iciHaïti - Jeux Olympiques Paris 2024 : 6 athlètes haïtiens seront en compétition (officiel)

iciHaïti - Culture : Ateliers de danse gratuits, inscriptions ouvertes

iciHaïti - Prépa. Mondial U-20 : 2ème victoire en match amical pour nos Grenadiers

iciHaïti - Prépa. Mondial U-20 : Nos Grenadiers prêts pour leur 2e match amical malgré le froid

iciHaïti - Justice : Le CPT s’est réuni avec le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Concours : Une haïtienne remporte le Prix RFI / AUF des jeunes écritures

Haïti - Tourisme : Plan d’action du Ministre James Monazard

Haïti - FLASH : Cap sur la formation du Conseil Électoral Provisoire

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Social : Impact de la fermeture de la frontière dominicaine sur l’insécurité alimentaire
06/10/2023 09:12:05

Haïti - Social : Impact de la fermeture de la frontière dominicaine sur l’insécurité alimentaire
Dans sa dernière mise à jour de son bulletin de septembre 2023 sur Haïti, l’Organisation Internationale Famine Early Warning Systems Network (FEWS NET) le réseau international d'alerte précoce contre la famine, écrit « […] L’insécurité, due aux activités des gangs qui perturbent les activités économiques et le fonctionnement des marchés, l’impact de l’irrégularité spatio-temporelle des pluies de janvier à mai sur la performance agricole, les températures au-dessus de la moyenne favorisant une hausse de l’évapotranspiration du sol, le manque d’opportunités d’emploi et l’inflation demeurent les principales causes de l'insécurité alimentaire en Haïti. Ainsi, l’insécurité alimentaire aigüe d’Urgence humanitaire (*1) (Phase 4 de l’IPC) persiste à Cité Soleil et la situation de Crise (Phase 3 de l’IPC) reste répandue dans le pays (*1). »

Les quatre départements (Nord-est, Nord, Centre, Sud-Est et Ouest), susceptibles d’être plus affectés par la fermeture de la frontière dominicaine (terrestre, maritime et aérienne) par le gouvernement dominicain à la suite de l’initiative de la société civile de Ouanaminthe de reprendre la construction d’un canal en vue d’une prise d’eau sur la rivière Massacre https://www.haitilibre.com/article-40503-haiti-flash-la-rd-ferme-ses-frontieres-terrestres-maritimes-et-aeriennes-avec-haiti-marchandises-et-passagers.html c sont déjà en situation de Crise (Phase 3 de l’IPC), selon les prévisions de FEWS NET. « Une augmentation de la population en crise y demeure possible, du moins à court terme. Toutefois, les impacts de la fermeture de la frontière seront atténués par le commerce informel, les sources alimentaires et de revenus saisonnières, et les festivités de fin d’année.

La fermeture intervient aussi à un moment où les sources alimentaires et de revenus atteignent leur pic saisonnier en Haïti. Mise à part les condiments et certains produits maraichers, les produits alimentaires importés de la République dominicaine ont une importance relativement limitée dans l'alimentation typique des Haïtiens (le riz étant la base la plus importante dans l’alimentation typique des Haïtiens, et 95% fl’approvisionnement en riz importé par Haïti provient des États-Unis).

Par ailleurs, depuis la fermeture de la frontière, à l'exception de certains produits tels que le maïs et les œufs, dont les prix ont augmenté d’environ 20% sur les marchés du Cap-Haïtien et de Ouanaminthe, la tendance générale des prix reste stable ou à la baisse à l’échelle nationale.

Malgré l'ultimatum du gouvernement dominicain exigeant l'arrêt de la construction du canal, le gouvernement haïtien a réaffirmé, lors de son discours à la 78ème Assemblée générale de l'ONU, le droit des Haïtiens à utiliser l'eau de la rivière Massacre, tout comme le fait la République dominicaine. Il s'est engagé à poursuivre la construction de ce canal et a appelé le Ministère de l'Agriculture, à prendre en charge l'achèvement de ce canal afin de répondre aux besoins hydriques des agriculteurs. Par conséquent, la disponibilité de l’eau d’irrigation dans la plaine de Maribaroux, la deuxième plus grande plaine rizicole du pays, après la plaine de l’Artibonite, est susceptible d’améliorer la production agricole dans les communes de Ouanaminthe et de Ferrier, du moins à moyen terme. Étant donné que l'eau est l'un des principaux facteurs limitants du développement agricole en Haïti, la construction de ce canal, ainsi que d'autres canaux le long de la rivière Massacre, conformément aux souhaits de la population haïtienne, favoriserait la relance de la production agricole nationale et, par conséquent, l'amélioration de la disponibilité alimentaire locale dans un proche avenir.

(*1)
IPC Phase 3 : Crise alimentaire et des moyens d’existence aiguë
Insuffisance aigquë et critique de l’accès à l’alimentation assortie d’une malnutrition grave et inhabituelle et un épuisement accéléré des avoirs relatifs aux moyens d’existence qui, si la situation se maintient, va faire tomber la population dans la Phase 4 ou 5 et/ou va probablement se traduire par une pauvreté chronique ;

IPC Phase 4 de l’IPC : (Urgence humanitaire)
Insuffisance grave de l’accès à l’alimentation assortie d’une mortalité excessive, une malnutrition très élevée et en progression et un épuisement irréversible des avoirs relatifs aux moyens d’existence.

HL/ HaïtiLibre


Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n