iciHaïti - Humanitaire : Malgré la situation tendue l’aide humanitaire présente sur le terrain

iciHaïti - Cap-Haïtien : Début prochain des travaux de Réhabilitation du Port international

iciHaïti - Taekwondo : Haïti ne participera pas au JO Paris 2024

iciHaïti - Humanitaire : Le PAM va bientôt manquer de stock alimentaire

iciHaïti - Championnat Spécial D1 : Résultats complets des 7 premières journées


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Politique : Les États-Unis saluent la création du Conseil Présidentiel de Transition

Haïti - Sécurité : 95,000 personnes ont fui Port-au-Prince en un mois

Haïti - FLASH : Biden débloque 60 millions USD pour la mission dirigée par le Kenya

Haïti - FLASH : Le décret MODIFIÉ de création du Conseil présidentiel publié (officiel)


+ de nouvelles



Haïti - Justice : Le Commissaire Sénatus auditionne une cinquantaine d’individus arrêtés, vendredi
22/05/2012 11:14:56

Haïti - Justice : Le Commissaire Sénatus auditionne une cinquantaine d’individus arrêtés, vendredi
Depuis dimanche, Jean Renel Sénatus, le Commissaire du Gouvernement, procède à l’audition d’une cinquantaine de personnes interpellées vendredi 18 et samedi 19 mai, suite aux incidents qui ont suivi le défilé de plusieurs centaines de personnes en treillis militaire, à l’occasion de la commémoration du 209e anniversaire du Drapeau. Si l’État de Droit en Haïti est sans aucun doute une nécessité absolue, les déclarations du Commissaire Sénatus et les adjectifs, commentaires et sous-entendus qu'il utilise dans sa déclaration, laissent paraître une certaine tendance à la partialité et à la dramatisation... Des propos qui ne rassurent nullement sur le respect des droits des personnes interpellées, coupables ou non aux yeux de la loi, mais présumées innocentes [comme n’importe quel citoyen haïtien] jusqu’aux conclusion de l’enquête, élément fondamental d'un État de droit.

«... le parquet a travaillé tous le weekend parfois jusqu'à 3 heures du matin dans les commissariats, pour être capable d'entendre tous les anciens militaires, pour que les dossiers puissent être déféré devant nous aujourd'hui [lundi], parce que la Constitution donne un délai de 48 heures pour présenter un citoyen devant le tribunal. Nous voulons respecter les droits de ces messieurs [...]

Lorsque nous parlons des anciens militaires, je dois dire [...] que toutes les personnes que nous avons arrêté, ne sont pas des anciens militaires, il y en a beaucoup parmi eux qui sont des jeunes de 18 à 30 ans, et des anciens aussi qui ont jusqu'à 60 ans, qui eux, étaient des anciens militaires. Ceux qui ont entre 18 et 30 ans, sont des recrues [...] ce sont des aspirants militaires, ils ont porté l'uniforme, ont été dans la rue, ils ont fabriqué de fausses armes pour traumatiser la population, nous avons saisi beaucoup de fausses armes [...] nous avons saisie [dans les camps] des cocktails Molotov également, il y avait aussi beaucoup de condoms, cela montre qu'il y avait de la débauche, des obscénités dans les camps...

Aujourd'hui, ils sont en garde à vue, nous allons continuer notre travail en tant que Commissaire du gouvernement. Nous allons faire la décantation, certains d'entre-eux font de l'usurpation de titre, ils disent qu’ils sont d’anciens militaires, alors qu'ils n'ont jamais été dans l'armée [...] nous allons les poursuivre pour usurpation de titre.

D'autres vont être poursuivi pour association de malfaiteurs, parce que chaque personne qui s’inscrivait dans l'armée, payait 50 dollars pour l'inscription, une carte est faite pour 30 dollars, donc il y a de l'argent qui est brassé, imaginez s'il y a 3,000 personnes qui sont inscrites, combien d'argent cela fait déjà...

Nous allons les poursuivre également pour complot contre la sureté intérieure de l'État, parce que nous estimons, que certain d'entre eux avaient des armes, nous avons saisit des armes [...] ils portaient des armes illégalement et cela a cassé les investissements dans le pays, ça a cassé l’envie des citoyens qui voulaient venir visiter le pays et qui ne sont pas venu, parce qu'ils se sont dit qu'il y a un groupe qui a des armes entre leurs mains, qui traumatisent la population [...] Donc, le Commissaire du gouvernement va poursuivre ces personnes pour complot contre la sureté intérieure de l'État et détention illégale d'armes à feu [...]

finalement, nous allons les poursuivre pour tentative d’assassinat sur le policier Janvier, un officier de la BIM [Brigade d'Intervention Motorisée], des personnes ont essayé de le désarmer le 18 mai, nous allons les poursuivre pour tentative d’assassinat avec commencement d'exécution...

[...] Le parquet est stupéfait de constater [...] qu'il y a deux étrangers qui disent qu'ils sont de nationalité américaine, nous n'avons pas encore authentifié leurs déclarations avec l'Ambassade Américaine, mais ils sont entre nos mains, parce qu'ils étaient dans l'armée avec un uniforme sur eux, et que l'un d'entre eux a participé a beaucoup d'actes de banditisme dans le pays... »


Note HL :
Coupable d’association de malfaiteurs, peine maximale 15 ans
Usurpation de titre et détention illégale d’arme à feu, peine maximale 3 ans.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-5702-haiti-securite-2-americains-arretes-dans-les-incidents-de-vendredi.html
https://www.haitilibre.com/article-5701-haiti-securite-la-pnh-prend-le-controle-du-camp-de-lamentin-plus-de-50-arrestations.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Nsyd
Posté le 22/05/2012 18:35:31
Bon travail au commissaire, mais il faut lire l'article avec beaucoup d'attention. Les deux touristes sont juste en garde a vue. Il n'y a pas encore un jugement contre eu au tribunal les déclarants coupable. Soulignons que l'article clairement dit la Note de HL or Haitian Law: Coupable d’association de malfaiteurs, peine maximale 15 ans Usurpation de titre et détention illégale d’arme à feu, peine maximale 3 ans. maintenant s'ils sont trouvés coupable s'est ce qu'ils recevront en prison.
Brunet B
Posté le 22/05/2012 18:31:34
Très Très bien ! Il faut mettre de l'ordre dans ce grand désordre qu'il y a en Haiti. Ces gens-lá qui veulent passer pour les ex-militaires qui ont entre 15 á 30 ans, ils sèment la crainte aux visiteurs et aux investisseurs étrangers.
Sucdoj
Posté le 22/05/2012 16:51:20
Ces étrangers ne sont ni des touristes ni des travailleurs humanitaires. Il est évident qu'ils sont des vendeurs d'armes comme on en voit de plus en plus en Afrique ces jours-ci, où leur fonction est de créer des troubles pour vendre des armes à chaque groupe, les laisser se battre et encaisser des millions. Haïti n'a pas besoin de ça!
Déesse
Posté le 22/05/2012 13:14:16
Bravo M. le Commissaire!!! Haiti a besoin de gens comme vous à la tête de toutes ses administrations. J'espère qu'on vous laissera faire votre travail. KENBE LA.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n