iciHaïti - Diaspora : Journée Internationale des Envois de Fonds

iciHaïti - Canada : Exposition spéciale «Ouvre un Livre, Découvre un Pays»

iciHaïti - Environnement : Joseph Vernet un cadre du Ministère promu Ministre

iciHaïti - Installation : Mme Devalis Octavius Ministre de la jeunesse et des sports

iciHaïti - Diaspora : Le 275e de Port-au-Prince, célébré à Paris


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Politique : «Il n’y a pas de temps à perdre» dixit le Ministre de l’Agriculture

Haïti - Insécurité : La PNH poursuit ses opérations dans le territoire de «Barbecue» (Vidéo)

Haïti - FLASH : Attaque du Gang «Ti-Bwadòm» dans l’Artibonite au moins 11 morts

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Économie : 5ème année de PIB négatif en Haïti (Rapport)
30/12/2023 09:40:28

Haïti - Économie : 5ème année de PIB négatif en Haïti (Rapport)
En bref : Résumé du compte économique exercice fiscale 2022-2023 :
Dans un contexte national marqué par l’instabilité socio-politique, l’aggravation de l’insécurité et l’exode massive de la population vers d’autres pays, l’économie haïtienne n’a pas pu renouer avec la croissance au cours de l’exercice fiscal, s’enfonçant davantage dans la récession pour une cinquième année consécutive indique la Direction des Statistiques Économiques (DSE) qui vient de sortir sa publication annuelle intitulée « Les Comptes économiques en 2023. »

Le Produit Intérieur Brut (PIB) qui avait baissé de -1,7% en 2022, a connu au cours de exercice fiscale 2022-2023 une nouvelle chute de -1,9%

L'environnement général plutôt hostile n’a pas permis à l’économie haïtienne de reprendre ses droits en 2023. Cette situation a mis à mal les opérateurs économiques évoluant dans les trois grands secteurs d’activité. Les facteurs de blocage n’ont fait que détériorer une économie qui était déjà en plein marasme après quatre années successives de décroissance.

Les trois grands secteurs de l’économie ont tous vu leur valeur ajoutée se contracter au cours de cet exercice, avec des montants respectifs pour le secteur primaire de 95,6 milliards de Gourdes (-5,6%), pour le secteur secondaire de 137,1 milliards (-3,7%) et pour le secteur tertiaire de 316,2 milliards(-2,9%). Du côté de l’Offre et de la Demande Globales, presque toutes les composantes du PIB ont contribué à son repli en 2023.

En ce qui concerne les Prix à la Consommation, l’inflation à deux chiffres qui a du mal à refluer continue d’éroder le pouvoir de la monnaie, même si au cours des derniers mois on a assisté à un certain ralentissement du rythme de l’inflation, comparé aux pics de croissance de l’année dernière.

Contrairement à l’année dernière, ce sont majoritairement des facteurs internes qui ont influencé le comportement à la hausse de l’inflation. Parmi ces facteurs : l’Installation de postes de péage par les groupes armés qui se répercute sur le consommateur, es agents économiques qui estiment que les prix vont renchérir et en conséquence augmentent automatiquement leurs prix de vente et enfin le déséquilibre entre l’offre et la demande de biens sur le marché (difficulté d’approvisionnement par les transporteurs en raison des axes routieurs contriôlé par des gangs et mauvaise performance. de l’agriculture en 2023 ainsi que la baisse des importations ont provoqué une certaine diminution de l’offre des produits locaux et importés sur le marché.

Perpsectives :
De nombreuses incertitudes sur l’avenir immédiat tant sur le plan politique, social qu’économique règnent toujours dans les esprits de la population en général et des opérateurs économiques en particulier. Selon eux, il est fort probable que les mêmes obstacles qui ont prévalu en 2023 soient toujours présents en 2024. Cet état d’esprit est de nature à faire perdurer l’attentisme qui a caractérisé les agents économiques en 2023 et qui, naturellement, ne joue pas du tout en faveur d’une relance véritable des activités économiques.

Ces dernières années, outre les bouleversements sociopolitiques, l’insécurité a été considérée comme étant la cause majeure de l’enlisement de la quasi-totalité des secteurs d’activité. Durant ces cinq dernières années, l’économie a été prise en otage par la crise politique et son corollaire l’insécurité.

Il sera difficile d’obtenir le reflux de l’inflation à un seul chiffre, c’est-à-dire à un niveau qui permettrait d’éviter l’érosion considérable du pouvoir d’achat des ménages. En effet, contenir l’inflation à un seul chiffre paraît problématique à cause, entre autres de l’augmentation continue du prix de revient des marchandises, due à la persistance de l’existence de postes de péage installés par les gangs sur les principaux axes routiers reliant la Capitale économique au reste du pays.

De même, il est prévu une croissance de 1,5% du PIB en 2024, mais qu’il s’agisse d’une relance de l’économie par la Demande ou par l’Offre, la résolution de cette crise multidimensionnelle reste et demeure un passage obligé pour pouvoir atteindre cet objectif et fournir ainsi aux opérateurs économiques le climat propice aux affaires qui fait tant défaut. »

Téléchargez le rapport complet des comptes économiques 2023 (PDF en français 26 pages) : https://www.haitilibre.com/docs/comptes-economiques-2023.pdf

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n