iciHaïti - Covid-19 : Détérioration attendue de la situation de la sécurité alimentaire

iciHaïti - Environnement : «Nos solutions sont dans la nature»

iciHaïti - Politique : Visioconférence entre Jovenel Moïse et Danilo Medina

iciHaïti - OIM : Formation sur la gestion des cas de migrants vulnérables face au Covid-19

iciHaïti - Covid-19 : 20,000 masques pour les associations culturelles


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 24 mai 2020

Haïti - Abus sexuel : Le journal «The Guardian» récidive, la Fédération de Football dénonce

Haïti - Petit-Goâve : Arrestation de 18 membres du Foyer Spirituel des Consciences Unies

Haïti - FLASH : 53 nouveaux cas et 136 cas suspects en 24 heures


+ de nouvelles



Haïti - Économie : La BID inaugure le nouveau Parc Industriel de Caracol
22/10/2012 17:54:12

Haïti - Économie : La BID inaugure le nouveau Parc Industriel de Caracol
Le Président de la Banque Interaméricaine de Développement (BID), M. Luis Alberto Moreno, a rejoint aujourd'hui le Président haïtien Michel Martelly, la Secrétaire d'Etat Hillary Clinton et l'ancien-Président américain Bill Clinton pour l'inauguration du nouveau Parc Industriel de Caracol (CIP, pour ses sigles en anglais) au nord d'Haïti.

Le CIP, soutenu par les gouvernements haïtien et américain ainsi que la BID, est un projet qui cherche à promouvoir l'investissement et la création d'emplois dans une région à forts taux de chômage et de pauvreté. Une fois pleinement développé, le parc industriel pourra accueillir jusqu'à 40 000 travailleurs, dont les salaires permettront d'injecter mensuellement des millions de dollars dans l'économie locale. Parallèlement au CIP, divers pays donateurs et organisations internationales soutiennent des projets complémentaires pour améliorer l'agriculture, le transport, le logement, l'énergie, l'éducation, l'eau et l'assainissement ou encore les services sanitaires dans le nord d'Haïti.

« Novembre dernier, le Président Martelly nous avait invité à Caracol pour poser la première pierre d'un nouveau parc industriel, qu'il envisage comme le moteur du développement du Grand Nord d'Haïti », a déclaré Moreno. « Aujourd'hui, moins d'un an plus tard, le parc industriel de Caracol est une réalité. »

Depuis 2011, la BID a destiné 105 millions de dollars sous forme de subventions pour le développement du parc public à fins industrielles. Un premier déboursement de 50 millions de dollars a financé la construction des réservoirs pour les usines, des bâtiments administratifs et d'autres infrastructures de base au sein du parc couvrant 240 hectares.

Un deuxième déboursement de 55 millions de dollars (approuvé en août), servira à financer l'expansion de la CIP, qui a entre temps accueilli ses deux premiers locataires. Le fabricant de textiles coréen Sae-A, qui a déjà embauché et formé près de 1 000 travailleurs, a récemment fait sa première livraison à Walmart de vêtements faits à Haïti.

Peintures Caraïbes, un fabricant haïtien de peintures, est en train d'installer sa deuxième usine dans le CIP, où il projette d'embaucher près de 300 travailleurs. Au départ, l'usine servira à faire face à la demande locale, mais l'entreprise prévoit dors-et-déjà d'exporter vers d'autres pays des Caraïbes.

Le gouvernement américain a destiné 124 millions de dollars pour le projet PIC. Grâce à cette aide, la nouvelle centrale électrique du parc fournira aussi en électricité aux communautés environnantes en vertu d'un programme d'électrification rurale. De plus, l'USAID finance la construction de centaines de maisons dans une communauté proche au parc industriel.

Les aides de la BID pour le CIP financent également d'autres projets dans les communautés voisines, tels que la gestion des déchets solides ou encore le plan de protection de la baie de Caracol (qui abrite l'une des plus grandes mangroves des Caraïbes).

La BID et l'USAID ont également financé la préparation d'un plan directeur pour le développement régional, lequel servira de guide au gouvernement haïtien et ses partenaires internationaux dans le but de réaliser d'autres investissements qui puissent aider à augmenter le niveau de vie de la population locale.

Avant la cérémonie d'ouverture, le Premier ministre haïtien Laurent Lamothe a rejoint les Présidents Clinton et Moreno lors d'une réunion avec d'influents hommes d'affaires intéressés par les perspectives économiques et sociales d'Haïti. Parmi ceux-ci se trouvait notamment Richard Branson, Président de Virgin Group et Dennis O’Brien, Président de Digicel.

La BID est le premier bailleur de fonds multilatéral d'Haïti. Depuis le séisme de 2010, la Banque a approuvé 649 millions de dollars sous forme de subventions et versé près de 450 millions de dollars au gouvernement haïtien pour la mise en place de projets dans des secteurs stratégiques tels que l'agriculture, l'éducation, l'énergie, les transports, l'eau et l'assainissement ou encore la dynamisation du secteur privé.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-6669-haiti-economie-50-millions-de-la-bid-pour-le-parc-industriel-de-caracol.html
https://www.haitilibre.com/article-6611-haiti-economie-parc-industriel-du-nord-programme-de-formation-professionnelle.html
https://www.haitilibre.com/article-6385-haiti-economie-georges-barau-sassine-nouveau-directeur-general-de-la-sonapi.html
https://www.haitilibre.com/article-6269-haiti-economie-mission-d-exploration-d-investissements-dans-le-nord.html
https://www.haitilibre.com/article-6169-haiti-economie-le-president-martelly-au-parc-industriel-de-caracol.html
https://www.haitilibre.com/article-3168-haiti-economie-le-parc-industriel-du-nord-prend-forme.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Maxime
Posté le 23/10/2012 08:21:34
@FJ-- a dit «Il est trop tôt de critiquer». Il faut divorcer avec cette mentalité de réagir lorsqu'il est trop tard. Faut-il poser ces questions après l'existence des bidonvilles? « Je pense que le gouvernement mettra en place les normes essentielles pour que ce projet soit un succès » Gouverner c'est prévoir. Tout cela devrait déjà être planifié et communiqué aux autorités locales pour le renforcement des mesures et l'information de la population.
FJ
Posté le 23/10/2012 07:26:51
Nous devons penser d'une facon positive. C'eat un grand pas pour le development du pays. Il est trop tot de critiquer. Je pense que le gouvernement mettra en place les normes essentielles pour que ce project soit un succes. Bonne chance aux autorites haitiennes.
Maxime
Posté le 22/10/2012 18:15:10
Une bonne réalisation. MAIS L’État a t-il un plan en place pour éviter la création de bidonvilles aux alentours du parc industriel comme ce fut le cas à Port-au-Prince ? Va-t-on assister à une marée de détaillants faisant commerce informellement en dehors de toutes les normes d’hygiène et de discipline ?
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n