Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Grand Sud : Des espaces sûrs pour les femmes et les filles victimes de violences

iciHaïti - Cap-Haïtien : Destination touristique et d’affaires pour la diaspora

iciHaïti - Santiago : L’ex Consul Jacques abandonne ses charges et retourne en Haïti

iciHaïti - Fort-Liberté : Réaménagement du Poste de Transfusion Sanguine

iciHaïti - PNH : Visites aux policiers blessés


+ de nouvelles


Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #830

Haïti - AVIS important : La SOGEBANK a perdu un lot de 500 chèques de Direction

Haïti - Concacaf W. : Deuxième match amical de préparation Haïti - Costa Rica

Haïti - FLASH : Arrestation du redoutable Chef du Gang «Baz Pilat»

Haïti - FLASH : La terre a tremblé au large de Jérémie


+ de nouvelles



Haïti - Social : 84 migrants haïtiens interceptés au large des côtes des TIC
09/04/2014 08:15:40

Haïti - Social : 84 migrants haïtiens interceptés au large des côtes des TIC
Lundi, l'Unité Marine de la « Royal Turks and Caicos Islands (TIC) Police Force » ont intercepté aux larges des côtes de l’archipel britannique, une chaloupe à voile surchargée, à bord de laquelle se trouvaient 84 migrants illégaux d’origine haïtienne a informé Don Hue Gardner, le Ministre des Frontières. Le bateau a été remorqué vers l’île de Providenciales.

Le Ministre a précisé dans une note, que les migrants illégaux, 69 hommes et 15 femmes, ont été transférés vers un centre de rétention avant d’être renvoyés vers Haïti.

L’archipel des îles Turks and Caicos, qui se trouve entre Haïti et les Bahamas fait partie depuis longtemps des destinations privilégiées par les migrants haïtiens. Rappelons que lundi de la semaine dernière, cette même unité Marine, avait déjà intercepté une embarcation transportant 114 migrants (94 hommes et 20 femmes) https://www.haitilibre.com/article-10843-haiti-social-les-tentatives-d-immigrations-illegales-ne-faiblissent-pas.html en provenance d'Haïti.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-10843-haiti-social-les-tentatives-d-immigrations-illegales-ne-faiblissent-pas.html
https://www.haitilibre.com/article-10292-haiti-social-les-tci-exhortent-haiti-a-faire-plus-d-efforts-pour-decourager-les-voyages-clandestins.html
https://www.haitilibre.com/article-10166-haiti-social-drame-de-noel.html
https://www.haitilibre.com/article-9769-haiti-actualite-quelques-nouvelles-ici-et-la.html
https://www.haitilibre.com/article-9262-haiti-social-les-tic-et-haiti-ensemble-pour-lutter-contre-l-immigration-illegale.html
https://www.haitilibre.com/article-8904-haiti-social-chasse-aux-passeurs-dans-les-iles-turks-et-caicos.html
https://www.haitilibre.com/article-8354-haiti-social-168-boat-poeple-haitiens-interceptes-aux-iles-turks-et-caicos.html
https://www.haitilibre.com/article-7380-haiti-social-127-boat-people-interceptes-au-large-des-iles-turks-caicos.html

HL/ S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


vick
Posté le 10/04/2014 07:00:19
Il leur faudra un travail de conscience une vraie campagne de sensibilisation via les médias audiovisuels ou radiophonique ainsi que les opérateurs de téléphonie mobile par des messages ciblés pour inciter nos frères ne plus sacrifier leur vie
Gil
Posté le 09/04/2014 18:11:45
Les vrais fautifs ce sont les passeurs. Selon un ancien article, le passage coûte entre 500 et 1000 dollars américains. Supposons qu'il y a un millier de migrants haïtiens interceptés par an, cela représente 500 000 à 1 million de $ US jetés à l'eau sans compter le coût en vie humaine. Essaie de présenter un projet de 500 000$ à ces mêmes 1000 Haïtiens pour transformer leur communauté. Exemple: un projet d'irrigation, une petite entreprise de transformation de produits agricoles, un jardin communautaire, avec la garantie de profit après un an, personne n'aurait embarquer, ils n'auraient pas trouvé le 1er sou à investir. Autrefois, les gens de la province cultivaient la terre, pêchaient, allaient vendre leurs produits au marché ou dans les villes avoisinantes et revenaient avec des articles pour revendre à la communauté. Aujourd'hui, tout le monde compte sur le gouvernement.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n