Cliquez pour télécharger l'Avant-projet de Constitution





iciHaïti - Campus Henry Christophe : Restructuration et réorganisation du Conseil de Gestion

iciHaïti - UNESCO : Vers l'inscription du Rara sur la «liste du Patrimoine Culturel Immatériel nécessitant une sauvegarde urgente»

iciHaïti - Jérémie : Lancement de la table de concertation contre les violences de genre

iciHaïti - PNH : Échange de tirs, 3 arrestations, 1 blessé

iciHaïti - Concours : 46ème Édition du Prix littéraire Henri Deschamps est lancé


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #388

Haïti - Politique : Plus de 230,000 nouveaux électeurs inscrits en 1 mois

Haïti - Enseignement supérieur : Barbancourt s’engage à soutenir le programme HELP de bourses universitaires

Haïti - Santé : L'USAID forme 2,500 agents de santé


+ de nouvelles



Haïti - Économie : «Haïti et la CARICOM : opportunités et enjeux»
18/02/2013 08:01:15

Haïti - Économie : «Haïti et la CARICOM : opportunités et enjeux»
En préliminaire à la 24ème rencontre des Chefs d’État et de gouvernement de la CARICOM [18 et 19 février 2013], Wilson Laleau, le Ministre du Commerce et de l’industrie, avait convié, la semaine dernière les forces vives du secteur privé haïtien pour un dîner-causerie autour du thème « Haïti et la CARICOM : opportunités et enjeux. » L’objectif de cette rencontre, consistait à faire prendre conscience au secteur privé haïtien de la nécessité de mieux s’impliquer dans le marché commun caribéen et de profiter des opportunités offertes par la CARICOM. Le Président Martelly, présent à cette rencontre a déclaré que « l’intégration caribéenne peut être particulièrement bénéfique pour Haïti »

Après des échanges constructifs avec les représentants du secteur privé, Mme Marie-Carmel Jean-Marie, la Ministre de l’Économie et des Finances, a assuré à ces derniers que son Ministère était prêt à les soutenir dans cette démarche d’appropriation du marché caribéen.

Extraits de l’allocution du Ministre Laleau :

« [...] cette rencontre est une manière d’appeler à la mobilisation du secteur privé et de la société civile haïtienne, sur une question d’intérêt crucial pour l’avenir du pays. Il est vrai que le secteur privé haïtien, la société civile haïtienne, le gouvernement haïtien, ont accumulé beaucoup de retard dans le suivi des décisions à prendre par rapport à la CARICOM. Depuis 2002, où Haïti a ratifié le traité de Chaguaramas, consacrant son adhésion, le pays n’a toujours pas mis à jour les documents relatifs aux règles d’origines et aux normes en vigueur dans la Communauté.

Et il n’a pas non plus adopté les mesures légales visant l’alignement du tarif national au Tarif Extérieur Commun (TEC) appliqué dans la région. D’autres questions importantes réfèrent par exemple :

aux dispositions à prendre par le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique, pour finaliser la participation du pays aux travaux de la Cour de Justice des Caraïbes ;

à la signature et la ratification de l’accord établissant la cour de justice des Caraïbes ;

à l’approfondissement des travaux initiés au Ministère du Commerce et de l’Industrie avec l’organisation régionale des normes de qualité (CROSQ) ;

à la mise en place à l’aéroport, tant à l’arrivée qu’au départ, d’une ligne réservée aux ressortissants des pays membres de la Communauté des Caraïbes, etc.

[...] En général, dans les expériences de constitution de blocs régionaux, l’initiative revient au secteur privé et le gouvernement suit ce que lui dit de faire son secteur privé. L’objectif attendu de cette rencontre, est d’obtenir que le secteur privé réinvestisse activement ce champ d’action. Force est de reconnaître que le secteur privé haïtien a été très durement frappé par des mesures de politiques publiques pour le moins inappropriées. Toutes ces politiques ont été orientées vers la défense du pouvoir d’achat des consommateurs sans tenir compte de leurs effets sur le système productif national. Elles ont transformé le pays en « subventionneur universel des économies de la région. » Que ce soient la politique monétaire, la politique commerciale ou la politique fiscale, tout a été mis en œuvre pour encadrer ce pouvoir d’achat, au détriment de l’investissement productif.

[...] La CARICOM, c’est un marché de 18 millions d’habitants avec un flux de 23 millions de touristes l’année dernière. Ce qui en fait un marché potentiel de 41 millions de consommateurs avec un réel pouvoir d’achat. Imaginez si la BRANA ou Barbancourt, ou toute autre entreprise haïtienne, pouvait vendre leurs produits, à ne serait-ce qu’à 20% de cette population. Les investissements qui en résulteraient, ou les emplois que cela créerait dans les chaines de valeurs de ces produits, seraient sans commune mesure avec leur réalité actuelle.

En réalité, tout le monde sait ce qu’il faut faire, sauf qu’il faut le faire. Le gouvernement travaille à accélérer le processus d’alignement de nos tarifs douaniers sur le tarif extérieur commun caribéen. Cet exercice couplé avec l’étude sur l’offre exportable, que nous sommes en train de lancer, va nous permettre de profiter pleinement d’investissements importants [...] Il en va de même de la mise en place du Système National de la Qualité par la création récente du Bureau Haïtien de Normalisation, du laboratoire de Métrologie, et de la création d’un outil pour assurer la traçabilité de nos produits. De plus, le Président de la République a mis un point d’honneur à placer à la tête de l’agenda de la Conférence, la création d’une marine marchande caribéenne. Cette initiative a vocation à faciliter la connectivité des pays de la région pour des échanges plus soutenus.

Il vous revient donc de saisir cette balle au bond qui constitue une véritable chance pour relancer la production et la croissance en Haïti. »


Le Ministre Laleau, participera, les 18 et 19 février, à la rencontre des Chefs d’État et de gouvernement de la CARICOM, afin de présenter des projets importants pour le développement économique d’Haïti au sein du marché régional.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-7900-haiti-politique-la-securite-regionale-priorite-a-l-agenda-des-leaders-de-la-caricom.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n