iciHaïti - PNH : 13ème cohorte de la police maritime

iciHaïti - Japon : Haïti à l’Exposition universelle d’Osaka 2025 ?

iciHaïti - PNH : Démantèlement du gang «Bel ekip»

iciHaïti - Santé : 60 infirmières formées en urgences obstétricales

iciHaïti - Insécurité : Le Ministre Vincent demande d’utiliser la force et des méthodes musclées


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien 25 octobre 2020

Haïti - Politique : Promesses du PM au Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire

Haïti - Belgique : Bourses de master et stages, inscriptions ouvertes

Haïti - FLASH : Opération «Coup de poing» à Port-au-Prince


+ de nouvelles



Haïti - Reconstruction : Abdou Diouf réitère le soutien de la francophonie à Haïti
14/10/2011 11:50:51

Haïti - Reconstruction : Abdou Diouf réitère le soutien de la francophonie à Haïti
Le Président Michel Martelly, a reçu au Palais National, Abdou Diouf, le Secrétaire Général de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Les discussions ont porté sur l’ensemble des problèmes qui concernent le redressement et la reconstruction d’Haïti et le rôle que compte jouer l’OIF dans ce processus.

« Haïti joue un rôle central au niveau de la Caraïbe, et si nous voulons développer notre coopération avec cette zone, c’est sur elle que nous devons nous appuyer » a affirmé Abdou Diouf, lors d’un point de presse donné hier au Palais National après une séance de travail avec des collaborateurs du Président Martelly.

L’action de la Francophonie sur Haïti sera orientée vers l’instauration de l’Etat de droit, de la démocratie, des Droits de l’homme, de la justice et de l’éducation. Cependant, M. Diouf croit que la reconstruction doit se faire selon la volonté du Président Martelly, de son gouvernement et du peuple haïtien.

«...La francophonie a un grand souci, c'est que cette reconstruction doit se faire selon la volonté et la vision du président, du gouvernement et du peuple haïtiens, le rôle de la communauté internationale est d'aider, d'accompagner dans la voie qu’Haïti aura choisie [...] en respectant l'identité haïtienne. Quand nous parlons de l'identité haïtienne, c'est l'identité créolophone et francophone, et ceci nous amène en droite ligne aux problèmes de l'éducation. Nous sommes prêt et nous avons déjà commencé à aider dans le domaine de la petite enfance, de l'enseignement préscolaire, dans le domaine du primaire, de la formation des maîtres. Des projets sont déjà à l’œuvre dans le domaine de l’enseignement secondaire et supérieure, dans le domaine de la formation professionnelle et technique. L'OIF a son expertise [...] et nous sommes là, nous travaillons déjà avec le gouvernement, le Président de la République et les autorités haïtiennes. [...] nous sommes à votre disposition, mais comme je vous le dit, il appartient à Haïti de définir sa politique et il nous appartient d'accompagner cette politique [...] nous allons accompagner Haïti fortement dans ce domaine mais également dans le domaine de la sécurité. Nous avons une expérience dans le domaine du renforcement des systèmes de sécurité, qu'il s’agisse de sécurité militaire ou civile. Comme vous le savez, la francophonie est une organisation moderne, [...] et dans tout les secteurs d'activités qui concerne la refondation d'Haïti, la francophonie a des réseaux qui peuvent intervenir... »

De plus, Abdou Diouf a apporté son soutien à une demande du Président Martelly de faire du français l'une des langues de travail du Caricom ( https://www.haitilibre.com/article-3288-haiti-politique-propos-de-martelly-au-32eme-sommet-des-chefs-d-etat-du-caricom.html ), le marché commun de la Caraïbe.

Le Président Michel Martelly a accueilli favorablement les actions de l’OIF et souhaite développer d’autres types de coopération avec la communauté francophone.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


jeannot
Posté le 27/03/2012 16:35:41
Monsieur le Président Diouf vous ait un grand Monsieur. je suis un français qui a travaillé au Sénégal alors que vous étiez 1er ministre de 1974 a 1976 je vous respecterais toujours, de plus vous présidez la francophonie; recevez mes salutations respectueuses.
Jaguar
Posté le 17/10/2011 13:32:30
Salut @neptune -- Je compreds votre appréhension au sujet de mon opinion concernant la langue francaise, mais si vous m'avez bien saisi, vous comprendriez l'énormité de mon souci pour ce qui est de favoriser une communication plus fluide dans notre communauté avec une langue plus facile a maîtriser par tout le monde. Dans la théorie du systeme en psychologie, il est dit tout endemble d'individus comme école, pays, lieu de travail, un groupe d'ami etc, constitue un système ouvert, c'est a dire ce qui permet la communication entre les personnes. C'est dans un sens de nos devises de liberté, égalité et fraternité, dont vous en avez fait mension que je défends la langue creole en tant que point fondamental de notre identité. Savez-vous mon cher ami, que c'est grâce aux Haitiens qui ont milité a l'ONU, que le francais a été accepté par cette organisation diplomatique? A cet effet, nous pouvons nous aussi donner de l'envol a notre creole dans le monde entier en tant que langue parlée et écrite.
neptune
Posté le 15/10/2011 08:29:03
@jaguar-- vous menez une guerre sans merci à la langue française, vous l'écrivez trés bien, vous éte capable de communiquer avec cette langue, les autres pays de la caraibe utilisent aussi la langue de leurs anciens maitres, leurs descendants sont des esclaves, maintenant on reconnait le créole comme une langue, Mr Diouf a bien mentioner le terme créolophone, nous ne sommes pas les seuls a utilser le créole, L'OIF, le sait (Martinique, Gaudeloupe, Ile Maurice, Ste Lucie, La Barbade ect...) dans tout les pays colonisé c'est la langue du colon, méme si on parlait espagnole ou anglais, pensez-vous qu'on irait loin avec notre mentalité? Le Québec est le seul pays francophone en amérique du nord, il a évolué avec la révolution tranquille, dans les années 1960, le peuple avaient des dirigeants nationaliste, ce n'est pas tous les québécois qui sont intellectuels, ils ont le (joual) comme notre créole, ils se servent de leurs gros bon sens, mettons d'abord en pratique nos devises; «Liberté, Égalité, Fraternité » et « L'union fait la force ». Nous sommes un peuple émotionel, nous vivons de slogan, soyons plus rationel, nos leaders devraient faire une campagne de croissnce personnelle pour la population, la langue est loin d'être notre probléme, cherchez et vous trouverez, maintenant toutes les frontiéres sont ouvertes, l'haitien est partout et il communique.
jaguar
Posté le 14/10/2011 13:46:20
Pour ce qui est de mon opinion, il est tant d'essayer de se debarrasser de cette langue qui est celle des anciens maitres d'esclaves, du mépris et de l'exclusion. Dailleurs il faut comprendre, d'après le très faible pourcentage de gens parvenant a maîtriser plus ou moins cette langue, on a la preuve qu'elle ne s'adapte pas au peuple haitien. Même a l'école, on nous fait perdre du temps a étudier la littérature française alors que nous avons la notre qui ne manque pas de richesse. Nous sommes Haitiens, donc vive notre culture et notre littérature, a bas celles qui n'ont rien a voir avec nous... Rappelons-nous que nous sommes les seuls dans les caraibes a parler le francais, une langue avec laquelle notre population ne va pas loin, ce qui constitue notre isolement de nos voisins de la région.[modération]
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n