iciHaïti - Covid-19 : La RD envoie 1,200 militaires et de l’équipements en renfort à la frontière

iciHaïti - Covid-19 : Remise de matériels et d’équipemements médicaux à l’hôpital St-Luc

iciHaïti - MUPANAH : Décès de Muguel Thélusma

iciHaïti - FAd’H : Cogestion d’une vingtaine de fermes agricoles

iciHaïti - Football : Varieno Saint Fleur nouveau Président temporaire de la FHF


+ de nouvelles


Haïti - FLASH : Le nombre de nouveaux cas, double en 24 heures

Haïti - FLASH : Séisme de 4,7 dans le Nord

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 30 mai 2020

Haïti - COVID-19 : L’OACI va rendre public son protocole sanitaire pour le transport aérien des passagers


+ de nouvelles



Haïti - Sécurité : Réactions autour de la nouvelle force nationale
20/11/2011 09:19:42

Haïti - Sécurité : Réactions autour de la nouvelle force nationale
Le Président Michel Martelly a annoncé vendredi la formation d’une Commission Civile [dont l’arrêté sera publié le 21 novembre], qui devra discuter avec les différentes forces vives de la Nation, afin de définir un agenda et élaborer une doctrine dans la perspective de l’opérationnalisation de la nouvelle Force de Défense Nationale. Cette Commission devra remettre son rapport au Gouvernement le 1 janvier 2012.

L’Historien, Georges Michel, militariste convaincu, connu pour son nationalisme et Conseiller auprès du Ministre de la Défense sur ce dossier, a fait par de ses premiers commentaires après le discours du Chef de l’État.

«... Le Président Martelly a dit tout ce qu'il fallait dire. Il a dit que le retour des forces armées était une promesse de campagne, qu'il s'est engagé à réaliser et il va s’en occuper, c'est ce qu'il a dit en substance. Il n’y a rien de nouveau sous le soleil, puisque l'armée est une institution constitutionnelle, qui n'est pas sur pied, qui n'ai pas organisée. Il va l'organiser, c'est essentiellement ce qu'il a dit, mais il va prendre son temps pour faire quelque chose de bien et on ne peut pas faire n'importe quoi n'importe comment [...] c'est ce que le Président a dit vendredi. Il y a des gens, malheureusement, qui jusqu'au 17 novembre voulaient faire n'importe quoi, n'importe comment et le Président leur a dit dans des termes clairs, qu'il n'allait pas accepter ça.

...je suis toujours Conseiller auprès du Ministre de la Défense sur le dossier, mais ce n'est pas le fait que je sois Conseiller, que je suis pour autant un membre de cette prochaine Commission, [...] je suis encore sur le dossier, mais avec un autre titre et d'autres fonctions...

...écoutez j'ai déjà été membre de deux Commissions, l'une du temps de M. Latortue, l'autre du temps de M. Préval et je pense que c'est un gros travail. Ce que je crois que la Commission peut faire dans les 40 prochains jours, c'est envoyer un rapport préliminaire au Président. Mais, les charges qui vont être confiées à cette Commission, les tâches qui vont lui être confiées je pense que c'est très très difficile de tout régler en 40 jours et le Président sera obligé d‘accorder à cette Commission un délai supplémentaire [...] car le travail de la Commission ne sera pas fini, je ne pense pas, je ne vois pas comment.

...il est absolument nécessaire pour ce pays d'avoir sa force militaire, je crois que tout le monde est d'accord, à part une petite poignée de gens de mauvaise foi [...] mais, là où le problème se pose c'est quelle type de force militaire ? Qu'est ce qui va être fait, comment, quand ? Et également ce qu'on devra faire pour éviter les dérives du passé. Toutes ces questions doivent être adressées avant d'aller de l'avant et je crois que ça va être en partie le travail de la Commission que le Président Martelly s’apprête à nommer dans les prochains jours. »


Victor Benoît [ancien Président de la Fusion], ne cache pas son indignation devant l’occupation du territoire Nationale par une force étrangère « L’indépendance d’Haïti, issue de la bataille de Vertières, n’est que virtuelle aujourd’hui avec la présence de soldats étrangers. » Tout en reconnaissant la constitutionnalité de l’armée en Haïti, il estime que ce n’est pas une priorité.

