Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Hebdo-Route : Baisse de la mortalité, hausse des blessés

iciHaïti - Sécurité : L’armée dominicaine augmente sa vigilance à la frontière

iciHaïti - PNH : Un membre influent du gang «400 Mawozo» mortellement blessé

iciHaïti - UEH : Nouveau Décanat la faculté de médecine et de pharmacie

iciHaïti - Mirebalais : 2 membres actifs des gangs «400 mawozo et Vitelhomme» arrêtés dans un hôpital


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #788

Haïti - 18 mai 2022 : Les chutes du Niagara illuminées aux couleurs du drapeau d’Haïti (Caméra en directe)

Haïti - Environnement : 108 séismes enregistrés au pays au mois d’avril 2022

Haïti - Social : La FAO dément et recommande la prudence


+ de nouvelles



Haïti - Dénationalisation : Le dialogue, seule voie de solution raisonnable
25/11/2013 13:11:00

Haïti - Dénationalisation : Le dialogue, seule voie de solution raisonnable
Le Ministère des Affaires Etrangères nous informe, que suite à la rencontre de travail qui s’est tenue à Caracas, au Venezuela, le 19 novembre 2013, à l’initiative du Gouvernement vénézuélien, entre une délégation haïtienne et une délégation dominicaine conduites respectivement le Chancelier haïtien Pierre-Richard Casimir et Gustavo Adolfo Montalvo Franco, Ministre de la Présidence de la République Dominicaine, autour de l’arrêt du Tribunal constitutionnel dominicain visant a retirer la citoyenneté aux descendants d’étrangers [majoritairement des haïtiens] nés en République Dominicaine après 1929, au motif que leurs parents étaient considérés comme étant « en transit » [sans document légaux au moment de la naissance de leur enfant], une Déclaration conjointe a été signée par les deux Chefs de délégation :

« 1 - Confirmant que le dialogue sera le moyen approprié pour résoudre toute situation impliquant des personnes d'origine haïtienne nés en République Dominicaine touchées par la mise en œuvre de l'arrêt TC 168/13, rendu par la Cour constitutionnelle de la République dominicaine. Prioriser le dialogue avant toute autre voie.

2 - Réaffirmer sa volonté [de la République Dominicaine] d'aller de l'avant dans toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité juridique, la pleine jouissance et le respect des droits des personnes d'origine haïtienne nés en République Dominicaine.

3 -.Considérant que le gouvernement dominicain va rendre public dans les prochains jours une série de décisions à cet égard [plan de régularisation des étrangers concernés] les deux gouvernements ont convenu de tenir une nouvelle réunion pour parvenir à des accords satisfaisants. »

Le Ministère des Affaires Étrangères réitère la volonté de l’Administration Martelly-Lamothe de tout mettre en œuvre en vue d’assurer la défense des intérêts et des droits de tous les citoyens d’origine haïtienne, où ils se trouvent.

Par ailleurs, dans une note, « le Ministère des Affaires Etrangères invite le public en général et la presse parlée, écrite et télévisée en particulier à prendre leur distance par rapport à une interprétation volontairement erronée, de la part de certains secteurs de la société dominicaine [...] Nulle part dans la Déclaration conjointe, il n’est exprimé un quelconque accord du Gouvernement haïtien sur quelque élément que ce soit. Certes, sur invitation d’un allié commun, en l’occurrence le Venezuela, soucieux de forger les meilleures conditions pour la construction de l’unité régionale, un dialogue a été initié entre les deux Gouvernements en vue de trouver les meilleurs moyens de résoudre le problème, cependant, la position de la République d’Haïti sur cette sentence arbitraire et ses probables conséquences humanitaires demeure inchangée [...] Haïti juge cet arrêt inacceptable, aberrant et illogique parce qu’il viole le principe de la non-rétroactivité des lois et est, en totale contradiction avec plusieurs dispositions de la Constitution dominicaine elle-même.

Le Ministère des Affaires Etrangères continuera d’utiliser tous les outils de la diplomatie pour limiter les conséquences politiques, sociales et économiques de l’éventuelle mise en application de cet arrêt [...] »


