Derniers Articles

Haïti - Actualité : Quelques nouvelles ici et là...

Haïti - Sécurité : Pose de la Première pierre du sous-commissariat de Gris Gris

Haïti - Social : Résultat des votes Miss Haïti 2014 (Semaine 1)

Haïti - Sécurité : Violent accident de circulation au bas de Morne Tapion

Haïti - Diplomatie : Mexique-Haïti, une diplomatie dynamique


+ de nouvelles



Haïti - Social : 3e journée de manifestation à Port-au-Prince
15/11/2012 09:20:34

Haïti - Social : 3e journée de manifestation à Port-au-Prince
Hier une vive tension a régné, pour une troisième journée consécutive dans les rues de la Capitale où les étudiants demandaient justice pour leur camarade Damaël D'Haïti, décédé dans le dramatique incident de samedi soir, à la Faculté de Droit et des Sciences Économiques.

Les zones de la Faculté des Sciences Humaines, de Droit, d'Éthologie et même de l'Agronomie, ont été la scène de manifestation. La route Nationale # 1, a été bloquée devant le ministère de l’Agriculture à Damien, par les étudiants en agronomie.

Jusqu'à midi, les étudiant de plusieurs facultés ont manifesté aux alentours de leur faculté, mais vers midi, ils ont envahit diverses rues de Port-au-Prince [entre autres : St-Honoré, Monseigneur Guilloux, Oswald Durant] et la zone du Champ de Mars, en scandant des slogans hostiles aux responsables de l’État et réclamant la libération de 3 de leurs camarades, arrêtés la veille suite aux violentes manifestations. Une forte présence policière et des CIMO était visible sur les lieux.

Les étudiants ont annoncé, lors d'une conférence de presse, que le mouvement de mobilisation allait se poursuivre, jusqu'à ce que justice soit rendue.

Josué Merilien, le Coordonnateur de l’Union Nationale des Normaliens Haïtiens (UNNOH) a indiqué dans un point de presse, que seuls les policiers étaient responsables de la situation de mardi à Port-au-Prince, tout à en appelant à la libération immédiate des 3 étudiants, il a affirmé également, que la mobilisation allait continuer jusqu'à ce que justice soit rendu.

Me. Lucmane Délile, le Commissaire du Gouvernement, a invité les manifestants au calme, affirmant que l’enquête aboutira ajoutant qu'il était important que les étudiants protestataires, évitent toute infiltration ou manipulation.

De son côté, Godson Orélus, le Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti, a accusé mercredi les étudiants de « désordres non justifiés [...] L'action des étudiants ne vise qu'à troubler l'ordre public, un comportement que la police ne tolèrera en aucune façon » assurant que le dossier suivait son cours au niveau de la justice. Concernant l’usage de gaz lacrymogène et de tirs de balles de caoutchouc, pour disperser mardi les manifestants, M. Orélus a affirmé qu’il s’agissait d’une « réponse proportionnelle [...] »

Par ailleurs, le Rectorat de l’Université d’État a fait savoir, dans une note signée du Recteur, Jean Vernet Henry, qu’il a constitué une Commission de suivi, afin de s’assurer que justice soit rendue dans cette affaire.

« En référence aux résolutions prises par le Conseil de l'Université d'État d'Haïti (CU/UEH), réuni en séance extraordinaire, le 12 novembre 2012, concernant l’assassinat de l'étudiant Damaël D'Haïti, le Président dudit Conseil, le Recteur Jean Vernet Henry informe la communauté universitaire en particulier et le public en général que la Commission de suivi de ce dossier est ainsi constituée :

1 - Wilson Dorlus, Secrétaire général de l'UEH; Coordonnateur;
2 - Michel Bonnet, Vice-doyen de la Faculté de Droit et des Sciences Économiques (FDSE), Membre;
3 - Monferrier Dorval, Avocat de l'UEH, Membre;
4 - Aviol Fleurant, Avocat de l'UEH, Membre;
5 - Rochambeau Lainy, Professeur à la Faculté d'Ethnologie (FE), Membre;
6 - Pascal Adrien, étudiant à la FDSE, Membre;
7 - Jean Baptiste jean Edmond, étudiant à la FDSE, Membre;
8 - James Angé, étudiant à la FE, Membre.

L’Université d'État d'Haïti prendra toute les dispositions nécessaires, pour permettre à la Commission d'accomplir efficacement sa mission d'accompagner la famille de la victime et de veiller à ce que justice soit rendue.

Jean Vernet HENRY, Recteur »


Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-7148-haiti-justice-l-agent-maceus-inculpe.html
http://www.haitilibre.com/article-7132-haiti-securite-le-premier-ministre-offusque.html
http://www.haitilibre.com/article-7140-haiti-social-mouvement-de-protestation-chez-les-etudiants.html

HL/ S/ TB/ HaïtiLIbre

Twitter Facebook Rss Bookmarkez l'article
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :
Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


tetechargee
Posté le 15/11/2012 16:19:42
Il est loin le temps où les Normaliens faisaient partie de l'élite intellectuelle de ce pays. Les voilà qui se rabaissent au niveau des sanzave. Je ne peux qu'espérer que parmi eux il existe une majorité encore silencieuse qui ne tardera pas à faire entendre sa voix, celle de la raison.
Maxime
Posté le 15/11/2012 09:34:00
C'est malheureux que Josué Mérilien invite les étudiants à s'avilir davantage. La justice ne peut condamner l'inculpé sans jugement. C'est un long processus. Les méthodes utilisées par les étudiants seront sous peu épuisées durant ce long processus et cela affaiblira leur mouvement considérablement. Ils doivent au plus vite abandonner cette voie qui fait l'affaire des opportunistes afin de renforcer le travail de la commission de suivi établie par l'UEH.
 






Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2014
Haitilibre.com