iciHaïti - Football féminin : Festival «Grassroots» à Hinche et Cap-Haïtien

iciHaïti - Social : Antony Blinken évoque la reprise des vols des compagnies américaines

iciHaïti - CNDS D1 playoffs : Résultat de la deuxième journée

iciHaïti - Port-de-Paix : Nouvelle place publique à la rue Monfort

iciHaïti - Éducation : Rappel des dates officielles des examens d’États


+ de nouvelles


Haïti - FLASH : Suspensions de permis de diriger, pour violence contre une élève

Haïti - FLASH : Le Palais aux 365 portes menacé de démolition par le gang «Gran Grif»

Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Humanitaire : L’UNICEF fourni de l’eau potable sur tous les sites de familles déplacées

Haïti - Environnement : Le CPT veut dépenser plus d’un milliards de Gourdes pour nettoyer les rues…


+ de nouvelles



Haïti - Élections : «C’est une déclaration de guerre» déclare Mme Manigat
01/07/2010 16:57:57

Haïti - Élections : «C’est une déclaration de guerre» déclare Mme Manigat
D’un jour à l’autre le ton monte sur la scène politique. Mirlande Manigat, chef de file de l'Association nationale des progressistes (RDNP) ne fait pas partie de ces politiciens sans cervelle. Elle a toujours su se montrer très critique envers le président Préval, sans pour autant réclamer sa démission à 5 mois des élections. Concernant le Conseil Électoral Provisoire (CEP) elle avait clairement exprimée que plus que le remplacement des 9 membres du CEP il était nécessaire que des modifications soient apportées dans la machine électorale. Précisant que des nouveaux membres avaient été installés dans les bureaux régionaux du CEP sans respecter certains critères de recrutement. Concernant la nouvelle formule de CEP proposée par la Société Civile elle s’était dite favorable [sans pour autant l’endosser], assurant qu'elle est était équilibrée et pouvait servir de référence pour définir une nouvelle formule. En résumé Mme Manigat a toujours, jusqu’à hier, prôné le dialogue et la recherche de solution consensuelle.

Mais aujourd’hui, Mme Manigat hausse le ton [peut-être pour être au diapason des nombreuses voix de l’opposition] elle estime que l'exécutif cherche la confrontation avec les partis politiques d'opposition [avec l'annonce officielle des élections], au lieu d'être passé par le dialogue [ce qu’elle aurait pu dire hier ou n’importe quel autre jour suivant l’annonce du Gouvernement] elle va même plus loin en qualifiant cette décision de «déclaration de guerre » ce qui ne sont pas des propos auxquels nous étions habitués de sa part. Pourquoi ce changement de ton?

Nous ne croyons un seul instant que les propos de Mme Manigat aient dépassé sa pensée, elle maîtrise suffisamment la dialectique politique pour ne pas faire une déclaration qui ne serait pas intentionnelle, de plus elle connaît parfaitement le poids des mots. La question qui se pose est pour quelle raison a-t-elle tenu ces propos aujourd’hui? Que veut-elle faire passer comme message à Préval?

Ne nous y trompons pas, de pareilles déclarations dans la bouche de Mme Manigat ont infiniment plus d’impact que ceux, souvent incohérents, de certains partis qui n’ont rien à perdre et encore moins à gagner.

HL/ HaïtiLibre

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-435-haiti-politique-la-societe-civile-propose-une-sortie-de-crise.html

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n