iciHaïti -AVIS : Pêche, Chasse et captures interdites

iciHaïti - AVIS CONATEL : Interdiction d'augmenter les tarifs dans les télécoms

iciHaïti - PNH : Distribution de masques au QG du CIMO

iciHaïti - Culture : Fermeture du Parc national historique

iciHaïti - Petit-Goâve : La police municipale ferme les portes de la Mairie


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 4 avril 2020

Haïti - Social : Plusieurs milliers d'haïtiens ayant perdu leur emploi ont déjà quitté la RD

Haïti - Justice : Plus de 50 prisonniers libérés, l’OPC préoccupé

Haïti - FLASH : Vaste armada militaire US en route vers le Venezuela avec l’accord d’Haïti


+ de nouvelles



Haïti - Sécurité : Le Président Martelly parle de recruter des milliers de jeunes policiers
08/11/2011 11:53:31

Haïti - Sécurité : Le Président Martelly parle de recruter des milliers de jeunes policiers
Le Président Michel Martelly en visite lundi, à la Direction Générale de la police, a rassuré les policiers, par rapport à sa décision de mettre sur pied une nouvelle force de sécurité nationale, en leur promettant au préalable, de renforcer le corps de police national, en recrutant prochainement des milliers de policiers avec l’appui des pays amis d’Haïti et de la Minustah et d’améliorer les conditions de travail des policiers.

«... depuis que le Président Martelly est au pouvoir, nous parlons de refaire l'armée, je veux que la police sache une chose, rétablir l'armée est une promesse de campagne, que nous allons faire, lorsque nous serons prêt, et que nous allons le faire dans un temps bien précis [...] il faut qu'il y ait un plan qui soit fini de monter, pour qu'elle soit bien faite [...]

Mais nous voyons qu'il y a des personnes, qui en profite pour faire du désordre autour de ça [...] qui prennent les chose en mal, pour leur compte. J’appelle ça, du désordre. Le Président a fait une promesse, le Président va tenir sa promesse, mais tout le monde va suivre le plan d'action que le gouvernement va mettre en place pour y arriver. Il ne s'agit pas, parce que nous avons fait une promesse à propos de l'armée, que des personnes viennent et fassent les choses à leur façon.

[...] une des premières choses que nous allons faire avant de mettre l'armée sur pied, c'est de renforcer la police [...] aujourd'hui, je veux que tout le monde sache, qu'il n’y a qu’une seule force dans le pays, [...] c'est la force de la police [...] nous avons déjà parlé de ça avec la Direction Générale de la police, nous avons parler de ça avec les personnes qui sont impliquées dans le renforcement de l’institution, les pays amis et les partenaires.

[...] il y a beaucoup de personnes qui sont impatientes, qui veulent entrer dans la force de police, il y a des personnes qui sont pratiquement prêtes, des jeunes qui se sont déjà entrainés à faire du sport, mais l'entrainement [...] c'est la police qui doit vous le donner.

Lorsque l'armée sera prête, elle va vous donner l'entrainement. J'ai déjà parlé au Directeur Général pour voir dans quelle mesure, ont peut augmenter l'effectif rapidement, nous avons fait différentes propositions au Premier Ministre [...] on regarde comment nous pouvons faire [...] pour que dans les 2 prochaines années, nous puissions recruter des milliers de personnes. Nous n'avons pas de logistique pour ça, mais de concert avec les amis d'Haïti, avec différentes bases de la Minustah à travers le pays, nous allons voir s’il y a des moyens pour travailler et prendre beaucoup de jeunes et les mettre dans la police, pour renforcer le corps policier.

Nous allons également travailler sur le dossier des salaires des policiers, sur leur assurance, sur la prise en charge de la famille s'il meurt dans l’exercice de ses fonctions. Tout ceci, sont des choses dont les policiers ont besoin, pour pouvoir donner un bon service. Donc, je vous le redit, la police est là pour être renforcée et vous m'avez engagé pour le faire.

La question de l'armée dont j'ai parlé, nous continuons à travailler dessus et comme je l'ai dit, le 18 novembre, nous allons annoncer ce qui doit être annoncé, mais, je ne veux pas, que des personnes anticipent, fassent le désordre avec une chose que je n'ai pas encore annoncé.

Ce que je vais annoncer, ce n'est pas la remobilisation des anciennes troupes, ce que je vais annoncer, c'est juste un agenda, un plan de travail pour remettre la force sur pied... »


Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-4184-haiti-flash-dementi-de-la-presidence-sur-la-remobilisation-des-fad-h.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


clicli
Posté le 11/11/2011 11:56:20
C'est justement cela qui arrive, lorsqu'on agit par émotion ou précipitation, on finit toujours par dédire ce qu'on a déja dit, et ce, avec tout un esprit de faiblesse.
zacho
Posté le 09/11/2011 18:35:54
Cela m'étonne, la déclaration du Président faisant croire qu'il va recruter des milliers de jeunes dans la police. Malgré l'importance de cette idée, ça justifie clairement le revirement de son excellence au sujet de doter le pays d une force armée, malgré que dans cet article il a en fait allusion, ce n'est que pour satisfaire ceux qui s'intéresse a ce ce projet génial qu'a eu le Président. À quoi bon organiser des elections pour doter le pays d'un Président si ce sont les idées des autres qui dirigent notre cher Haiti depuis longtemps. Quand nous voyons radicalement le changement que nous attendons, avec ces leaders [modération] qui nous dirigent et qui sont prêts a se courber aux ordres des détracteurs qui pour eux nient l'idée de la souveraineté d'Haiti.
diegue
Posté le 09/11/2011 16:36:38
Monsieur le President, ce serait la bonne initiative pour l'instant de renforcer la Police Nationale non seulement ces jeunes là, de part leur capacité,vont jouer une rôle prépondérant dans la reconstruction de notre Haïti Chérie dont nous rêvons quotidiennement mais aussi le taux de chômage va diminuer ainsi que l'insécurité. Dans l'espoir Monsieur le Président, vous allez tous chambarder ce système, ce serait un renversement de situation par rapport aux années précédentes. Bonne Chance au Gourvernement Martelly/Conille. Des Jeunes depuis Jacmel (Mont-Fleuri,Section Bas Montagne Lavoute)
Maksim Grakis
Posté le 09/11/2011 08:44:18
Notre Président fait l'expérience du pouvoir dans un pays (son propre pays) soumis aux diktats des puissances étrangères et comme les autres Présidents haïtiens depuis 1915, il passera dans l'histoire comme un Président qui aura collaboré avec l'occupation sans résistance. On l'oblige à abandonner tous ses plans et ses promesses tombent une à une comme des cartes du château en "rose" qu'il veut construire. Où est notre orgueil? Comment pouvons-nous parler de souveraineté, d'indépendance, et avoir l'audace de faire tous ces discours trompeurs? Nos enfants regardent, comment nous acceptons de nous soumettre sans résistance aucune?
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n