iciHaïti - Social : Bonne nouvelle, des livres en prêt au «BiblioTapTap»

iciHaïti - Social : Emmanuela Eva Michel couronnée Miss Haïti Caraïbes 2019

iciHaïti - Carifesta XIV : Succès de la soirée «Haïti Country Night»

iciHaïti - Social : Billy Phrison «Mister Haïti Francophonie 2019»

iciHaïti - Éducation : Résultats Nationaux des examens de 9ème année AF (2018-2019)


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - FLASH : Taux de réussite au Bac pour 9 département (2018-2019)

Haïti - Éducation : Reconstruction prochaine des lycées Cent Cinquantenaire et Marie Jeanne

Haïti - Éducation : Retard de paiement des subventions de manuels scolaires

Haïti - Météo : Dépression tropicale en formation, sous surveillance


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Évaluation des emplois dans la Fonction Publique
17/06/2013 10:06:40

Haïti - Politique : Évaluation des emplois dans la Fonction Publique
Dans la perspective de propulser la réforme de l’Administration et de la Fonction Publique dont il a la charge, l’Office de Management et des Ressources Humaines (OMRH) a tenue la semaine dernière à Pétion-ville, durant deux jours des séances de formation sur l’évaluation des emplois publics à l’attention des directions et services des ressources humaines des ministères et organes déconcentrés.

Uder Antoine, le Coordonnateur de l’OMRH, dans son intervention s’est notamment référé au Programme Cadre de la Réforme de l’État (PCRE) qui couvre la période 2012-2017, aux deux arrêtés publiés au début du mois d’avril portant respectivement sur le recrutement par voie de concours et la règle déontologique régissant les fonctionnaires.

Selon M. Antoine « [...] les séances de formation sur l’évaluation des emplois publics représentent un passage obligé qui permettra aux responsables des ressources humaines de procéder objectivement à l’évaluation et la classification des emplois publics. On ne saurait rémunérer de façon équitable les fonctionnaires si les emplois ne font pas l’objet d’un regroupement, qui tienne compte de leur nature et de leur niveau de complexité. Les emplois qu’il s’agit d’évaluer sont des emplois repères qui reflètent un ensemble de postes et d’emplois similaires. » Par ailleurs, il a précisé que la classification des emplois devrait permettre l’introduction d’une nouvelle grille salariale qui intègre les valeurs telles que : l’équité (pour un travail équivalent un traitement salarial égal) ; la cohérence dans l’attribution des emplois et des salaires et la transparence par l’implication des gestionnaires de haut niveau et des Directions des Ressources Humaines (DRH), qui sont informés par la même occasion concluant « Une autre administration publique haïtienne est possible, ensemble construisons-la ».

Jacques-Antoine Pierrot, le représentant du Secrétaire Général de la Primature, a abondé dans le même sens, affirmant, que « les ressources humaines sont l’organisation elle-même » Ce qui laisse croire que l’avènement d’une autre administration publique passe par la valorisation des ressources humaines. Faisant la radiographie de l’administration haïtienne, telle qu’elle est depuis des année, il a fait remarquer que « les ressources humaines, qui devraient être le socle d’une administration efficace, paraissent en être la pierre d’achoppement. Il faut donc changer le profil de l’administration et de la fonction publique par de nouvelles approches managériales, qui tiennent compte de la transparence du processus de recrutement des agents publics, d’un système de rémunération équitable, de la dotation d’équipements nécessaires en vue de motiver les employés. »



M. Antoine Verdier, Coordonnateur général adjoint de l’OMRH, a, pour sa part, présenté la réforme dans sa double dimension : modernisation et rénovation. Selon lui, trois rôles sont dévolus à la fonction ressources humaines : Direction, Encadrement et Supervision. Ainsi les DRH ont pour mission de coordonner, d’encadrer et de contrôler toutes les actions appelées à contribuer au résultat d’ensemble de leur organisation. De là, vient la nécessité de connaitre la structure de classification des emplois actuellement en vigueur dans la fonction publique, mais aussi de maitriser la complexité des taches liées aux emplois. A ce niveau, des interactions entre les participants et les animateurs, M. Antoine Verdier et Mme Claire-Andrée Manuel du PARGEP, ont été des plus enrichissantes. Plusieurs exercices de réflexion portant sur ce que les DRH expérimentent quotidiennement ont été proposés et débattus.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Rosalie
Posté le 08/10/2013 08:37:26
Je pense que les Directeurs et Directrices des Ressources Humaines de tous les Ministères, sont dûment concernés par ces assises. En conséquence, ils devaient être parties prenantes de ces débats publics qui font référence a ce qu'ils ont comme obligations.
alucopablo
Posté le 17/06/2013 16:34:27
Dans ce contexte, il faut une loi cadre pour contrecarrer le népotisme et le mounepaisme. Il faut établir des objectifs clairs de sélection pour accéder à un poste dans la fonction publique. Les prodessus d'embauche, de rétention et de promotion doivent être très objectifs. Il faut établir un mécanisme d'appel qui permettra au candidat malheureux de savoir pourquoi il n'a pas été choisi afin qu'il puisse se préparer pour une prochaine compétition. [hors sujet]
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n