iciHaïti - Nécrologie : Décès d’un ancien membre de la Fédération Haïtienne de Football

iciHaïti - FIFA : Nos Grenadiers avancent de 4 places au classement mondial

iciHaïti - Agriculture : Message du Ministre de l’agriculture Vernet Joseph

iciHaïti - Football : Nérilia Mondésir va quitter la France pour les USA

iciHaïti - CERMICOL : Situation critique au centre de Réinsertion des Mineurs


+ de nouvelles


Haïti - FLASH : Des Kenyans déjà secrètement en Haïti, premier contingent attendu le 25 juin 2024

Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Politique : Séance de travail au MJSAC avec les syndicats du Ministère

Haïti - Politique : Le Premier Ministre Conille a présidé une importante réunion sur la sécurité

Haïti - FLASH : Le P.M. annonce des mesures pour avoir des résultats concrets pour la population (Vidéo)


+ de nouvelles



Haïti - Agriculture : Plan de Relance de la Production Agricole (Nord et Nord-Est)
02/11/2012 09:59:01

Haïti - Agriculture : Plan de Relance de la Production Agricole (Nord et Nord-Est)
Dans le but de communiquer aux acteurs et agriculteurs les investissements prévisionnels du Gouvernement dans les départements du Nord et Nord-Est et donner des signaux clairs à l’a mise en opération du plan de Relance de la production agricole, le Ministère de l'Agriculture a dévoilé les objectifs du gouvernement.

Selon l’ingénieur agronome Fresner Dorcin, Secrétaire d’État à la Production Végétale, il s'agira d'augmenter de 50% le revenu « per capita » dans le milieu rural, de favoriser la création de 200,000 emplois durables dans le secteur agricole, d’encourager l’émigration en favorisant la création de plus d’emplois, d'encourager fortement l’entreprenariat agricole chez les jeunes, de réduire de 25% la dépendance alimentaire pour atteindre un taux d’auto suffisance de 60%, d’améliorer le potentiel productif par le développement des infrastructures et du niveau d’équipement du secteur, de doubler les exportations de produits agricoles, d’augmenter de 5% la couverture végétale, de réouvrir les fermes agricoles, de valoriser la production par la recherche et la sécurisation des marchés, de stimuler les investissements dans le secteur agricole en créant un cadre macro-économique favorable, un cadre légal adéquat et des facilités financières (crédit assurance etc...) finalement de renforcer le leadership du Ministère sur le secteur et son efficacité dans l’élaboration et la mise en œuvre des programmes. La devise de l'équipe du Ministère : « Très peu de mots beaucoup d’actions ».

Ce plan a pour vision de doter le pays, d’une agriculture moderne, productive, compétitive, apte à faire face aux besoins de la population, à créer des emplois et à générer des devises. En d’autres termes, une agriculture capable de contribuer durablement à la croissance de l’économie haïtienne.

Dans ce plan de relance, le Gouvernement vise :

  • Une approche territoriale modulée en fonction des potentialités et des spécificités des différentes zones agro-écologiques du pays.
  • Une approche bassin versant allant du sommet jusqu’à la mer et prônant une interaction intelligente entre l’aval et l’amont.
  • Une approche filière mettant l’emphase sur l’organisation des acteurs.
  • Une orientation vers le marché : les besoins et les demandes du marché (intérieur et extérieur).
  • Un partenariat public/privé, recherchant la concertation active et constructive entre les différents acteurs, dans le cadre de dispositifs inter professionnels rassemblant autour d’une même table État, Secteur privé, organisations de producteurs, quelque soit la destination du produit considéré (marché intérieur ou exportation).

L'ingénieur agronome Vernet Joseph, Secrétaire d’État à la relance Agricole, estime qu’il faut réactiver les centres agricoles [48 au total dans le pays]. « Nous avons un micro climat exceptionnel où l’on peut produire toute l’année »

Le montant total pour le plan de relance 2012-2015 est évalué à 41,278,510,000 Gdes. Pour l’exercice 2012-2013, les investissements prévus par le Ministère de l'Agriculture dans le Nord et le Nord-Est, s’élèvent à 1,713,700,000 Gdes répartis entre les infrastructures agricoles, les filières de sécurité alimentaire et le renforcement institutionnel.

De son côté le Dr Michel Chancy, Secrétaire d’État à la Production Animale a souligné le problème des alluvions qui tuent le bétail, les agents vétérinaires qui ne sont pas des fonctionnaires de l’État. Il faut, selon lui, 5 à 10 agents par section communale mais également contrôler les vols de bétails, recenser les points d’abattage et identifier les endroits appropriés. Il a entre autre mentionné un Programme national d’identification des bœufs (Anneau+Numéro+Carnet). Par ailleurs, avec les communautés municipales, le Gouvernement compte distribuer 2 cabris par famille et chaque famille aidera d’autres familles et ainsi de suite.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n