Téléchargez le Calendrier scolaire remanié janvier à août 2023 (officiel)





iciHaïti - Cap-haïtien : Parc de jeux «Lakay Fun World»

iciHaïti - Petit-Goâve : Distribution du «Livre scolaire unique»

iciHaïti - Tourisme : Vers la création d’un fonds pour le renforcement du site touristique de Labadie

iciHaïti - Garde Côtière US : Près de 300 haïtiens interceptés au large du Môle Saint-Nicolas

iciHaïti - Hebdo-Route : 25 accidents, 98 victimes


+ de nouvelles


Haïti - Environnement : La collecte de semences natives d'Haïti se poursuit

Haïti - Insécurité : Suite à l’exécution d’un patient, MSF suspend ses activités à l’hôpital Raoul Pierre Louis

Haïti - FLASH : Le sous-commissariat de Pernier complètement détruit par le gang «Kraze Baryè»

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diplomatie : La Colombie va rouvrir son consulat en Haïti fermé depuis 20 ans


+ de nouvelles



Haïti - Canada : Avertissement aux voyageurs canadiens à destination de Jérémie...
04/12/2012 09:05:03

Haïti - Canada : Avertissement aux voyageurs canadiens à destination de Jérémie...
Depuis une semaine, une situation de tension règne a Jérémie où la population manifeste avec violence, pour la reprise des travaux de construction d’un tronçon de route de 70 kilomètres, débuté par la firme brésilienne OAS et dont le contrat a été annulé.

Les promesses du Ministre des Travaux Publics, Jacques Rousseau, d'une reprise prochaine de cet important chantier régional, n’ont pas suffit à calmer la population...

Vendredi, de violents affrontements avec la police, dont des agents de la Corps d’Intervention et de Maintien d’Ordre (CIMO) venus en renfort de la capitale, ont fait au moins 1 morts et 3 blessés chez les manifestants et plusieurs blessés chez les forces de l’ordre. Barricades enflammés et jets de pierres, ont paralysé toutes les activités de la ville, la maison du Commissaire du Gouvernement a été vandalisée et celle de sa mère incendiée en signe de représailles...

Lundi, les manifestations ont reprises à Jérémie et de nouvelles barricades enflammées érigées. Les écoles, les institutions publiques et les banques sont resté fermé alors que le transport en commun était totalement paralysé.

Conséquence de cette mauvaise promotion de l’image d’Haïti aux yeux du monde, le Ministère des Affaires étrangères du Canada lance un appel à la prudence aux voyageurs.

« Avertissement régional pour la ville de Jérémie (Département de Grand Anse) Le Ministère des Affaires étrangères et Commerce international Canada, recommande d’éviter tout voyage non essentiel dans la ville de Jérémie (Département de Grand Anse) où des troubles civils ainsi que des manifestations qui ont fait des morts, se produisent depuis la fin novembre. Si vous vous trouvez à Jérémie, évitez les manifestations, surveillez les médias locaux et suivez les conseils des autorités locales. »

C’est le deuxième avertissement du Canada après celui de Martissant, Carrefour, Bel Air et Cité Soleil https://www.haitilibre.com/article-7190-haiti-canada-avertissement-aux-voyageurs-canadiens-a-destination-d-haiti.html

Toutefois, le Ministère canadien précise « aucun avertissement n’est en vigueur pour l’ensemble d’Haïti. »

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Regulus
Posté le 25/12/2012 22:23:39
On aimerait bien savoir pourquoi le contrat de construction de ce tronçon de route a été annulé par le gouvernement et aussi quelles sont les dispositions prises par les responsables pour la reprise de ces dits travaux sur ce tronçon de route. Des promesses ne suffisent pas. Toutefois nous déplorons les actes de violence et de vandalismes perpétrés par certains manifestants. Le droit de manifester pour attirer l'attention sur des revendications justes est compréhensibles mais incompatibles avec le désordre et les attentats criminels contre la vie et les biens des citoyens. Ce genre de dérapage est incompatible avec le droit de manifestation et les vandals ainsi que les incendiaires devraient être recherchés, identifiés, apprehendés par la police et acheminés au tribunal pour être jugé et punis selon la loi. La population a le droit de manifester pour exprimer son mécontentement mais l'État a la responsabilité de garantir la sécurité publique et de protéger la vie et les biens des citoyens. Ne confondons pas la liberté dans l'ordre et la discipline qui est un acquis démocratique, avec le désordre,le vagabondage et l'insécurité dans la cité.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2023
Haitilibre.com -n