iciHaïti - Politique : Mission diplomatique du Canada en Haïti

iciHaïti - Insécurité : Chute de 50% des exportations de ciment vers Haïti

iciHaïti - AVIS : Restriction des dépenses de Noël dans l’administration publique

iciHaïti - FLASH : Le Gouvernement indien offre 15 bourses d’études, inscriptions ouvertes

iciHaïti - AVIS : Aucun haut fonctionnaire ne peut quitter le pays sans l’autorisation du P.M.


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Choléra : Bulletin quotidien #59

Haïti - Environnement : Clôture et bilan de la saison des ouragans 2022

Haïti - FLASH : 28,647 haïtiens expulsés de la République Dominicaine (novembre 2022)

Haïti - FLASH : Diffusion pirate de la coupe du Monde en Haïti, la FIFA met en garde


+ de nouvelles



Haïti - Économie : Réactions au salaire minimum
25/09/2012 09:33:56

Haïti - Économie : Réactions au salaire minimum
Suite la publication début septembre, d’une note du Ministère des Affaires Sociale et du Travail, mentionnant, en vertu de la loi, l’augmentation du salaire minimum à compter du 1 octobre 2012, Georges Sassine, le Directeur Général de la Société Nationale des Parcs Industriels (SONAPI) a tenu à préciser le montant du salaire et la catégories de travailleurs concernés par cette loi, afin de mettre un terme à certaines fausses interprétation de cette annonce. « [...] j'attire l'attention de tous, sur le fait que la loi met le salaire minimum à 200 gourdes, pas à 300 gourdes comme on se plait à le dire. « Les 300 gourdes concernent seulement les ouvriers qui sont à la pièces », qui peuvent atteindre 300 gourdes, c'est-à-dire, que le tarif payé doit leur permettre d'arriver à 300 gourdes. Mais, s'il y a une personne qui monte par exemple, des cols de chemises et qui fait 300 gourdes, et que la personne à coté d'elle ne fait pas 300 gourdes, cela veut dire que le tarif peut être obtenu [...] ce que je veux souligner c'est surtout le fait, que voilà une loi qui ne vise que 28,000 personnes qui travaillent dans la sous-traitance, mais le reste du pays il me semble, n'est pas concerné... »

De son côté, Hervé Denis, le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Haïti (CCIH) a indiqué « [...] toute augmentation de salaire, qui n’a pas été étudiée méticuleusement, a des incidences sur l'ensemble des opérateurs économiques, parce que la masse salariale dans une entreprise, c'est une charge très importante. Donc, à partir de ce moment là, je crois que les entrepreneurs vont regarder l'incidence sur leur entreprise et s'ajuster. Il y en a, qui feront des mises à pied, d'autres peut-être, fermeront boutique, et certains qui agiront en fonctions des études qu'ils ont faites [...]

Je rappellerais premièrement, qu’il ne s'agit pas d’une mesure de ce gouvernement là, il faut bien faire la différence et la deuxième chose que je dirais d'une manière générale, c'est que cette mesures nous interpelle [...] »


Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-6645-haiti-economie-le-salaire-minimum-passe-a-300-gourdes-le-1er-octobre-2012.html

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Africa
Posté le 25/09/2012 20:23:23
Dans tous les pays du monde, le secteur des affaires gagne de l'argent mais aide au developpement de leur patrie. Chez nous ils sont incapables de s'associer, ils ne font aucun geste au point de vue social comme distribuer des plats chauds, offrir des stages aux jeunes, sponsoriser le sport. Ils ont une mentalite de "petits boutiquiers". Quand les USA avaient dit que l'Elite est moralement répugnante en Haiti, ils avaient raison. Le secteur privé de Port-au-Prince ne veut pas changer.
Haitiinfirst
Posté le 25/09/2012 14:36:32
Arrêtez de pleurer messieurs, cela fait des siècles que vous profitez de la pauvreté de ce peuple. Pourquoi pleurez pour une maudite somme de 300 gourdes que vous devez verser. Si vous voulez tout vous risquez de tous perdre. Ce serait bien que l'on voit votre salaire à vous, bande de suceurs de sang.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n