Téléchargez le Calendrier scolaire remanié janvier à août 2023 (officiel)





iciHaïti - Cap-haïtien : Parc de jeux «Lakay Fun World»

iciHaïti - Petit-Goâve : Distribution du «Livre scolaire unique»

iciHaïti - Tourisme : Vers la création d’un fonds pour le renforcement du site touristique de Labadie

iciHaïti - Garde Côtière US : Près de 300 haïtiens interceptés au large du Môle Saint-Nicolas

iciHaïti - Hebdo-Route : 25 accidents, 98 victimes


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Insécurité : «Maintenir les enfants à l'école est un combat» dixit Ministre Manigat

Haïti - Environnement : La collecte de semences natives d'Haïti se poursuit

Haïti - Insécurité : Suite à l’exécution d’un patient, MSF suspend ses activités à l’hôpital Raoul Pierre Louis

Haïti - FLASH : Le sous-commissariat de Pernier complètement détruit par le gang «Kraze Baryè»


+ de nouvelles



Haïti - CEP : Le CSPJ dans la tourmente...
26/07/2012 11:56:45

Haïti - CEP : Le CSPJ dans la tourmente...
Dans une correspondance datée du 24 juillet 2012, le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) a soumis au Chef de l’Etat, la liste des trois noms devant représenter le CSPJ au Conseil Electoral Permanent, précise un communiqué de la Présidence.

Cette annonce a déclenché de vives réactions, tant dans la classe politique, qu’au sein du CSPJ, d’autant que ce même jour, quelques heures avant cette décision, pour le moins inattendue, Me Néhémie Joseph, le Porte-parole du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) avait fait savoir, qu’après traitement des dossiers de 75 postulants, le CSPJ avait fait une présélection de 12 candidats possibles, avant de passer au vote, à la fin de semaine, qui déterminera [après enquête], conformément à l'article 192 et 193 de la Constitution, les 3 représentants du CSPJ au Conseil Électoral Permanent.

Ce choix émane d’un vote minoritaire [4 votes sur 9] au sein du CSPJ, que reconnaît Anel Alexis Joseph, le Président du CSPJ, également Président de la Cour de cassation « On a constaté la présence physique de tout le monde [8 sur 9]. Au moment du vote, 4 membres, ont quitté [Me Antoine Norgaisse, Me Gustave Pharaon, Me Dilia Lemaire et Me Néhémie Joseph], on a continué le processus. On a considèré leurs positions comme une abstention. Les autres ont voté et les trois noms on été acheminés par-devant qui de droit », s’est justifié mercredi le Président du CSPJ, sur les ondes Radio Vision 2000, insistant sur le fait que ce n’était pas lui, qui avait choisi les 3 noms comme le laissait entendre la rumeur. Me Max Elibert [le 9e membre] n’était pas présent à cette séance, étant en voyage à l’étranger

Les 4 membres du CSPJ qui n’ont pas participé à ce vote, ont fait savoir que cette décision de désigner, les trois supposés représentants de l’institution, a été prise sans leur adhésion, au moment même où ils procédaient aux enquêtes sur les 12 candidats présélectionnés.

Les réactions condamnant ce vote ne sont pas fait attendre et sont unanimes.

Me Durin Duret, le Président de l’Association Nationale des Magistrats haïtiens (ANAMAH), a déclaré que le choix des membres du CSPJ ne répond pas aux normes de la démocratie « C’est un coup d’Etat électoral qui se prépare. Le pays doit se réveiller parce qu’il ne peut plus y avoir de mauvaises élections à nouveau [...] Les noms qui ont été acheminés à la présidence, n’engagent que le Président du CSPJ et non le CSPJ » il exhorte le Président du CSPJ, à retirer ces 3 représentants qu'il a désignés, et laisser se poursuivre le processus d’enquête prévus sur les 12 personnalités présélectionnées.

