Téléchargez le Calendrier scolaire 2023-2024 (Officiel)





iciHaïti - France : Le Centre Ambulancier National au salon de «Secours Expos»

iciHaïti - AVIS : Toute transaction de borlette en ligne 5 minutes avant les résultats officiels est déclarée nulle

iciHaïti - Cérémonie d’hommage : 10 personnalités et institutions haïtiennes d’exceptions (liste)

iciHaïti - Fort-National : Rumeurs de délocalisation de la base de la BOID

iciHaïti - Social : 16 personnes d'une même famille retrouvées sans vie


+ de nouvelles


Haïti - AVIS : Concours national de dissertation sur la propriété intellectuelle, inscriptions ouvertes

Haïti - Justice : Réponse de l’avocat de Martine Moïse sur l’ordonnance du Juge Walther W. Voltaire

Haïti - FLASH : 30 Magistrats certifiés, 12 autres exclus du système (Liste)

Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Mondial U-20 Chili 2025, éliminatoires : «J-3» Liste définitives des Grenadiers sélectionnés


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Haute tension à Petit Goâve
11/09/2014 08:35:31

Haïti - Politique : Haute tension à Petit Goâve
Mercredi, la ville de Petit-Goâve a connu une nouvelle journée de manifestation, de tensions et de violents affrontements entre des membres de la branche locale de l'opposition et des partisans des autorités locales.

Plusieurs Groupes du Front mixte de libération de l'opposition (Rezo pitit pep, Fanmi Lavalas, Commandante...) ont manifesté dans les rues, pour exiger le départ de la Mairesse de Petit-Goâve, Sandra Jules, qu’ils accusent de détournement de fonds publics. De nombreux lavalassiens participaient à cette manifestation. Des barricades de pneus enflammés ont été érigés sur la route nationale #2, obligeant les automobilistes à utiliser les rues de la ville.

Les protestataires qui scandaient des propos hostiles au Président Martelly, au Premier Lamothe, au députe Thimoléon et à la Mairesse Sandra Jules... ont fermé les portes de plusieurs bureaux publics de la ville tels que : la DGI, le Bureau des travaux publics, l’OFATMA, la Dinepa où ils ont brisé des matériels. Ils ont également descendu le drapeau du tribunal de Paix et celui du bureau des finances.

Puis ils se sont dirigés vers la Mairie ou ils ont tenté de s’introduire en vain, repoussé sans ménagement par des agents de sécurité et des supporteurs de la Mairesse. Les deux camps se sont alors affrontés avec violence à coup de jet de pierre, plusieurs tirs ont été entendus selon des témoins.

Réagissant à ces violences de rue, Sandra Jules a demandé au Commissaire du gouvernement de mettre immédiatement l'action publique en mouvement contre les membres de l'opposition, qui ont fermer des bureaux publics et lancer des pierres contre la Mairie, affirmant « Je ne démissionnerai pas, l'opposition devra attendre les élections. »

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-12022-haiti-politique-des-journalistes-victimes-d-agressions-a-petit-goave.html
https://www.haitilibre.com/article-12009-haiti-securite-interdiction-de-manifester.html
https://www.haitilibre.com/article-11989-haiti-politique-manifestation-a-petit-goave-et-menaces-contre-notre-correspondant.html

HL/ HaïtiLibre / Guyto Mathieu (Correspondant Petit-Goâve)

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n