iciHaïti - Concours : Prix littéraire Henri Deschamps 2024

iciHaïti - Santé : Bilan du Centre Ambulancier National (Mars 2024)

iciHaïti - Grande Anse : Réintégration de 46 écoles dans le programme de cantine scolaire

iciHaïti - Argentine : Dévoilement d’un buste du Président Alexandre Pétion

iciHaïti - FLASH Brésil : Découverte macabre, une vingtaine de migrants haïtiens...


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Politique : Prise de position du GRAHN sur la crise haïtienne

Haïti - Politique : L’ONU félicite la publication du décret créant le Conseil Présidentiel de Transition

Haïti - FLASH : Les organisations des représentants du CPT en désaccord avec le décret du Gouvernement

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Justice : Réponse de l’avocat de Martine Moïse sur l’ordonnance du Juge Walther W. Voltaire
21/02/2024 08:50:52

Haïti - Justice : Réponse de l’avocat de Martine Moïse sur l’ordonnance du Juge Walther W. Voltaire
Dans une correspondance adressée à Me Edler Guillaume Commissaire du Gouvernement près du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, Me Emmanuel Jeanty de « EXPERTUS FIRME D’AVOCATS » au nom de sa cliente Martine Moïse, expose ses doutes et inquiétudes suite à la publication sur les réseaux sociaux (et dans la presse électronique, nationale et internationale) des accusations contenu dans l'ordonnance du juge Walther W. Voltaire dans le Dossier de l’assassinat du Président Jovenel Moïse mettant en cause son épouse Martine Moïse https://www.haitilibre.com/article-41708-haiti-flash-51-personnes-inculpees-dans-l-assassinat-du-president-dont-martine-moise-claude-joseph-et-leon-charles-liste.html

« […] Monsieur le Commissaire,

[…] au moment de la rédaction de la présente, une éventuelle copie d'une ordonnance de renvoi émanant du cabinet du juge instructeur Walther Wesser VOLTAIRE, chargé du dossier de l'assassinat du Président Jovenel MOISE, est devenue virale sur les réseaux sociaux laquelle copie est dépourvue des éléments essentiels de légalité et d'authenticité, à savoir la signature du juge instructeur et le sceau de son cabinet.

En tant que partie plaignante, engagée dans le processus judiciaire, elle attende à ce que la signification de toute décision importante lui soit transmise, conformément aux procédures établies, à travers leur élection de domicile.

Dans l'hypothèse ou cette copie d'ordonnance non authentifiée ne serait pas une contrefaçon, la chronologie des cette copie soulève une fois de plus des interrogations légitimes dans la conduite de ce procès. Comme la teneur, l'esprit, la lettre et l'apparence d'une telle œuvre si monumentale pour toute une Nation de par son importance et le secret dont elle devrait se revêtir, puisse être mise en circulation sur les réseaux sociaux avant même sa version officielle ?

De plus, il est de notoriété publique que le mandat du juge instructeur avait déjà expiré avant la dissémination sur les plateformes en ligne de cette prétendue ordonnance, dépourvue de toute authentification. Cette incohérence temporelle justifie des doutes raisonnables quant à l'intégrité du processus judiciaire et suscite des inquiétudes quant à la validité de ces événements. Il est donc impératif qu'une gerbe de lumière soit projetée sur cette situation paradoxale afin de tenter de préserver l'intégrité du système judiciaire et de garantir le respect des droits fondamentaux de toutes les parties impliquées dans cette affaire.

Pour quoi, les exposants vous prient de croire, Monsieur le Commissaire, à l'expression de leurs sentiments respectueux. Ce sera droit et parfaite harmonie dans le système judiciaire qui ne peut plus supporter un nouveau scandale. »


Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-41708-haiti-flash-51-personnes-inculpees-dans-l-assassinat-du-president-dont-martine-moise-claude-joseph-et-leon-charles-liste.html
https://www.haitilibre.com/article-34162-haiti-flash-le-president-jovenel-moise-assassine-par-des-mercenaires-officiel-mis-a-jour-7h00-+-video.html

HL/ S. HaïLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Rey
Posté le 21/02/2024 19:31:46
les erreurs du commissaire du Gouvernement sur la publication des personnes impliques dans l,assassina de Jovenel Moise,sans leurs presences a la justice de port-au-prince,les personnes suspected ne sont pas coupables, jusqu,apres leurs presences aux Tribunales de port-au-prince,le Juge et la justice ont commis des erreurs de circuler les noms de 51 individus impliquent' dans le plan de l.assassina de Jovenel Moise sans preuves,pour nous aux Etats Unis,c'est incompetente,on n,est pas coupable jusqu,apres les decisions du tribunale.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n