Au Contraire, le Sénateur Youri Latortue, salue l’annonce du Chef de l’Etat de la mise sur pied de la Commission Civile. Il souhaite que le retrait des forces onusiennes se fasse au fur et à mesure du renforcement de la police et de la présence de l’armée haïtienne dans les régions, reconnaissant toutefois que c’est à la Commission de faire des recommandations dans ce sens.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-4284-haiti-politique-l-arrete-de-la-commission-civile-sera-publie-le-21-novembre.html
https://www.haitilibre.com/article-4282-haiti-politique-discours-du-president-martelly-a-l-occasion-du-208e-anniversaire-de-vertiere.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Ti may
Posté le 26/11/2011 14:52:59
Est-que vous croyez que le président de la république d'haïti va réellement mettre sur pied l'FADH?
erndelma1
Posté le 22/11/2011 14:57:56
@NegOkay -- sans être contre vous, parce que mon commentaire ne s’adresse pas à vous en particulier mais à tous ceux-là qui refusent d’être corrigés quand c’est nécessaire. Je pense que « le mauvaise foi » de Monsieur Georges Michel fait allusion à ce que la plupart de nos réflexions sont un peu décousues et légères. Il faut les peser avant de les émettre. Je ne fais pas allusion ici à la formation intellectuelle de personne. Je suggère tout simplement que ce que nous disons soit en français, en créole, en anglais, espagnol ou latin il doit avoir un fondement et un sens. D’ailleurs, c’est une mauvaise foi caractéristiques que de penser que l’armée doit exister ou non pour des raisons personnelles ou de clan. Nous parlons d’une Nation ici, de l’avenir de nos enfants et de nos petits enfants. Des générations futures ne doivent pas être condamnées parce qu’une génération d’hommes pense et agit sans réfléchir et dans leurs intérêts personnels. L’armée était notre armée, mais elle avait des tares qui devaient être corrigées. Cessons de rendre la plupart de nous responsables des faiblesses de tout le monde. Nous devons faire les choses avec l’avenir en tête, l’avenir de tous les Haïtiens, de tous les enfants Haïtiens, noirs ou mulâtres ou marabouts quelque soit l’Haïtien.
Bob Valéry
Posté le 21/11/2011 12:46:30
Il faut éviter de voir la question de façon partisane. Oui il y a des inconvénients avec l'armée mais il y a aussi une anomalie avec son absence. Le problème n'est pas l'armée ou pas. c'est une question d'homme, en clair une question d'Haïtien. L'armée c'est une institution et rien d'autre, un instrument dont l'usage a été détourné par les chefs d'État de la Nation. Oui il y a eu des massacres, oui il y a eu ruelle Vaillant et autres. Mais il y a eu aussi Vertière à l'origine de la création de cette Nation. Il y a des règles à respecter la dissolution s'est faite de manière inconstitutionnel. D'autant qu'il n'y a aucune différence entre une police renforcé et une armée. Ce sont les même hommes avec des armes capables d'abuser de leur pouvoir. Ce n'est au finale qu'une question de formation. Faire comprendre à ces hommes qu'ils sont les serviteurs de la Nation. Qu'ils ont choisi de donner leur vie pour leurs frères. Haiti est un pays à construire et de plus, il y a plein de jeunes sans avenir qui finissent par se faire avaler par la délinquance. L'armée, avec son corps de génie, peut être une alternative. le 12 Janvier 2010 on aurait eu besoin d'une garde nationale et non de l'armée des pays étranger venu aider certes, mais ont aussi profité de notre catastrophe pour se positionner en maître du monde. [hors sujet]
Chris
Posté le 21/11/2011 00:42:12
Un historien, franchement, un historien, franchement. Un soi-disant historien. Le temps actuel n'est plus au discours teinté de nationalisme pompeux de Monsieur Sweet Micky. Dans un pays détruit par un séisme dévastateur, comme celui qu'a connu Haïti le 12 janvier, le temps n'est plus à la remobilisation de la répression contre le peuple haïtien [hors sujet] Quand on a des historiens de la trempe de ce monsieur, qui accouchent de n'importe quoi, ça fait dur. [hors sujet]
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n