iciHaïti - Politique : Mission diplomatique du Canada en Haïti

iciHaïti - Insécurité : Chute de 50% des exportations de ciment vers Haïti

iciHaïti - AVIS : Restriction des dépenses de Noël dans l’administration publique

iciHaïti - FLASH : Le Gouvernement indien offre 15 bourses d’études, inscriptions ouvertes

iciHaïti - AVIS : Aucun haut fonctionnaire ne peut quitter le pays sans l’autorisation du P.M.


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Choléra : Bulletin quotidien #59

Haïti - Environnement : Clôture et bilan de la saison des ouragans 2022

Haïti - FLASH : 28,647 haïtiens expulsés de la République Dominicaine (novembre 2022)

Haïti - FLASH : Diffusion pirate de la coupe du Monde en Haïti, la FIFA met en garde


+ de nouvelles



Haïti - Social : Manifestations anti-gouvernementales dans plusieurs villes du pays
22/09/2012 11:42:08

Haïti - Social : Manifestations anti-gouvernementales dans plusieurs villes du pays
C’est la deuxième fois au cours de ce mois, que la ville de Cap-Haïtien est le siège de manifestations. Après la manifestation antigouvernementale, organisée par le Sénateur Moïse Jean-Charles et l’activiste politique Pierrot Augustin, qui a réunit plusieurs milliers de personnes au Cap-Haïtien, le mercredi 12 septembre, vendredi 21 septembre, des milliers de manifestants ont de nouveaux envahit les rues.

Selon Carl Henry Boucher, le Directeur départemental, dans la nuit de jeudi à vendredi, des affrontements ont fait 3 blessés, deux par balles et un policier suite à des jets de bouteilles et confirmé, le climat de tension qui régnait dans la ville.

Vendredi, suite à un appel lancé par des membres locaux de l'opposition et d’organisations de la société civile, plusieurs milliers de personnes hostiles à l’actuelle administration Martelly-Lamothe, sont descendus dans les rues de Cap-Haïtien. Des barricades de pneus enflammés ont été érigées sur certaines artères de la ville, notamment à proximité des quartiers populaires de La Fossette, Samarie et Cité Lescot. Plusieurs zones étaient bloquées par la foule de manifestants et la circulation impossible.

Des incidents ont éclaté après que des partisans du Gouvernement, dans une contre manifestation, ont lancé pierres et bouteilles sur le cortège des manifestants dans le quartier de Cité Lescot, qui de leur côté ont été vu arrachant les « bracelets rose » symbole de l’appui au Président Martelly, des bras des passants qui les portaient...

La Police Nationale d’Haïti et la Minustah ont tiré en l’air et envoyé des gaz lacrymogènes, pour disperser les manifestants, créant un mouvements de panique dans la population.

Les manifestants scandaient des slogans contre : la politique du gouvernement Martelly-Lamothe ; la hausse des prix ; le laxisme des autorités face à la crise économique ; la mauvaise gouvernance accusant le Présidence d’encourager la corruption, et le gouvernement d’être responsable de l’aggravation des problèmes économiques et sociaux du pays...

Suite à la grève de 24 heures, fortement suivie, qui a paralysée la ville des Cayes, le jeudi 14 septembre, émaillé d’incidents regrettables impliquant notamment le citoyen Gabriel Fortuné. La ville des Cayes s’est réveillée vendredi dans la fumée des barricades de pneus enflammée, dont certaines avaient été érigées dans la nuit. Les manifestants protestaient contre le coût de la vie élevé, mais les rumeurs laissent entendre, que ce mouvement de protestation, pourrait avoir pour origine le renvoi d’Étienne France, le Délégué départemental... Aucune victime n’a été signalée.

À Miragoâne, dans le département des Nippes, on nous a signalé, que plusieurs centaines de personnes étaient descendues dans les rues pour protester également contre la hausse du coût de la vie et le chômage. Les manifestants ont lancés des slogans hostiles au Président Martelly et à son Premier Ministre, Laurent Lamothe qu’ils rendent responsables de tous les maux...

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-6697-haiti-economie-les-300-000-sacs-de-riz-ne-seront-pas-americain.html
https://www.haitilibre.com/article-6689-haiti-social-lutte-contre-la-vie-chere-sur-fond-de-tensions-sociales.html
https://www.haitilibre.com/article-6657-haiti-social-lutte-contre-la-vie-chere-laurent-lamothe-explique.html
https://www.haitilibre.com/article-6649-haiti-social-le-gouvernement-passe-a-l-action-contre-la-vie-chere.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Désolé il n'est plus possible de réagir à cet article


jaguar
Posté le 25/09/2012 23:26:10
@teamlife -- ce n'est pas parceque Mr Jean Charles a un problème personnel avec le Président qu'il parle mal de son pays comme tu as dit. Parler mal de Martelley, n'est pas parler mal d'Haiti. Martelly est Haitien mais n'est pas Haiti personnifié. Il faut cesser ces formes de confusions. [hors sujet]
ticocote
Posté le 25/09/2012 12:39:03
Je ne vois que la main de Jean Bertrand Aristide dans tout cela. Moise Jean Charles travaille pour Aristide... qui n'a qu'un objectif... mwen paka manje manje ya map gatel...
tuppac
Posté le 23/09/2012 15:59:16
Je ne trouve même pas de mots pour qualifié cette pagaille, un pays qui est déjà presque pauvre dans tout les domaines se permets de faire des grèves a l’appel des gens qui sont très hostile au gouvernement. Ces gens là, j’aimerais bien savoir, qu’est ce qu’il sont fait pour le peuple, qui va venir investir dans un pays comme çà ou les hommes politiques sont des [modération] qui ne pensent qu’a défendre leurs biftèque au lieu de défendre le peuple. Si le sénateur Moïse est si soucieux des haïtiens pourquoi il ne fait pas voter des lois contre la vie chère au lieu d’instrumentaliser le peuple a des fins politique ?
mamer
Posté le 23/09/2012 13:59:51
C'est triste de lire avec quel mépris certains d'entre vous parlent des paysans. Qui d'entre vous n'est pas de la province ou n'avez pas un parent venant de province? vous avez besoin d'eux quand il a fallu voter Martelly mais lorsque en retour, ils demandent a manger vous leur demandez de retouner a la campagne. Messieurs est-ce que vous mesurez l'ampleur de vos propos ? C'est de la discrimination pure. qu'avez vous mis a leur disposition pour travailler la terre? Pour ceux qui parlent de sédition quand les gens manifestent contre un gouvernement, je dirais que beaucoup de ceux qui sont en place actuellement avaient participé dans le renversement de monsieur Aristide qui était comme élu comme Martelly. Mais a ce moment là, tout était bien ce était pas de la sédition? il faut être honnête, s'il y a pour un y il a pour l'autre...
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n