 2011 REMOBILISANT LA COMPOSANTE MILITAIRE DE LA FORCE PUBLIQUE

Michel Joseph MARTELLY

Président de la République

Vu les articles 143, 159.1, 263, 263.1, 264, 264.1, 264.2, 265, 266, 267, 267.2, 267.3, 267.4, 267.5, 268, 268.3 de la Constitution

Considérant que toutes Forces Armées sont un organe essentiel d’un État souverain

Considérant que les FADH sont une des institutions régaliennes de l’État dont l’existence est expressément prévue par toutes nos Constitutions

Considérant que la démobilisation arbitraire, anticonstitutionnelle et illégale des FADH en 1995 qui a gravement contribué à déstabiliser le pays a eu pour conséquence le recours aux troupes des Puissances amies d’Haïti pour garantir sa sécurité et maintenir sa stabilité

Considérant que la tâche actuellement dévolue aux troupes étrangères en Haïti est le rôle des Forces Armées Nationales et qu’une telle situation est une anomalie qui nuit sérieusement aux intérêts supérieurs de la Nation

Considérant que si la présence des troupes étrangères en Haïti depuis 1994 répondait à certaines contingences impératives de l’heure, elle ne constitue en rien une situation de normalité et doit être nécessairement limitée dans le temps

Considérant que dans la perspective d’un départ planifié des troupes étrangères du pays, il y a lieu de préparer les Forces Nationales à prendre le relais

Considérant que les missions de police jadis assignées par les règlements militaires aux membres des Forces Armées ont été en contradiction avec la formation reçue aux centres d’instruction et que l’exécution de telles missions a nui considérablement à l’image de l’Institution militaire

Considérant que les dérives auxquelles se sont livrés certains membres de l’Institution militaire doivent être considérées comme une tentative de perversion de l’idéal militaire, mais que cela ne peut remettre en cause le principe de l’utilité d’une Force militaire comme vecteur d’ordre, de discipline et de développement

Considérant que le Pays a fait, au cours de son histoire, deux pénibles expériences de démobilisation illégale de ses Forces Armées, qui ont laissé des cicatrices très profondes et douloureuses dans la société haïtienne;

Considérant qu’il convient de réhabiliter les membres des Forces Armées illégalement démobilisés, tant moralement que matériellement, de cet acte arbitraire, anticonstitutionnel et illégal qu’on ne peut que flétrir;

Considérant qu’il importe de restaurer l’honneur national, de récupérer pleinement notre souveraineté et notre Indépendance politique, et qu’à cette fin précisément, nous devons nous doter de tous les instruments idoines et nécessaires;

Considérant que toute Institution militaire demeure la gardienne des valeurs fondamentales d’une nation et l’une des structures majeures d’ascension et de promotion sociales pour les jeunes, particulièrement ceux des classes moyennes défavorisées ;

ARRÊTE

Article 1- Est et demeure rapporté l’Arrêté du 6 janvier 1995 dans toute sa forme et teneur ainsi que toutes les mesures administratives qui en découlent

Article 2 – Les FORCES ARMÉES D’HAÏTI sont et demeurent remobilisées à partir de cette date

Article 3- Les Membres des FORCES ARMÉES D’HAITI, où qu’ils se trouvent, sont enjoints de se tenir à la disposition des nouvelles autorités compétentes.

Par le Président Michel Joseph MARTELLY

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-3898-haiti-securite-tous-les-details-sur-le-projet-de-la-nouvelle-force-nationale.html
https://www.haitilibre.com/article-3898-haiti-securite-tous-les-details-sur-le-projet-de-la-nouvelle-force-nationale.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


jumi
Posté le 02/10/2011 17:16:53
Je crois que le président devrait faire appel aux milliers d'haitiens qui se trouvent dans l'armée americaine. Offrez leur le job d'entrainer des jeunes haitiens qui veulent faire partie de la force d'armée. It is mandatory that a country has armed forces. Nous devons arrêter de demander de l'aide tout le temps aux pays étrangers. We are intelligent and capable human beings.
ti papa
Posté le 30/09/2011 10:22:22
Mr LE Président, Je suis de ceux qui croient qu'un pays à besoin une force armée, une bonne armée est une force pour notre diplomatie, nous avons envie de dire un pays sans armée ne pourra jamais prétendre avoir une grande diplomatie, [hors sujet] Une armée de métier est une garantie pour la protection de l'intégrité nationale d'un pays. [hors sujet]
Mikelens
Posté le 30/09/2011 09:29:37
Je lis et je comprend bien les sugestions apportés mais faut pas penser de la sorte. Le pays se trouve dans une situation ou la présence d'une force est nécessaire. ]hors sujet] Une force armée ne veut pas dire seulement protéger en cas d'invasion mais elle peut être utile dans certain cas spécifiques. L'armée qu'on avait était des gens mal qui n'avait pas de structure, quelqu'un d'entre eux pour ne pas dire tous. Dans une armée, il faut avoir des médecins , des ingénieurs, des architectes et plus. Il y a quelque chose que vous imaginez pas, si toutefois on avait une force d'armée pour surveiller l'environnement, le pays ne devrait pas déboiser de la sorte. L'armée est là pour contrôler le territoire, les forêts et plus. Nous avons besoins d'une armée professionnelle, une armée pourvue de l'éducation mais nous n'avons pas besoin des malfaiteurs qui font couler le sang du peuple comme au paravant. Vive Haiti qui s'appelait autre fois «la Perle des Antilles».
Max Bourjolly
Posté le 30/09/2011 09:25:12
Bravo Monsieur le Président.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n