iciHaïti - Jérémie : Réouvertures des écoles

iciHaïti - Sécurité : RSF extrêmement préoccupée par les attaques de journalistes au pays

iciHaïti - Culture : Haïti lauréat du fonds d’aide à la production «Des mots à la scène»

iciHaïti - PNH : Premier bilan partiel 1 mort et 4 policiers blessés (officiel)

iciHaïti - Décès : Démenti de l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti


+ de nouvelles


Haïti - Sport : Le boxeur américano-haïtien Patrick Day dans le coma

Haïti - FLASH : Très imposante manifestation carnavalesque antigouvernementale

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - AVIS : 30 Bourses d’études pour le Vietnam, inscriptions ouvertes

Haïti - Économie : L’Association des industries d’Haïti en mission à Taïwan


+ de nouvelles



Haïti - Reconstruction : Haïti veut désormais mieux maitriser l’aide reçue des bailleurs
28/09/2012 13:11:03

Haïti - Reconstruction : Haïti veut désormais mieux maitriser l’aide reçue des bailleurs
Le Président Michel Martelly, accompagné du Premier Ministre, Laurent Lamothe, de l’Ambassadeur d’Haïti à Washington, M. Paul Altidor, de l’Ambassadeur d’Haïti auprès des Nations-Unies, M. Jean Wesley Cazeau et du Ministre des Affaires Etrangères, Pierre Richard Casimir, a participé, jeudi 27 Septembre 2012, à Manhattan, à une réunion de haut niveau avec les partenaires d’Haïti, notamment les bailleurs de fonds.

L’ancien Président américain, Bill Clinton, ainsi que la Secrétaire d’État américaine, Mme Hillary Rodham Clinton, ont assisté aux débats et défendu la cause d’Haïti, quant à la gestion efficace de l’aide internationale. D’autres personnalités importantes, dont le Représentant du Secrétaire Général des Nations-Unies en Haïti, M. Mariano Fernandéz, sont intervenus à cette réunion, qui doit donner une nouvelle direction à l’acheminement de l’aide en Haïti.

A cette rencontre, il était question pour le Gouvernement haïtien, de présenter à la communauté internationale sa nouvelle Structure de coordination de l’aide octroyée à Haïti. L’État haïtien a pu avoir l’opportunité de faire le point sur les efforts déjà déployés dans le cadre de la reconstruction du pays.

Dans son intervention, le Président Martelly a insisté sur la nécessité, que l’aide à Haïti soit axée sur le développement à long terme. Il croit que des relations franches et solidaires avec les partenaires, sont essentielles au bon résultat de la coopération avec Haïti, qui entend désormais trouver les meilleures stratégies de développement, à partir d’un agenda cohérent.

L’État haïtien veut désormais mieux maitriser l’aide reçue des bailleurs, en vue de l’orienter vers les besoins réels du peuple « Il faut intervenir, mais surtout planifier à ce que l’aide soit gérée de manière professionnelle », a martelé le Président Martelly et le Premier Ministre Lamothe, devant plus d’une vingtaine de représentants d’organisations et bailleurs de fonds internationaux. Dans la transparence, une bonne entente avec tous les secteurs, donateurs, ONGs, secteurs privés et autres, et avec l’instauration de ce nouveau leadership à la tête du Gouvernement haïtien, le Chef de l’État ainsi que le Premier Ministre, se sont dits déterminés à réduire la pauvreté au sein des familles, et prêts à adopter les procédures pour y arriver.

La réunion a donné lieu à la signature d’un « Memorandum of Understanding for Foreign Assistance Cooperation Activities in the Republic of Haiti » (Protocole d’accord des activités d’Aide étrangère à la République d’Haïti), qui établit cette nouvelle dynamique engagée par l’administration Martelly-Lamothe.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-6755-haiti-reconstruction-laurent-lamothe-veut-remplacer-l-ex-cirh-par-une-commission-haitienne.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


jaguar
Posté le 29/09/2012 10:27:25
Mon frère @telechargee, je ne suis pas sans savoir pour ce qu'est la crise européenne qui as aussi un impact conséquent sur l'économie internationale, comme les USA le sont. Je suis d'accord avec toi concernant nontre non confiance, car c'est bien dans ces institutions bancaires que le vole, des actions mafieuses et toutes sortes de corruption existent, on ne peut pas l'ignorer. Là ou il y a de l'argent, c'est là ou l'humain perd son âme, c'est là ou il est prêt à se vendre ou se donner, et meme salir son "Moi intérieur". Tu es sur le même cosmos que moi en parlant d'élaboration par le Parlement, de lois et la mise en place d'institutions adéquates de contrôle nécessaire [hors sujet]
tetechargee
Posté le 29/09/2012 03:37:33
@jaguar -- Il vous faudrait lire avec plus attentivement la presse internationale sur la crise de économique européenne. Vous sauriez alors qu'on ne peut pas faire confiance aux banques internationales. Nous vivons malheureusement dans un pays où les rumeurs et les suspicions sont les seuls èléments de contrôle existants. A mon avis ce serait le rôle des parlementaires de mettre en place les lois et institutions nécessaires, en somme de faire au sein du Parlement le travail pour lequel ils sont dûment payés ]hors sujet] Je vous recommenderais la lecture de la fable de La Fontaine "Le jardinier et son seigneur" qui illustre bien ce qui arrive aux petits quand ils font appel à l'aide des grands. Par ailleurs la corruption est malheureusement une dimension humaine universelle, chacun ayant un prix. Seuls des instruments de contrôle efficaces peuvent l'enrayer.
jaguar
Posté le 28/09/2012 14:55:38
Pour ce qui est des fonds recus pour la reconstruction, j'ai bien peur qu'ils tombent entre les mains de ces gens avides de richesses personnelles. Ce ne serait pas judicieux de faire confiance aux gens qui ne mettent pas Haiti en premier plan avant leurs poches. [hors sujet]. Faut-il continuer a engraisser les poches des escrocs et des gaspillards sur le dos de notre cher Haiti. Pourquoi, ils demandent pas que l'argent des bailleurs en faveur d'Haiti dans une banque internationale, et envoyer la facture de la compagnie de construction a cette banque? Non seulement l'argent a la banque gagnerait des intérêts, mais surtout, c'est sûr que les travaux seraient effectués sans entrave. Pas question que ces fonds atterrissent sur de mauvais pistes...
Kool Groove
Posté le 28/09/2012 13:35:31
Désormais? Alors, qu'est-ce qu'on faisait avant? Du gaspillage? Messieurs, soyons sérieux.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n