Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Rép. Dom. : Des criminels haïtiens recherchés arrêtés à Jarabacoa

iciHaïti - Centre d’Art : Restitution de la carte blanche du sculpteur Lionel Saint Eloi (Vidéo)

iciHaïti - PNH en action : Voleurs de bétails, 8 arrestations, 37 animaux récupérés

iciHaïti - PNH en action : 6 membres d’un gang arrêtés

iciHaïti - FLASH Invitation : (J-1), Grande journée familiale «Les jardins d'Odette Roy Fombrun»


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #793

Haïti - AVIS : Mesure forte de la Mairie de Jacmel pour lutter contre la délinquance

Haïti - Justice : L’Administration Générale des Douanes perquisitionnée

Haïti - FLASH : Tout sur le nouveau code pénal qui devrait entrer en vigueur le 24 juin 2022


+ de nouvelles



Haïti - Dénationalisation : Déclaration de la CARICOM sur le décision dominicaine
27/11/2013 08:39:29

Haïti - Dénationalisation : Déclaration de la CARICOM sur le décision dominicaine
Mardi, le Président Michel Martelly participait en sa qualité de Président sortant de la Communauté des Caraïbes (CARICOM), à Port of Spain (capitale de Trinidad and Tobago), à une réunion spéciale du Bureau de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de la Communauté des Caraïbes, pour discuter des effets de la sentence TC/0168/13 adoptée par le Tribunal Constitutionnel dominicain le 23 Septembre dernier.

Au terme de cette réunion le Secrétariat de la CARICOM a émis une déclaration dans laquelle il est précisé stipuler : « La Communauté des Caraïbes (CARICOM) condamne la décision odieuse et discriminatoire du 23 Septembre 2013, de la Cour constitutionnelle de la République dominicaine sur la nationalité qui prive rétroactivement des dizaines de milliers de Dominicains, la plupart d'origine haïtienne, de la citoyenneté qui les rend apatride et sans le recours à l'appel [...]

[...] La Communauté des Caraïbes réitère son appel au gouvernement de la République Dominicaine à prendre les mesures politiques, législatives, judiciaires et administratives nécessaires de toute urgence pour remédier à la grave situation humanitaire créée par la décision. La Communauté invite également les pays et les organisations régionales et continentales à prêter leur voix pour exhorter la République Dominicaine à régler ce terrible mal.

La Communauté se félicite de l'intervention par le Venezuela pour aider à résoudre le problème, mais étant donné les graves conséquences humanitaires de la décision du tribunal la Communauté ne peut pas laisser ses relations avec la République dominicaine continuer comme d'habitude. À cet égard, la Communauté, en ce moment, va suspendre l'examen de la demande par la République Dominicaine à l'adhésion de la Communauté des Caraïbes. En outre, la Communauté examinera ses relations avec la République Dominicaine dans d'autres instances, y compris celle du CARIFORUM, CELAC et l'OEA. Il ne peut pas être comme d'habitude. Les relations ne peuvent pas être comme d'habitude.

La CARICOM soutient la visite de la Commission interaméricaine des droits de l'homme et demande un avis consultatif de la Cour interaméricaine des droits de l'homme. La Communauté examinera également l'introduction d'une résolution à l'Assemblée générale des Nations Unies condamnant la décision.

En outre, nous demandons à la communauté internationale et régionale de faire pression le gouvernement de la République Dominicaine  pour qu'elle adopte des mesures urgentes pour assurer que cette decision ictère de la Cour constitutionnelle ne résiste pas et que les pleins droits de citoyenneté des personnes d'origine haïtienne, nés en République dominicaine soient garantis. La Communauté des Caraïbes accorde à cette question la plus haute priorité.

La CARICOM est prêt à engager la République Dominicaine, mais le gouvernement de la République Dominicaine doit faire preuve de bonne foi par des mesures crédibles immédiats dans le cadre d'un plan global pour résoudre la nationalité et les questions auxiliaires dans les plus brefs délais. »


Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-9948-haiti-denationalisation-le-dialogue-seule-voie-de-solution-raisonnable.html
https://www.haitilibre.com/article-9954-haiti-diplomatie-reunion-speciale-du-bureau-de-la-conference-des-chefs-d-etat.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Mike
Posté le 27/11/2013 12:33:11
Un jour, Saint-Domingue demandera pardon à Haïti pour ses actes discriminatoires et inhumains.
Guy
Posté le 27/11/2013 10:47:12
Perspective! Contrairement a ce que certains veulent faire croire la diplomatie haitienne est active, les démarches déjà enclenchées par le Chancelier Casimir, l'engagement et l'implication du Président de la République dans des initiatives régionales dont la présente, doivent faire reculer l'agenda apartheid des secteurs ultra conservateurs en République Dominicaine. Malheuresement, en Haiti, les accordéons ne s'accordent pas toujours des parlementeurs veulent usurper le droit de l'Exécutif en créant des commissions officieuses pour rencontrer nous ne savons qui en République voisine. Pourtant, la meilleure façon de mettre fin a ce problème récurent est la mise sur pied d'un plan stratégique de développement durable axé sur les investissements massifs directs etrangers, en récupérant la main-d'œuvre locale mais expatriée pour des raisons de chômage. À cet effet, les parlementaires et l'opposition haitienne sont contre l'application d'un tel projet pour des intérêts politiques inavoués parce que c'est une frange de la bourgeoisie présentement qui est aux timons des affaires de l'État. Le problème d'haiti est l'Haitien lui-même, pas les étrangers. Si lakay pa vann ou, etranje pap achte ou.
jacques
Posté le 27/11/2013 10:33:52
Et si c'était du " WOULE'M DEBÒ ", la dominicanie n'étant pas une grande puissance, les sanctions économiques pourraient lui faire très mal, alors si ses dirigeants pensent qu'on peut les sanctionner, [hors sujet] je suis plus que sûr qu'ils n'agiraient pas de la sorte.[hors sujet]
Kool Groove
Posté le 27/11/2013 09:05:59
L'Humanité a vaincu le système Apartheid qui existait en Afrique du Sud, j'ai foi que la République Dominicaine souffrira le même sort.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n