iciHaïti - Insécurité : l’UNESCO condamne le meurtre du journaliste Néhémie Joseph

iciHaïti - ONU : António Guterres préoccupé par la crise en Haïti

iciHaïti - Brésil 2019 : Nos Grenadiers U-17 vont disputer la Coupe du Monde (Calendrier)

iciHaïti - Littérature : Louis-Philippe Dalembert Lauréat du Prix de la Langue Française

iciHaïti - Sports : Le boxeur américano-haïtien Patrick Day (27 ans) est décédé


+ de nouvelles


Haïti - Politique : Le Gouvernement prend des mesures pour améliorer la distribution d’électricité

Haïti - Crise : Haute tension à Léogâne

Haïti - 213e Dessalines : Offrande florale du Président Moïse sous haute sécurité

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - FLASH : La Russie et le Koweït s'inquiètent de la situation en Haïti


+ de nouvelles



Haïti - Social : 650 familles du camp Gaston Magwon, risquent l'expulsion...
01/04/2013 08:58:35

Haïti - Social : 650 familles du camp Gaston Magwon, risquent l'expulsion...
L’organisation Amnesty international, dans une alerte internationale, exprime son inquiétude face aux menaces imminentes d’expulsion, d’environ 650 familles du camp Gaston Margron [Carrefour], situé sur un terrain privé.

D’après un recensement effectué par le comité de gestion du camp, 871 familles étaient installées dans ce camp, avant l’expulsion forcée le 15 février dernier d'environ 150 familles, par un groupe d’hommes armés de machettes, accompagnés d’un juge de paix local.

Quelque 650 familles vivant actuellement dans le camp Gaston Magwon, sont actuellement sous la menace d’une expulsion. Les habitants du camp ont déclaré qu’on ne leur avait pas montré d’avis d’expulsion, donné de préavis suffisant ni proposé de solution de relogement convenable. Certaines des 150 familles expulsées en février, ont quitté les lieux, tandis que d’autres se sont réinstallées dans une autre partie du camp.

Depuis, des personnes ayant un lien avec les propriétaires présumés du terrain, ont menacé oralement les habitants d’expulsion. Selon les témoignages, des inconnus les auraient même menacés, depuis la route qui longe le camp, d’incendier le camp et de perpétrer de nouveaux actes de violence. Outre le fait que ces familles déplacées risquent de se retrouver sans abri, les habitants du camp craignent que des individus les agressent ou provoquent un incendie afin de les contraindre à s’en aller, une tactique courante, permettant d’expulser des personnes déplacées installées dans des camps en Haïti, souligne Amnesty international.

Amnesty international, précise que les habitants du camp Gaston Magwon, vivent dans des abris précaires, n’ont pas accès à l’eau potable et disposent d’installations sanitaires déplorables et rappelle, que tout processus de réinstallation doit respecter le droit des personnes à un logement convenable qui ne doivent pas être victimes d’expulsions forcées.

Rappelons que dans le cadre du programme gouvernementale 16/6, l’État haïtien propose 20,000 gourdes à chaque famille sinistrée pour l’affermage (location) d’un logement ou d’une maisonnette. À charge de ces familles d’assumer plus tard le coût des loyers. Toutefois, souvent ces familles prennent cet argent et vont s’installer dans un autre camps... alors que le Gouvernement semble fermer les yeux sur cette pratique.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-8231-haiti-social-567-familles-du-camp-grace-village-risquent-l-expulsion.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n