Toutefois, au-delà de la dimension politique, diplomatique et émotive et tout aussi injuste que soit cette décision dominicaine, le dialogue entre les deux pays est la seule voie, qui permettra d’en limiter les conséquences [au-delà d’un affrontement politico-économique). Rappelons que les lois qui déterminent qui est citoyen ou non d’un pays, relève du droit souverain (comme en Haïti). Que la violation du principe de non-rétroactivité des lois relève également du droit local tout comme les éventuelles contradictions de cette décision avec la Constitution dominicaine. Seuls les aspects relatifs au non-respect des droits humains, peuvent être invoqué par Haïti auprès d’instances internationales, s’il s’avère qu’ils sont violés par la République voisine.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-9861-haiti-denationalisation-sanctions-reclamees-contre-la-republique-dominicaine.html
https://www.haitilibre.com/article-9834-haiti-denationalisation-resultats-de-la-verification-des-registres-d-etat-civil-dominicain.html
https://www.haitilibre.com/article-9804-haiti-denationalisation-des-ambassadeurs-europeens-rencontrent-pierre-richard-casimir.html
https://www.haitilibre.com/article-9762-haiti-social-une-possibilite-vraiment-alarmante-dixit-duly-brutus.html
https://www.haitilibre.com/article-9755-haiti-politique-la-republique-dominicaine-va-devoir-s-expliquer-devant-l-oea.html
https://www.haitilibre.com/article-9742-haiti-denationalisation-reaction-du-mhave-a-la-decision-dominicaine.html
https://www.haitilibre.com/article-9724-haiti-denationalisation-le-gouvernement-dominicain-accepte-la-decision-du-tribunal-constitutionnel.html
https://www.haitilibre.com/article-9696-haiti-denationalisation-vers-une-contre-offensive-diplomatique-dominicaine.html
https://www.haitilibre.com/article-9693-haiti-denationalisation-le-consul-general-de-new-york-salue-l-action-de-la-diplomatie-haitienne.html
https://www.haitilibre.com/article-9680-haiti-denationalisation-la-caricom-profondement-preoccupee.html
https://www.haitilibre.com/article-9677-haiti-denationalisation-le-chancelier-casimir-a-rencontre-son-homologue-de-guyana.html
https://www.haitilibre.com/article-9667-haiti-denationalisation-trinidad-and-tobago-aux-cotes-d-haiti.html
https://www.haitilibre.com/article-9657-haiti-actualite-quelques-nouvelles-ici-et-la.html
https://www.haitilibre.com/article-9628-haiti-denationalisation-le-president-dominicain-danilo-medina-ouvert-au-dialogue.html
https://www.haitilibre.com/article-9595-haiti-diplomatie-position-officielle-d-haiti-sur-la-decision-dominicaine.html
https://www.haitilibre.com/article-9589-haiti-social-creation-d-une-commission-senatoriale-bilaterale.html
https://www.haitilibre.com/article-9582-haiti-social-lettre-de-protestation-de-la-societe-civile-a-l-ambassadeur-dominicain.html
https://www.haitilibre.com/article-9577-haiti-diplomatie-perte-de-nationalite-dominicaine-haiti-exprime-son-desaccord.html
https://www.haitilibre.com/article-9569-haiti-social-le-hcdh-exhorte-la-republique-dominicaine.html
https://www.haitilibre.com/article-9563-haiti-social-une-resolution-lourde-de-consequences.html

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Cava
Posté le 26/11/2013 08:46:18
Pour une fois il y a un gouvernement Haitien qui prend ses responsabilités et fait face aux dominicains. Une chose est claire ils ne nous aiment pas. Comme @Mone a dit il ne faut cependant pas tomber dans le piège de la provocation. Prudence, intelligence et diplomatie.
mone
Posté le 25/11/2013 16:40:09
Je félicite vivement l'auteur de cet article, en particulier pour la conclusion. En ce qui a trait à ce dossier important, pour des raisons politiciennes, peu de gens accepte de dire la vérité telle qu'elle est dans notre société. Bon nombre de personnes veulent pousser le Gouvernement à déclencher un bras de fer avec la RD, sous-prétexte qu'on doit défendre les intérêts de nos compatriotes là-bas. Je suis tout à fait d'accord qu'on doit mener ce combat... Mais cela doit être fait avec science et méthode... Je recommande au Gouvernement de ne pas tomber dans le piège (i) ni des hommes de l'opposition voulant lui faire commettre des erreurs dans la précipitation / émotion…. une fois tombée, « se yo menm ki pwal di se yon pakèt kreten moun sott kap dirije peyi a, ak diplomasi peyi a ki pa bon » …. et (ii) ni des extrémistes dominicains qui continuent a nous provoquer... Le combat diplomatique doit être continué à mener sur le plan régional et planétaire tout en développant des moyens de communications efficaces afin de tenir la population haïtienne informée. Entre-temps les organisations citoyennes et droits humains doivent continuer avec les mobilisations…
Jaguar
Posté le 25/11/2013 14:27:02
Sachant que c'est très malsain ce que font les Dominicains qui privent les citoyens du droit a leur identité, je compte sur mes compatriots pour un geste historique en faveur des notres ayant la double nationalité: Si nos autorites ne font rien a ce sujet, c'est qu'elles ne sont qu'égales à celles de nos voisins de l'Est.
Guy
Posté le 25/11/2013 14:16:09
Négociation! C'est déjà une bonne demarche de chercher une voie conciliatoire de résoudre les conflits et le Chancelier Haitien Casimir est sur la bonne voie. Il n'en demeure pas moins vrai le problème fondamental ne va pas se résoudre du jour au lendemain a savoir le déséquilibre dans les échanges commerciaux, le manque de production nationale. À cet effet, l'administration Martelly avait donné le ton avec le credo "Haiti is open for business" c'est comme s'il anticipait les événements, malheusement, il y'a un ragroupe d'anti-nationaux au Sénat qui refusent de voter les lois pouvant faciliter la tâche a l'Exécutif, au contraire, ils s'associent à des forces de terreur dans des manifestations sans aucun sens pour retarder le processus de changement.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n