iciHaïti - Programme Biden : Plus de 184,000 haïtiens ont été approuvés et 90% sont aux USA

iciHaïti - Culture : 80e anniversaire du Cendre d’Art

iciHaïti - 221e du Drapeau : Message de l'Ambassadeur d'Haïti en Espagne Guy Lamothe

iciHaïti - CONATEL : Journée Mondiale des Télécommunications et de la Société de l'Information

iciHaïti - Football : Deux rencontres amicales en haute altitude, pour nos Grenadières


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - FLASH : Des haïtiens pourraient devenir Béninois…

Haïti - FLASH : Barbecue affirme que ses hommes sont prêt à combattre la Mission menée par le Kenya

Haïti - FLASH : Ekuru Aukot au Kenya, tente une nouvelle fois de bloquer la Mission en Haïti

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Reconstruction : III - Les ports et aéroports
16/08/2010 09:30:48

Haïti - Reconstruction : III - Les ports et aéroports
Le plan de reconstruction d’Haïti qui a servi de document de référence aux bailleurs de fonds internationaux a été élaboré à partir d’objectifs et de stratégies territoriales en vue de la reconstruction définies par le Comité Interministériel d'Aménagement du Territoire (CIAT). Ce sont certains de ces objectifs et stratégies territoriales du gouvernement haïtien que nous vous proposons de découvrir dans une série d’articles, aujourd’hui, ce troisième document traite des Ports et aéroports des équipements stratégiques dans une démarche territoriale.

Le développement régional, qui sous-tend le cadre de la reconstruction, passe par un maillage du territoire en équipements structurants.




Ce maillage répond à un triple objectif :

  • Limiter le risque de paralysie du pays en cas de survenance d’aléas naturels
  • Favoriser les déplacements des personnes et des marchandises dans le pays
  • Créer de nouvelles opportunités d’ouverture vers l’extérieur

Le séisme a montré la nécessité de réduire l’exposition du pays aux risques naturels et sa dépendance vis-à-vis des infrastructures aéroportuaire et portuaire de Port au Prince. Dans cette logique, outre le fait de créer une redondance pour augmenter le nombre de points d’entrées et de sorties du pays par la voie aérienne ou maritime, il faudra profiter de la reconstruction pour mieux protéger ces infrastructures des risques climatiques. Cet objectif supplémentaire peut avoir un impact sur leur localisation, et par conséquent sur le choix entre renforcer l’existant ou créer un nouvel équipement.

Le transport maritime
De par sa géographie, Haïti possède une façade maritime exceptionnelle, ramenée à la superficie du pays. Cette configuration doit être mise à profit pour favoriser les activités maritimes et en premier lieu le transport. L’ouverture sur les pays voisins des ports de la côte Nord et de la côte Sud leur donne de plus une vocation touristique affirmée.

Au niveau du fret maritime, Haïti doit se doter de plusieurs ports susceptibles d’accueillir des porte- conteneurs. Ces ports principaux seront situés à Port-au-Prince, Cap Haïtien et aux Gonaïves.

La destruction partielle du port actuel de Port au Prince, qui concentre 80% du trafic maritime du pays, pose dans l’immédiat la question de sa remise en état pour retrouver un minimum de fonctionnalité. En revanche, la perspective d’un développement de sa capacité renvoie à la question de son maintien à plus long terme sur le site actuel.

En effet, le blocage quasi permanent des voies de Port-au-Prince situées le long de la façade maritime est préjudiciable au fonctionnement urbain mais aussi à l’efficacité économique de l’activité portuaire. Un déplacement des deux ports et une restructuration du marché de la Croix des Bossales constitue une option permettant de résoudre cette problématique. Un site susceptible d’accueillir un nouveau port se trouve au Nord de la capitale, vers l’île à Cabris, où le tirant d’eau permet de créer un port permettant d’accueillir les plus gros porte-conteneurs.

L’hypothèse d’un transfert ouvrirait la possibilité de créer une nouvelle plateforme économique performante au Nord Ouest de la capitale. Le déplacement des installations portuaires libérerait aussi un site central de Port-au-Prince et créerait les conditions d’une transformation urbaine majeure.

Les deux autres ports principaux du pays offrent des débouchés maritimes aux pôles économiques développés dans le cadre de la région Nord, notamment la production agricole de l’Artibonite.

L’un de ces débouchés est le port de Cap Haïtien, pour lequel des travaux de dragage réguliers sont nécessaires pour assurer un tirant d’eau suffisant.

Outre la question du transport, la création d’un port majeur aux Gonaïves répond à une problématique d’aménagement du territoire. Gonaïves, ville importante du pays, a vu sa population passer de 200 000 à 300 000 habitants après le séisme.

S’il pose la question de la nécessaire restructuration urbaine de la ville, dans un contexte de vulnérabilité avérée aux risques météorologiques, ce déplacement spontané de population s’inscrit dans la logique de renforcement régional souhaité par l’Etat et doit autant que possible être pérennisé. L’existence d’un port d’importance nationale contribuera à la création d’emplois, critère essentiel pour le maintien durable des populations.

Par ailleurs, des ports relais pour le trafic régional Caribéen, sans incidence sur le transport maritime du pays mais générateurs d’activité économique, pourront être réalisés à l’initiative d’investisseurs privés, par exemple sur la côte Nord à Môle Saint Nicolas, ainsi que sur la côte Sud vers Saint Louis du Sud.

En complément des trois ports principaux, six ports secondaires complètent l’armature du transport maritime: Port de Paix, Fort Liberté, Saint Marc, Miragoâne, Jérémie, Les Cayes et Jacmel.

Dans les autres villes côtières, où le cabotage joue un rôle important surtout là où il n’existe pas d’alter- native par la route, une infrastructure plus simple constituée de quais voire de simples débarcadères, est suffisante. Ces aménagements pourraient être installés dans les villes situées sur la partie Nord de la presqu’île du Sud, entre Anse-à-Veau et Les Irois , et sur la cote Sud-Est entre Marigot et Anse-à-Pitre .

Les aéroports
Toujours dans une logique d’équilibre régional et d’ouverture sur l’extérieur, le trafic aérien international sera réparti sur trois aéroports principaux situés à proximité des villes principales : Cap Haïtien, Port- au-Prince et les Cayes.

Compte tenu du volume de passagers actuels (900 000/an pour Port-au-Prince), des aéroports monopiste sont largement suffisants, même dans une hypothèse de croissance forte du trafic. La capacité de tels aéroports peut en effet atteindre 9 millions de passagers/an, à condition de disposer d’un dispositif de taxiways et de stationnement performant. L’effort devra donc porter sur ces infrastructures ainsi que sur la modernisation des conditions d’accueil des passagers dans les aérogares et la modernisation des outils d’aide à la navigation. Il convient de plus d’envisager un allongement des pistes à 2800 – 3000 m, permettant l’accueil des moyens et longs courriers dans le respect des normes environnementales actuelles (bruit et consommation de carburant).

La vulnérabilité de l’actuel aéroport de Cap Haïtien, situé en zone inondable, conduit à proposer un nouveau site à Madras, à une vingtaine de km à l’Est de Cap Haïtien. Cette nouvelle localisation favorisera le développement touristique de la côte Nord Est d’Haïti, autour de Fort Liberté et dans tout le secteur de l’habitation Dauphin.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-931-haiti-reconstruction-i-les-cites-en-reseau.html
https://www.haitilibre.com/article-937-haiti-reconstruction-ii-decentralisation-et-solidarites-regionales.html

HL/ CIAT

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n