Fritz-Gérald Bourjolly, le Président de la Commission Justice de la Chambre des députés estime nulle et sans effet, cette « désignation des 3 représentants du CSPJ » par le Président, en l’absence d’un quorum de vote.

Turneb Delpé, le Président de la Convention des partis politiques haïtiens, estime que la mise à l'écart de 5 membres du CSPJ dans la désignation de ses 3 représentants, justifie les suspicions de manipulation par l’Exécutif du prochain CEP.

Me. Carlos Hercule, Président de la Fédération des Barreaux d’Haïti (FBH), réclame l’annulation de ces désignations et la reprise du processus de délibération. Contestant vigoureusement cette décision, il parle de violation, [par le Président du CSPJ] des normes de délibération de toute Assemblée, affirmant que « Si ce coup passe, on peut dire adieu à l’indépendance du pouvoir judiciaire. »

Pour le Sénateur Steven Benoit, il est clair que le Président du CSPJ, a légué son pouvoir au Chef de l’État qui a choisi à sa place, les représentants du Pouvoir judiciaire...

Pierre Espérance, Directeur exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains « La décision du Président du CSPJ est inacceptable [...] Les explications fournies, par Me. Anel Alexis Joseph pour justifier sa décision ne tiennent pas. »

Pour sa part, Lucien Jura, le Porte-parole de la Présidence, décline toute responsabilité du Chef de l'Etat dans la désignation des représentants du CSPJ, affirmant que c’est « une aberration de vouloir impliquer le Président dans un dossier qui concerne un autre pouvoir », assurant que « le Chef de État, n'a aucune volonté de manipuler les élections [...] devant la lenteur qu'il y avait, le Président de la République avait jugé bon de booster en quelque sorte les 2 autres pouvoirs, il leur a écrit, et ça a porté fruit, dans la mesure où hier soir, la Présidence, a reçu une correspondance du Pouvoir judiciaire qui fait part de la désignation de ses 3 membres, une désignation qui a été faite en toute indépendance, sans aucune immixtion, sans aucune participation de l'Exécutif [...] »

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-6215-haiti-cep-le-cspj-a-preselectionne-12-candidats.html

HL/ S/ PI/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


doubletranchant
Posté le 26/07/2012 23:44:24
@Manu -- Je suis d'accord avec vous. Ces hommes là, sont tous des mercenaires; ils sont à la recherche d'un «deal». Les sénateurs sont à la recherche d'un «deal» aussi (trust me!!!). Il est évident qu'il y un manque de leadership chez ces hommes la. Même la secretaire d'État americain l'a mentionné dans son discours dans un sens figuré; les haitiens sont a travailler pour avoir un "good leadership", un "good citizenship". J'ai toujours prôné à ce que le peuple choisisse ses dirigeants. Les juges ainsi que les membres du Conseil électoral devraient être élus par la population. Si les juges sont élus par la population; à ce moment là on aura trois pouvoirs balancés.
beaudouin
Posté le 26/07/2012 19:56:16
CSPJ = Palais National
manu
Posté le 26/07/2012 16:03:20
ils sont tous pareils, ils sont comme les sénateurs et les députés, ils se querellent en faisant croire au peuple qu'il y a des problèmes, c'est de la pression. ils font de la chamaillerie pour que le pouvoir Exécutif leur donne de l'argent. toute se volo', deye kob yoye. et puis ; et le peuple souffre et pays est dans la m...
patt22
Posté le 26/07/2012 13:42:49
C'est dommage pour Haïti! [modération] On dirait qu'Haïti devient une jungle où la loi du plus fort prime. On n'est pas capable de vivre ensemble sans heurt! On est foutu... La seule issue pour éviter que la Nation sombre dans une nouvelle crise absurde est que le CSPJ laisse le processus suive son cours normal en laissant les autres membres du conseils le soin d’enquêter sur la moralité des 3 candidats du CEP avant leur désignation officielle...
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2023
Haitilibre.com -n