iciHaïti - CEP : Précisions pour rétablir la vérité et éviter la désinformation

iciHaïti - Nécrologie : Hommage à Serge Ducoste, de la Ministre des sports

iciHaïti - Conseil de l’Université : Une femme comme représentante au CEP

iciHaïti - Environnement : Suivi de la construction du quai à la Baie-des Moustiques

iciHaïti - Taïwan : 1,5 million de dollars pour le programme «Kore Pèp»


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Santé : Des présumés cas d’Anthrax en Haïti, déclenchent l’alerte sanitaire chez nos voisins dominicains

Haïti - Économie : Réouverture du bureau de développement commercial de la Chine en Haïti

Haïti - Politique : Une délégation américaines attendue ce lundi en Haïti

Haïti - Qualif. Mondial U-20 Chili 2025 : Nos Grenadiers écrasés par le Mexique [4-0] (Vidéo)


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Crise en Haïti, les USA affirment avancer «aussi vite que possible»
14/09/2023 07:57:46

Haïti - FLASH : Crise en Haïti, les USA affirment avancer «aussi vite que possible»
Mercredi 13 septembre 2023, Todd Robinson, Secrétaire Adjoint américain au Bureau international des stupéfiants et de l'application de la loi (INL), a déclaré en marge d’un évènement au Wilson Center à Washington, que les responsables américains « font le tour du monde » pour recruter des pays qui se joindre à une force multilatérale pour intervenir en Haïti, soulignant que les gouvernements étrangers disent qu’ils ne s’engageront pas dans cet effort tant que le Conseil de sécurité des Nations Unies n’aura pas approuvé la mission, qui jusqu’à présent a été bloquée au Conseil par la Russie et la Chine qui se montrent réticent à une telle intervention.

Todd Robinson a rappelé que les États-Unis prenaient des mesures urgentes pour mettre en place la mission et rédigé une résolution avec l'Équateur qu’il espère recevra un vote positif sous peu du Conseil de Sécurité…

« Il ne faut pas se faire d’illusions sur l’urgence avec laquelle le Gouvernement américain, voit cela […] Nous avançons aussi vite que possible » a ajouté Robinson. « Est-ce qu'on le fera à temps ? C’est ce que nous essayons de faire. »

Le Secrétaire adjoint a refusé de dire si les États-Unis s'attendent à ce que les forces kenyanes soient en première ligne dans le combat, affirmant que la nature de leur rôle sera décidée par le Kenya, Haïti et les Nations Unies.

Toutefois, Robinson s'est opposé à l'idée selon laquelle les États-Unis n'auraient pas de rôle direct dans la mission, après que Washington ait cherché pendant des mois un autre pays pour la diriger.

« L’idée selon laquelle nous ne serons pas impliqués est fausse […] Il y a des domaines dans lesquels nous serons absolument directement impliqués dans cette mission. Mais encore une fois, nous devons être conscients de l’histoire. Nous devons être conscients des autres priorités. Et ce problème n’est pas l’apanage d’un seul pays. Cela est devenu et reste une crise internationale depuis longtemps, et il faudra une réponse internationale […] »

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n